Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Fuligule morillon mâle nuptial

Tufted Duck - Porrón moñudo
Aythya fuligula (linnaeus, 1758) : Fuligule morillon

Parade collective de mâles sur l'eau, femelle en vol paradant sur l'eau.


Les hivernants que l'on observe en Île-de-France, de fin septembre à mi-avril, viennent de Grande-Bretagne, de Belgique, des Pays-Bas, d'Allemagne et de Scandinavie. On observe, généralement, un déséquilibre entre les sexes (le sex-ratio) car les mâles vont souvent moins loin vers le sud que les femelles et les jeunes.
On les trouve alors sur les fleuves et de nombreux plans d'eau (étangs, plans d'eau des carrières, bassins artificiels...), dés lors que ceux-ci sont suffisamment grands pour que les oiseaux s'y sentent en sécurité en se concentrant en leur centre.
 
Le Fuligule morillon est classé gibier en France et figure, à l'échelon international, parmi les espèces pouvant être chassées (Directive oiseaux) et dont l'exploitation est possible, même si elle doit être réglementée (Convention de Berne). Pourtant, on le trouve aussi à l'annexe II de la convention de Bonn, qui liste les espèces migratrices se trouvant dans un état de conservation défavorable et nécessitant des mesures de conservation et de gestion appropriée.


Nicheur rare en Ile-de-France, comme en France (il figure, à ce titre, sur la liste rouge des oiseaux disparus ou menacés), le Fuligule morillon voit depuis peu sa population reproductrice chuter aussi en Europe.

Pour les hivernants, la situation est plus contrastée. A l'échelon national, le Fuligule morillon poursuit un déclin hivernal entamé en 1989, suite à un maximum enregistré en 1988.

En Ile-de-France, en revanche, les effectifs ont brusquement augmenté en 2003, en raison de températures négatives persistantes, pour se stabiliser en 2004 et 2005 autour de 3300 individus. Une baisse des effectifs semble à nouveau se faire jour avec les résultats collectés en 2006.

Source : Corif


Matin :
Fuligule morillon (Aythya fuligula)

Fuligule vient du latin fuligo (suie) pour souligner le noir de la poitrine. Afin de surenchérir encore sur ce caractère, morillon vient de Maure, habitant de l'ancienne Mauritanie (maurus en latin) et de sa variante more, influencée par l'espagnol moro. 




Lorsqu'il nage, le Fuligule morillon redresse les plumes de ses flancs vers le haut, de sorte à former deux petites poches, dans lesquelles il "range" ses ailes... qui demeurent ainsi au sec !

Et soir...




Taxinomie 

Ordre : Ansériformes
Famille : Anatidés
Genre : Aythya
Espèce : fuligula

Espèce monotypique


Les 3 jeunes Faucons pèlerins parisiens ont pris leur envol (non sans mal), reproduction réussie pour une espèce qui a frôlé l'extinction ! 



Commentaires

  1. j en ai jamais eu de celui là, que de contrastes !
    et cet oeil, un bien beau canard ☺
    il vaut mieux ne pas avoir trop de soleil pour réussir ces clichés :)) bien joué nath
    bizzz à bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou !
      Comment ça tu ne l'as jamais vu ? bah.... pas évident avec le blanc c'est vrai, mais le soleil fait ressortir les teintes violet foncé qu'il a sur la tête, il est encore plus beau !
      Merci Éric,
      bizzzzz

      Supprimer
  2. Coucou Nath,
    Des morillons , on en a vu avec Claude sur la base de Jablines, en mars, mais loin sur les plans d'eau,pas de photo intéressante. En lisant le texte, je suis surpris qu'il ne soit pas protégé, dommage!
    Sur la dernière photo, il prend la pose, joli.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Patrick,
      Yes je sais, je lui avais conseillé le coin en lui disant bien qu'à cette période, il n'y aurait plus grand chose. Mais au moins, vous avez découvert le site. On y retournera tous ensembles en décembre, c'est le mois qu'il ne faut pas louper ! Mais il faut bien se couvrir là-bas, c'est le Groenland !!!
      Merci bonne journée à toi aussi Patrick !

      Supprimer
  3. Bonjour Nathalie, j'espère qu'un jour je vais en rencontrer, j'aime les yeux de ce canard... il est assez attendrissant. Si l'envie te vient de venir dans mon plat pays, c'est avec plaisir que je te conseillerai. A bientôt, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sa houppette qui fait qu'on le trouve trop mimi :)
      Je garde l'invitation :) Merci
      Gros bisous !

      Supprimer
  4. bonjour Mamzelle...Oui bien sur d'accord pour faire un tour tous ensemble à Jablines quand tu nous donneras le top départ...comme le précise Patrick , nous avons des photos de ce canard mais pas question de les proposer sur les blogs.
    tes deux derniers clichés sont superbes....L'orage a craqué ce matin à 6 heures au dessus de St thibault mais pas de dégât.Gros bisous Nath..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OK, alors pour décembre, nous irons admirer les oiseaux des grands froids !
      Il y a tellement de photos qui ne sont pas présentables.... trop :'(
      Merci Claude.
      Gros bisous à toi.

      Supprimer
  5. Il est superbe, et tes photos le sont tout autant.
    Un régal ces canards qu'on ne voit pas si fréquemment que d'autres.
    Pour les trois Faucons pèlerins, youpiiiiiii, super nouvelles, mais il va encore falloir être vigilants et les protéger.
    Poutoux et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Poulette !
      Pour les Faucons, à Paris, il n'y a pas de bromadiolone au moins ...À suivre.
      Poutoux et bonne soirée à vous deux.

      Supprimer
  6. J'aime les retrouver le long du Rhin :)

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Nath, belles photos de filigule, je suis très content pour les jeunes inteligents (faux cons.... lol) pélerins parisiens qui ont pris leur envol.
    Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
  8. Il est beau et élégant, superbe la dernière image !!
    Super pour les faucon, on ne peut que leur souhaiter bonne chance !
    Bizz Nath.

    RépondreSupprimer
  9. Très sympa ! Sa crête lui donne un petit air espiègle... Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  10. Coucou oiselle!
    Superbes tes photos de F. morillon!
    Et merci pour toutes ces infos... bues avec avidité!
    Dommage que les recensements s'arrêtent à 2006............. ils ont fait grève pendant 7 ans, les ornithos???? MDR!!
    DSL que mon piaf te donne du fil à retordre, je ne m'en sors pas moi-même..! Pfffff!
    Bon, je vais tes autres posts!
    Grosses bises et bonne fin de journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, le transfert et l'étude des données prend du temps prfois ;-) 2006... quand même... hum.
      Merci pour le reste :)
      Bises

      Supprimer
  11. Je viens de lire ton com sur ma huppe....
    Bon, "fâ fuffit comme fâ" comme disait mon amazone!!!
    "De moi vous osez vous fouter"?????? ("La Grande Vadrouille")!!!
    Vilaine!!!! Snif!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh...... oui :D me suis foutue de toi, c'était trop tentant MDR !!!
      Re bises :)

      Supprimer
  12. Coucou rien de nouveau à cette heure , alors ce sera pour demain...bonne soirée Nath...Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claude, bonne soirée, je file chez toi !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois