Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

En direction de la Réserve naturelle nationale des 7 îles




Non, vous ne plongerez pas de suite avec les fous. 


Je vois propose avant cela, le voyage avec le Sant C'hireg (Saint Guirec), voilier traditionnel de Denis Le Bras qui l'a fait naître de ses mains. Présence à bord, également, de Tanguy son bras droit. Tous les deux pêcheurs. Tanguy n'est pas né sur le voilier mais presque. La relève est assurée sans problème et les passions à bord, pour l'océan et la nature, font plaisir à voir.


Nous avons passé une journée extraordinaire au milieu des oiseaux et encore plus. Denis n'ayant pas hésité à rester plus longtemps que prévu sur des coins bien visibles. Les malades à bord ne voyaient pas forcément la chose comme nous !

 À l'horizon, pas grand chose, si ce n'est des îles et encore de oiseaux, que du bonheur !  Alors embarquez, vous aussi, pour cette vue d'ensemble des 7 îles.


Denis, le capitaine




Tanguy, la relève


Pour les passionnés de mer, voilà quelques détails. 

Caractéristiques du bateau
Long. de la coque : 15 m ;
Long avec bout-dehors et tape-cul : 24m;
Tirant d'eau : 2,5 m ;
Surface voile max. : 220m²
Poids : 30 t ; lest : 7 t ;
12 couchettes ;
Moteur 180cv (2001)
WC à bord;
Embarcation par annexe : 4,30m (avec moteur HB 15cv)
Nombre de passagers : 23 à la journée.
Le Sant C'hireg est armé en Navire à Utilisation Collective.

Plus d'info pour une journée inoubliable au milieu des 7 îles  : http://www.santguirec.com/


Larguons les amarres moussaillons, montons les voiles (sauf les photographes, qui ont les mains occupées ☺... et préfèrent s'amuser...enfin vu le poids, je ne me suis pas portée volontaire non plus). Le vent n'était pas trop de la partie, mais avant de mettre le moteur en route en direction des 7 iles, une navigation à la voile s'impose. Mal de mer s'abstenir, surtout si vous voulez profiter du paysage, du café et des madeleines éventuellement accompagnées de calva......pour finir à 13h par l'apéro (Kir). En revanche, ne jamais dire que vous n'avez jamais le mal de mer ! Dans tous les cas, si cela vient, courrez au bord en faisant attention au sens du vent ! merci pour l'équipage ☺







Un petit bonjour en passant aux amis locaux de Denis.




La matinée a été légèrement couverte, mais ce sont surtout les températures, assez froides en mer, qu'il a fallu affronter. Alors le ciré s'impose. À peine passé, le froid disparaît, indispensable pour éviter la nausée.




 Nous passons d'abord devant le Cerf et l'Île Plate (sous l'eau à cette heure de la journée), pour s'arrêter quelques minutes devant l'île aux Moines. Île où nous mouillerons pour déjeuner. 

Le Cerf


Île aux Moines (Jantilez)

Le Phare des Sept-Îles est situé sur l'extrémité orientale de l'Île aux Moines. Aujourd'hui il en existe 3. Cette île possède une histoire magnifique qui nous a été contée par Denis, malheureusement l'espace ici manquerait pour faire de même.

Déjà appareil à la main.....concentrée, je trépigne de tous les voir. Pour le moment tout est encore silencieux. Avant d'arriver près de Rouzic pour assister au ballet des Fous de bassan, au spectacle des Macareux moines, Guillemots de Troïl et Pingouins torda, il nous faut passer près de Bono et de Malban.




Enfin nous nous approchons de Rouzic, les vols nous doublent, il faut aller vite, choisir vite son sujet..... moi qui ne suis pas du tout réglages techniques.... avec cela, le bateau bouge .... Bon courage ☺






Fou de bassan
Le premier fou vient me narguer au loin !!! 


Cormorans huppés
Suivi de deux Cormorans huppés encore plus loin.... vraiment, tout ce petit monde joue avec mes nerfs ! Alors j'attends que l'on s'approche encore un peu.


Enfin Rouzic nous montre le bout de son nez blanc avec les fous !

Rouzic

Avant de s'approcher un peu plus, pour finir à quelques mètres de l'île sans bouger et ce pour notre plus grand plaisir, écoutons Denis qui nous en dit plus sur les Fous. Il y a toujours des détails qui ne se trouvent pas dans les ouvrages spécialisés quand on les observe tous les jours sur le terrain. Les informations de cet homme sont précieuses.








Depuis 2012, les effectifs de fous baissent, voyez les espaces libres entre chaque oiseau. 2012, c'était 2000 couples en moins. Un couple est un nid occupé, il y a sur l'île un coin réservé aux célibataires, jeunes ou veufs(ves) ceux-là ne sont pas comptabilisés. Le comptage 2013 n'était pas fini.








Fou de bassan et Goéland marin

De l'autre côté de l'île :


Je vous disais qu'il fallait faire vite.... il faut aussi avoir de bons yeux, même si Tanguy m'aide beaucoup, car l'œil dans l'objectif, je ne vois pas forcément tous les coins ! Sur la photo ci-dessus : Goéland brun, Goéland argenté, Macareux moines, Guillemots de Troïl et Cormorans huppés.


Macareux moines et Pingouin torda en plongeon




Pingouin Torda et Macareux moine

 Les piquets marquent l'entrée des terriers des macareux.



 Retour sur l'île aux moines pour déjeuner.







C'est avec l'annexe que nous débarquons, mais Tanguy ne nous accompagnera pas, il avait décidé de rafraîchir la peinture verte de la coque du voilier.

En montant sur l'île, nous croisons quelques Huitriers pie pendant leur bain de soleil. Les parades et 
va-et-vient de ces huitriers ne manquaient pas à l'appel !




île Bono

Juste en face, l'île Bono accolée à l'île aux moines, mais il est interdit de s'y rendre.




Vue depuis les hauteurs de l'île aux moines, avec en plus vue plongeante sur le Sant C'hirec




Enfin sur le retour, nous guettons les phoques gris de la réserve.  Un jeune mâle et un adulte seront apperçus

Phoque gris


Retour à Trégastel, après une journée en mer bien remplie et chargée en émotions mais aussi en souvenirs ! Avant de partir, le Sant C'hirec nous offre ses belles couleurs au coucher de soleil, d'autant plus que la coque est fraîchement repeinte ;-)












À très bientôt pour des articles détaillés 

Commentaires

  1. Hello Nath,
    Une belle mise en bouche pour les prochains articles, je trépigne d'impatience de les admirer.
    Wahouu super et superbe escapade, un vrai bonheur, tu as dû te régaler un max.
    J'adore les images, quel régal pour les yeux, une bonne bouffée d'oxygène !!
    Soleil mais une tram d'enfer aujourd'hui, j'espère enfin le soleil chez toi pour un bon dimanche.
    Bizzzz Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Annie, là-bas, tu es sur un vrai petit nuage !
      Soleil en fin de soirée, comme d'hab ;-)
      Bises Annie !

      Supprimer
  2. Quelle série Nath!
    Une balade bleue cheveux au vent ... merci pour le partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kri ! LOL...il y avait du vent oui !

      Supprimer
  3. Mon commentaire n'est peut être pas passé :-/

    RépondreSupprimer
  4. une belle sortie en mer avec de nombreuses photos très belles , surtout les dernières .
    que d'oiseaux marins ! un régal , pour toi et pour nous !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ghislaine !
      La suite te plaira encore plus :)

      Supprimer
  5. Bonsoir Nath, quelle série c'est grand et sa donne envie d'y aller faire un tour. Merci pour ce partage. Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...c'est un endroit qu'il faut faire une fois !
      Bonne soirée berger !
      Bises

      Supprimer
  6. oulalala, comme tu t es laché sur cette article, et toutes ces photos, on est complétement dans l ambiance, c est génial =)))
    superbe cette réserve, et toutes ces espèces que tu as pu voir !
    petit bémol sur la baisse d effectifs des fous... pollution ? pêche intensive des eaux internationales ? changement climatique ?
    pas simple tout ça ...
    vivement la suite de tes rencontres en tout cas
    bizzz bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu oui LOL !
      Je t'expliquerai pour la baisse des effectifs.... rien de dramatique.
      Bizzzzz

      Supprimer
  7. WOW, quelle journée!
    Tu as dû en revenir avec les yeux pleins de belles images, de l'iode plein le nez et de la lumière plein les rêves!!
    Dommage que le nombre des fous soit en baisse, le site de nidification devrait être plus dense en effet.
    Par contre pour faire des portraits d'oiseaux, pas évident!! ;-).
    Grosses bises oiselle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y retourne dès que je peux !!!
      Non, sur le bateau, tu te bats avec les vagues, l’embrun, le vent et ta mise au point ggrrrrr.
      Merci oiselle :)

      Supprimer
  8. Quel reportage !! Tu as réussis à me faire monter l'adrénaline avec l'approche de cet île... tout comme toi, je voyais les premiers oiseaux et j'avais déjà envie de sauter dans l'eau :)
    Bravo pour l'ensemble de ces clichés très instructifs, un reportage très bien rendu, de belles compositions avec le paysage mais aussi avec cette traversée... que du Bonheur et j'ai pu aussi mettre un visage sur un nom, merci Nathalie !! Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux ;-) je n'irai pas jusqu'à sauter dans l'eau ....
      Gros bisous et merci :)

      Supprimer
  9. bonjour , alors là tu as fait fort , je me suis régalé à regarder toute cette belle série et tes commentaires ça promet pour la suite, j'aurais eu du mal à faire cette traversée , car je n'ai pas le pied marin ...
    Oui ok pour le brunch, mais dommage car nous aurions pu le faire dans le jardin , mais le temps ne là pas décidé ainsi.
    Bonne journée Nath...bisous..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me suis un peu lâchée.... je me suis même stoppée pour ne pas mettre toutes les photos. Mais il y aura des articles séparés !
      Il faut toujours, toujours regarder l'horizon !
      Bisous Claude et merci !

      Supprimer
  10. oh quelle belle série!
    enfin meme l'autre série
    tes dernières photos sont tres réussis!autant les animaux que les bateaux
    bonne journée a toi

    RépondreSupprimer
  11. Merci de nous faire vivre cette belle sortie! J'ai de magnifiques souvenirs de ces rencontres avec Fous et Macareux en d'autres lieux. Les oiseaux s'adaptent aux ressources, si elles diminuent, ils vont voir ailleurs, hélas!
    Mais quand elle augmente, ils reviennent, alors il faut garder espoir!

    RépondreSupprimer
  12. Un grand merci pour cette balade en plein air ... on sent les embruns jusqu'ici.
    Ca doit être un peu frustrant de ne pas pouvoir approcher quand-même ...même si c'est pour le bien des oiseaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'est bien approché tout de même... l'avantage du voilier ;-) et d'être peu sur le bateau.
      Merci Véro.

      Supprimer
  13. Ah, j'ai oublié ... les images au soleil couchant sont superbes ...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois