Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Fauvette à tête noire


Eurasian Blackcap - Curruca Capirotada
Sylvia atricapilla (Linnaeus, 1758); Fauvette à tête noire

Alarmes diverses, 2 chants de mâles différents.

Sylvia atricapilla fréquente principalement les forêts et toutes sortes de zones boisées. On la trouve aussi dans les parcs et les jardins, les vergers, les forêts toujours vertes ou les bois de conifères. Elle est présente depuis le niveau de la mer jusqu’à 1600 à 2200 mètres d’altitude selon la distribution, mais en général, on la trouve plutôt à environ 500 mètres.

En hiver, elle fréquente les zones buissonneuses où elle peut trouver des baies et des fruits, les jardins urbains et les champs d’oliviers. La disponibilité des fruits et des baies influence les mouvements saisonniers. Commune dans la majeure partie de sa distribution elle s’est adaptée aux zones urbaines et aux faubourgs.  Cette espèce n’est pas spécialement menacée actuellement.

Sylvia atricapilla se nourrit d’insectes pendant la saison de reproduction, mais en automne et en hiver, elle se nourrit de baies et de fruits, et d’olives dans les régions Méditerranéennes.


Source : oiseaux-birds.com


Fauvette à tête noire - mâle (Sylvia atricapilla)







Seine-et-Marne (77)

Taxinomie *

Ordre : Passérifomes
Famille : Sylviidés
Genre : Sylvia
Espèce : atricapilla

Sous-espèce : 5


Après la ruée vers l’or, la ruée vers le sable ? Puces électroniques, plastique, et surtout matériaux de construction : matière première bon marché, le sable est partout. Si le sable des déserts reste impropre à la construction, les magnats du bâtiment se sont massivement tournés vers l’exploitation des rivières et plages, au détriment de l’équilibre des écosystèmes. Petit à petit, les appétits économiques ont grignoté au moins 75 % des plages du monde, et englouti des îles entières : enquête sur un pillage écologique mêlant multinationales et réseaux mafieux.

De Bombay à la Bretagne en passant par Dubaï, Tanger ou les Maldives, cette passionnante enquête en forme de thriller dévoile une urgence planétaire : la menace qui pèse sur le sable, ressource vitale dont le pillage s’accélère

V
ous y verrez également un passage consacré au Peuple des dunes, en Baie de Lannion. Tous les signataires de la pétition ont été informés de la diffusion du documentaire fin mai sur Arte. Il est aujourd'hui dispo en ligne, et ce, pour une durée de deux mois.


CLIC HERE

Commentaires

  1. Chouette série, très élégant en noir et gris, et en plus il chante ! belle composition des images, merci du cadeau ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  2. Une belle petite fauvette, bravo Nathalie pour ton dernier portrait !

    RépondreSupprimer
  3. bonjour Nath ....mais je la connais celle là....un petit faible pour la dernière, bec ouvert elle chante...super...Oui les libes sont là , c'est quelques jours de beau soleil auront fait du bien à ces belles....et à nous aussi...Belle journée Nath ....bises ...bises..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, tu la connais !!!! un colvert nous l'a fait partir, c'est fou ça ;-)
      Gros bisous Claude.

      Supprimer
  4. Ah ces fauvettes... elles sont bien jolies, maintenant je les entend mais avec le feuillage, pas facile à les dénicher... j'aime la photo avec le bec grand ouvert, chantant à tue-tête :)
    Bon après-midi, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le tout étant de savoir où se met chaque espèce pour chanter.
      Magnifique chanteur oui, c'est une de mes sonneries de téléphones ;-)
      Bonne soirée :)

      Supprimer
  5. comme il est beau à chanter ainsi ! avec son bec ouvert , on l'entendrait presque ...

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Nath, merci d'être passée voir ma composition, trop rare en effet... Pas toujours le temps ni le goût non plus pour ce genre d'exercice et pourtant j'aime beaucoup. Nous avons eu un couple de fauvettes à tête noire cet hiver, dont la femelle est coiffée de roux. Ces oiseaux discrets sont très attachants. Je ne savais pas pour le pillage du sable, mais jusqu'où çà va aller !! Raz le bol de tout çà !!! Passe quand même une bonne soirée, gros bisous de shuki

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très jolie la femelle aussi ! Mésange bleue et Fauvette à tête noire..... quel jardin !!!
      Pour le sable, cela n'intéresse pas les journaleux qui ne font que du sensass ...... les vies privées sont plus intéressantes, tu comprends bien ! Pourtant cela fait partie d'une des catastrophes écologique que nous aggravons.
      Bonne soirée aussi !
      Gros bisous.

      Supprimer
  7. Bonsoir Nath, elle est mignone cette petite à tête noire et en plus elle chante pour toi sur la dernière photo.
    Je ne comprends comment c'est possible de dévaster des plages pour le sable, alors que normalement c'est la propriété du pays. Si l'argent est capable de faire des choses comme ça...... On est bien plus que mal parti....
    Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle m'a fait une superbe sérénade ! :)
      Le fric, berger, le fric.... puant qui assassine....Arte a réalisé sa meilleure audience de tous les temps avec ce doc, alors tu vois, les gens s'intéressent enfin ! Mais cela changera-t-il ?
      Grosses bises et merci pour ton mail.
      Bonne soirée.

      Supprimer
  8. j aime bien cette fauvette =)))
    en fait, elle est toute grise au départ mais s est mis une perruque pour avoir le style ;))) loool
    bizzouilles bonne soirée ☺

    RépondreSupprimer
  9. En hollande , les gens qui sont coincés à prendre du sable dans les dunes , sur les plages ( exemple pour faire du ciment) ont une amande au proratas du poids -
    Belle fauvette au passage ! merci pour tout çà
    Bizette Pat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que le kilo est cher !!!!!!
      Bizette Pat

      Supprimer
  10. Sur la 4, c'est un cri du cœur :Nathaliiiie...
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. je ne l'ai pas vue celle ci , elle est superbe .je n'en ai pas encore observé .
    s'ils désensablent les plages , la mer va avancer dans les terre et on connait la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On la connait bien comme tu dis.... il suffit de regardez déjà autour de nous.
      Bises.

      Supprimer
  12. Elle a toujours l'air un peu triste je trouve ... je n'en ai pas vu cette année. Et l'année dernière, elle était très farouche. Elle ressort bien sur ce fond tout doux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant très joyeuse à écouter son chant. Elle était en effet sur une branche, à hauteur d'homme et bien dégagée, une opportunité de plus :)
      Merci Véro.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois