Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Les oiseaux des Badamiers - 2

Nous repassons pour cet article côté déversoir de la lagune. Une sortie photo que nous n'avons fait qu'une fois et qui en mériterait bien d'autres surtout en période de migration. Un plus non négligeable, les grandes marrées, mais je crois le répéter assez. Les grands coefficients dévoilent la terre et ses trésors. Les oiseaux y sont présents plus longtemps dans la journée pour se nourrir. 

En ce jour, nous avions rencontré 4 espèces de limicoles. Deux présentées ici, deux autres prévues pour jeudi.



Limosa lapponica (Linnaeus, 1758); Barge rousse


Limosa lapponica niche dans les zones arctiques et subarctiques de l’Eurasie et de l’Alaska. Elle ne se reproduit pas en France. Mais elle y passe l’hiver, on la rencontrera sur le littoral Manche/Atlantique, principalement entre le sud de la Vendée et l’île d’Oléron, en baie de Bourgneuf, en baie de Saint-Brieuc et en baie de Goulven. Les effectifs hivernants moyens sont de l’ordre de 8000 oiseaux (Wetlands International, non publié).


Barge rousse, plumage hivernal (Limosa lapponica)


 
Menaces liées à l’homme

- Chasse (plusieurs milliers sont tirées chaque année en France)
-D iminution des surfaces intertidales en Europe de l’Ouest
- Intensification des pratiques d’exploitation ostréicoles et conchylicoles 


Espèce chassable, inscrite sur l’annexe 1 et sur l’annexe 2.2 de la directive Oiseaux (chassable uniquement en France, Danemark et Grande-Bretagne)


Taxinomie :

Ordre : Charadriiformes
Famille : Scolopacidae 
Genre : Limosa
Espèce : lapponica 



Arenaria interpres (Linnaeus, 1758); Tournepierre à collier 

Arenaria interpres ne se laisse pas approcher facilement et peut s'envoler assez rapidement. Même si les prédateurs sont assez rares à Mayotte et que les conditions de vie y sont favorables, pour ne pas déranger cet oiseau et par éthique nous sommes restés en retrait. Les photos sont donc ce qu'elles sont.

Tournepierre à collier, plumage nuptial (Arenaria interpres)




Taxinomie :

Ordre : Charadriiformes
Famille : Scolopacidae 
Genre : Arenaria
Espèce : interpres



Commentaires

  1. Me revoila enfin apres une semaine de gros ralentis sur mon blog.

    Bref je suis là et je passe te souhaiter une belle journée.
    belle série..;et je constate que comme d'ab .l'etre humain détruit!!!!!encore et encore.


    Je file vite j'ai mille truc a rattraper.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Nath, je ne comprendrai jamais comment on peut tuer des oiseaux comme ça. Le chasseur descends directement du singe et encore je pense que le singe est moins bête. Belles photos mon amie Nath. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou berger, moi non plus je ne comprends pas.....surtout des espèces sur listes rouges.
      Ils descendent du singe, mais ils se sont reproduits entre eux et cela fait des tares....MDRRR, oh que ce n'est pas bien !

      Bonne soirée mon berger.

      Supprimer
  3. Hello Nath,
    Le massacre ne s'arrêtera donc jamais, rien dans la cervelle, enfin si cervelle ils ont !!
    Belles images même en retrait, il est splendide ! les deux premières aussi, elle fait sont petit bonhomme de chemin tranquille !
    Toujours très chaud ce soir, oui mes parents sont très très contents !
    Bizzz et bonne soirée Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France se dit être l’exemple en matière de préservation de la biodiversité..... parfois, je me marre !
      Bises

      Supprimer
  4. je viens de regarder toutes tes dernières photos depuis une semaine et j'adore tes crabes qu'ils soient droitiers ou gauchers !
    ces barges sont chassées pour quoi faire ? les mangent on ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, amusants tous ces petits crabes musiciens :)
      Elles sont mangées, voire jetées à la poubelles.... le but pour beaucoup est de tirer, quand il y en a trop, ils jettent....je te dis cela et c'est du vécu !

      Bises

      Supprimer
  5. C'est triste de tirer ces belles barges ! Ne devrait-on pas encourager les chasseurs à se tirer mutuellement ?

    RépondreSupprimer
  6. c est pathétique de chasser ces pauvres barges... pfff
    mais comme il arrivent presque pas à trouver des bécasseaux... par leur faute, ils s en prennent à d autres pffff.....
    déjà que j en vois pas beaucoup :/
    et le tourne-pierre, ici c est rare en méditerranée.. il préfère la cote atlantique ce coquin ;)))
    bravo pour tes clichés, et merci pour les explications ma tête gonfle un peu plus avec tout ça lol
    bizzz la loulou

    RépondreSupprimer
  7. Quoi on chasse ces oiseaux!!! c'est du grand n'importe quoi, ça me hérisse à un point...
    merci pour ce partage Nath et bonne journée à toi
    mille bisous
    chatou

    RépondreSupprimer
  8. Je me régale de tes billets à chaque fois Nath
    Très beau reportage encore

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois