Héron strié


 Héron strié
Butorides striata

On le nomme en Shimaorais et Shibushi : Shidankahi


Accès direct sur ma galerie Oiseaux.net pour cette espèce.

À marée basse, posons-nous sur un rocher, camouflés (non par peur d'effrayer les oiseaux car on peut tomber nez à nez avec eux, nous sommes souvent plus surpris qu'eux) mais pour nous protéger du soleil. Un "affût" sans protection ne pardonne pas , surtout sous ces latitudes ! Même si ces jours-ci des nuages se sont accrochés à l'île. Pour tout dire, un nouveau cyclone arrive !

Regardez comme il se fond sur le platier, pas très haut, il pourrait parfois nous dire "Oh regardez moi un peu, je suis là, juste à côté de vous et JE SUIS BEAU !"


Cette série présente deux individus bien différents (observez la couleur des tarses)
 



Il existe sur Petite Terre deux spots pour les rencontrer avec certitude à chaque fois. Le platier de Moya et les piscines, les deux, à marée basse bien entendu. Il n'est cependant pas du tout exclu de les rencontrer à la barge, le long du Boulevard des Crabes et dans la Lagune des Badamiers.


On ne possède pas de données précises sur les statistiques globales, toutes sous-espèces confondues. En Amérique, les hérons striés sont considérés comme communs, bien que peu répandus dans les régions de l'ouest. En Afrique, cette espèce est répandue ou commune. Elle est classée par l'IUCN comme ne posant pas de problème majeur.


Les rencontres sont bien sûr très nombreuses à marée basse, comme dit plus haut. J'ai noté que le héron strié se nourrissait, entres autres, mais bien souvent, de poissons amphibies, communs sur Mayotte.

Deuxième individu





Finalement, il nous jettera un coup d'œil furtif, car il a bien mieux à faire que de prêter attention aux deux échassiers que nous sommes. Alors, nous gardons nos distances pour lui laisser son espace privé, nous savons de toutes façons qu'il ne s'envolera pas et que nous pourrons en profiter. 



Et en cas de départ un peu précipité sur une proie, 
on prie pour ne pas louper le cliché, s'il est réussi cela donne ça :





Rater pour lui cette fois-ci...



Sous espèces : 20

B. s. rhizophorae pour les Comores
B. s. rutenbergi pour Madagascar, Réunion

Commentaires

  1. Bonjour Nathalie, c'est bien de montrer cet échassier dans son environnement... quelle précision dans cette série : pas de tremblé, mise au point parfaitement réussie et le plus : les cadrages ! excellent mardi, je bouge en train ce matin pour une formation, retour fin d'après-midi. Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philippe, adorable comme d'habitude.
      Bonne journée et bon courage
      Gros bisous

      Supprimer
  2. il faut bien regarder pour voir une différence entre les deux sujets ! ils ne sont pas aussi farouches que par ici .c'est très difficile à prendre en photos . ils ressemblent plutôt aux hobereaux car ils n'ont pas de cou .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison Ghislaine, il est possible de le confondre avec le Hobereau, sauf qu'à Mayotte, ce dernier n’est pas présent.
      Bisous

      Supprimer
  3. Il est superbe ! Tu as bien mérité ton coupe de soleil ;-)
    Bonne journée Nathalie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui enfin, la journée se termine en grillade ;)
      Bonne journée Philippe

      Supprimer
  4. Comme il est beau avec cette bande jaune ventrale. Une belle découverte de la faune de Mayotte et tu sais que j'adore
    belle journée Nathalie
    bisous tout plein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui peut ne pas aimer la faune et en particulier l'avifaune de Mayotte ?
      Merci Chatou
      Gros bisous

      Supprimer
  5. l faut vraiment avoir l'habitude pour le remarquer ...!
    si la newletter ne fonctionne pas, il vaut mieux changer d'adresse mail ... c'est ce que j'ai lu sur le forum ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comme je l'ai écris, on tombe nez à nez avec lui au début, sans le voir !

      Supprimer
  6. Bonjour Nathalie,
    Il est superbe cet oiseau et comme tes photos sont irréprochables cela ajoute au plaisir de la belle image. J'ai particulièrement aimé les 3e et 7e clichés....magnifiques !!! Bravo et bises à toi.

    RépondreSupprimer
  7. Photos et texte harmonieux ;-)
    Céline & Philippe

    RépondreSupprimer
  8. Hello Nath.
    Très belle série et merci pour les explications très intéressantes à chaque fois.
    Pluie et vent tout la journée !!
    Sur blogzoom impossible de mettre un format plus grand, c'est le maximum.
    Le sud pour 5 ou 6 semaines, tout dépendra de la santé de mes parents.
    Bizz et bonne soirée Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ici !
      Merci Annie et bonne soirée

      Supprimer
  9. Il est magnifique cet oiseau. Un article intéressant (ben oui, moi je lis ce que tu écris ;-)
    Dis, si c'est la même espèce, comment cela se fait que les pattes ne sont pas de la même couleurs ?
    Il me fait penser à un mélange de Bihoreau et de Blongios.
    Poutouxx et bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. Marrant cet oiseau, il est vraiment à "géométrie variable" ;-)
    Une chouette série avec plein d'attitudes différentes.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on peut dire ça comme ça ;)
      Merci Véro

      Supprimer
  11. Très intéressant.Observer la technique de pêche des hérons est passionnante.Selon les espèces elle varie, mais chaque fois il leur faut une belle dose d'attention , de patience et un savoir faire bien développé.Et ils sont souvent plus rapides que nous pour attraper leur proie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus souvent que nous, c'est certain, mais pas à tous les coups ;)

      Supprimer
  12. belle série ,cet oiseau me fait penser à notre héron cendré mais en plus petit, et il est surement plus véloce.
    Nous serions preneur d'un peu de soleil ici....belle journée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a les mêmes couleurs et attitudes (de héron forcément)
      les juvéniles sont en revanche bien différents....
      Bonne journée et sans soleil en effet..

      Supprimer
  13. Coucou Nath!
    Elles sont extras ces photos, c'est épatant de l'avoir à découvert comme cela!
    Unhéron assez trapu avec de très belles ailes!
    Je ne me souviens pas l'avoir souvent vu autour des points en Afrique australe...
    Bises et A+!

    RépondreSupprimer
  14. Coucou Nath, encore un oiseau inconnu pour moi ! Quelle diversité dans le monde ailé... Ce héron est très beau, merci pour la découverte... Gros bisous et merci pour ton com, Belle soirée Shuki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas de chez nous, c'est normal ;)
      Gros bisous Shuki ! et bonne soirée

      Supprimer
  15. c'est qu'il est tout petit celui là (ben, a force de voir des cendré, pourprés, il est minuscule même lol)
    une bien belle série, j aime bien les mouvement de course pour la chasse, c est superbe !!!
    gros zibou à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu héron miniature oui ;-)
      À voir évoluer c'est une merveille.
      Zibou

      Supprimer
  16. Beaut series of heron images Nath, well captured :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thank's a lot Kim !
      The light was excellent and quiet bird.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois