Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Le Tircis

Pararge aegeria (Linnaeus, 1758); Tircis
 
Envergure
: ♂ 46-52 mm. ♀ 48-56 mm
Période de vol : février à décembre. Bivoltin et/ou trivoltin (2 à 3 générations/an).
Milieu de vie : bois feuillus, mixtes ou de conifères, abords des cours d'eau. désormais répandu de 0 à 1 500 m
Phase d'hibernation : chenille ou chrysalide

Tircis (Pararge aegeria)




Seine St Denis (93)

Commentaires

  1. chouette serie, abimés ou pas, on comprend que ça tient à pas grand chose la survie d un papillon
    on a vite fait de les confondre ces papillons a moyenne distance, il y en a tellement dans les orangés
    zoubix encore une fois, à bientôt nath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La preuve ! Je ne pas fais attention, les deux dernières photos n'était pas un Tircis, erreur de bleu !
      Encore zoubix.

      Supprimer
  2. Ah, mince j'avais raté celui-ci... j'en ai pas encore vu UN seul, trop froid, trop pluvieux... quelle belle luminosité sur cette série, bravo Nathalie. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. waouw.... vraiment tristounet par chez toi.
      Bisous et bonne journée Philippe.

      Supprimer
  3. Bonjour Nathalie,
    Cela fait toujours plaisir de voir des papillons, même si cette année, les temps sont durs pour eux aussi!
    Le Tircis(photo 1 à 3) est commun dans mon jardin où seule l'intensité de la coloration varie entre les générations
    Tes photos 4 et 5 sont Lasiomnata megera, un mâle sans doute.
    La barre brune en continu traverse l'aile antérieure du haut en bas .
    Bonne continuation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison Lucie, belle erreur. Je vais donc le mettre à part.
      Bonne journée Lucie.

      Supprimer
  4. Coucou Nath,
    Pas facile pour les papillons de garder leur intégrité, les ailes sont si fragiles.
    Les prédateurs, les intempéries, tout se ligue contre eux !
    Bisous ma belle...

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Nathalie, je pense que tu es par là, pas loin vu ton commentaire chez moi il y a un instant et je t'avoue que tu n'es pas seule à confondre ce Papillon avec un autre. Il m'arrive régulièrement de ne pas savoir qui j'ai photographié car il faut reconnaître qu'entre Tircis et Mégère, la frontière est bien ténue.
    Bon du coup ton retrait d'images te prive sans doute de plans intéressants mais tu vas à nouveau le rencontrer ce petit malin qui chez moi n'arrête pas de voleter en tous sens dans tous les chemins creux et tu ajouteras quelques clichés à ce message pour les prochains visiteurs.
    Gros bisous et je vais voir ton autre message.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois