Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Les oiseaux des Badamiers - 3


Suite de cet article. 

Accéder à l'article précédent



Charadrius hiaticula (Linnaeus, 1758); Grand gravelot

Migrateur hivernant régulier, commun à Mayotte.


Petit limicole courtaud et vif, de la taille d’un Étourneau sansonnet Sturnus vulgaris. Son plumage est brun sur le dos et blanc sur la poitrine et le ventre. En plumage nuptial les adultes portent un collier noir.

Observé trop hâtivement, un Grand Gravelot peut être confondu avec un Petit Gravelot Charadrius dubius. On les distingue surtout par la barre alaire blanche nettement visible en vol chez le Grand Gravelot et absente chez le Petit Gravelot. Chez ce dernier, un cercle orbital jaune d’or, un bec sombre et des pattes brunâtres constituent des éléments complémentaires de détermination.


Grand gravelot (Charadrius hiaticula)


Des petits crustacés, mollusques, annélides polychètes, isopodes, amphipodes, insectes variés (fourmis, coléoptères, mouches et leurs larves) constituent la base de son alimentation. La technique de chasse est toute particulière, constituée d’une alternance de déplacements rapides, d’arrêts destinés à localiser les proies et d’un nouveau déplacement pour capturer les crustacés ou vers marins.






 
source : fiches grand gravelot du mnhn

Taxinomie :

Ordre : Charadriiformes
Famille : Charadriidés
Genre : Charadrius
Espèce : hiaticula


* * *

Charadrius leschenaultii (Lesson, 1826); Gravelot de Leschenault

Le Pluvier de Leschenault Charadrius leschenaultii
niche de la Turquie aux steppes d'Asie centrale. 
Il hiverne le long des côtes, de l'Australie à l'Afrique du Sud.

Migrateur régulier à Mayotte, 
il y séjourne pendant l'été austral (à partir de septembre).
Une chance pour nous, nous l'avons donc rencontré (une fois et seul cliché)
 Il est possible que certains individus non reproducteurs y séjournent toute l'année.


En ce qui concerne la silhouette, il ressemble plus au Pluvier argenté Pluvialis squatarola qu'au Gravelot à collier interrompu Charadrius alexandrinus, mais il est plus petit, plus élancé, avec des pattes bien plus longues que ces deux derniers. En ce qui concerne le plumage, il est presque semblable au pluvier mongol, surtout en dehors de la période nuptiale. Les différences sont minimes et il faut faire appel à de critères morphologiques pour les différencier. 


Gravelot de Leschenault (Charadrius leschenaultii)


Les Gravelots de Leschenault Charadrius leschenaultii sont de grands migrateurs mais les chemins qu'ils empruntent pour rejoindre leurs quartiers d'hiver ne sont pas bien connus. Au passage, vers la fin août, on aperçoit de larges bandes, suivant le littoral souvent en compagnie de gravelots mongols. Apparemment, ils marquent une grande fidélité à leurs quartiers d'hivernage qu'ils retrouvent chaque année.


Taxinomie :

Ordre : Charadriiformes
Famille : Charadriidés
Genre : Charadrius
Espèce : leschenaultii


Commentaires

  1. haa les limi =)))
    j aime bien ces petits oiseaux, si on attend patiemment, ils peuvent venir assez près des fois, mais pas tout le temps
    merci pour ton bel articl nath
    un gros bisous, passe une belle journée ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, les limi sont trop mimis !

      Pas facile de les avoir les bougres ! Mais on les pardonne. Paraît qu'en Grèce, au retour de migration, ils sont tellement proche que tu ne peux pas utiliser de télé.... Tu y crois toi ? aller on y va voir :D
      Gros bisous Éric !

      Supprimer
  2. Cricri18/7/13

    Coucou Nath,
    J'ai toujours du mal à identifier tous ces oiseaux des bords de mer ! Nous partons avec notre livre quand nous y allons...
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas facile du tout je te l'accorde, j'ai mis du temps, mais à force de persévérer ça rentre !
      Gros bisous

      Supprimer
  3. Super tes photos!
    Je vois que j'ai encore loupé d'autres articles, mais avec quelques visites de la propriété en ce moment, ça me bouffe pas mal de temps...
    Croise les doigts pour nous, pourvu que....
    Je n'ai jamais vu le Gravelot de Leschenault, ravie de le découvrir ici! ;-)
    Grosses bises oiselle et belle journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu loin quand même !
      Je serai mieux dehors aussi. Je croise les doigts, tu me diras. Et on libellulera donc dans le jardin ☺

      Pas facile à trouver le Gravelot de Leschenault, carrément rare en France métropolitaine.... ou alors bien planqué au milieu d'autres comme ils savent le faire.

      Aller courage.
      Bises

      Supprimer
  4. Hello Nath,
    Ils sont très beaux et fins avec leurs beaux plumages, une belle découverte, tu es repérée sur la dernière !
    Repos cet aprem, il fait trop vraiment trop chaud mais c'est presque terminé, je vais en profiter pour passer à la jardinerie pas mal de remises sur de gros pots.
    Oui encore des photos, une spéciale anniversaire, déjà trois semaines et j'admire la patience de Christa, 4 photos individuelles pour chacun, avec les six chiots c'est du boulot.
    Bon courage pour le boulot, bizzzz bon aprem Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il m'a vu, ils nous avaient tous vus. Pourtant, nous étions restés très loin justement pour cela.
      Bises et bon WE

      Supprimer
  5. Bonjour Nathalie, il y a sur cette île de quoi satisfaire un(e) Photographe experte en animalerie que ce soit sur terre, sur mer ou dans les airs... je te souhaite une bien agréable journée, prends bien soin de toi. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et au risque de me répéter, nous n'avons pas tout vu !
      Merci Philippe.
      Gros bisous

      Supprimer
  6. Ils ont toujours la bougeotte mais on leur pardonne, ils sont si beaux !
    Bonne journée Nathalie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça, ils cavalent !
      Bon WE Phil :)

      Supprimer
  7. Bonsoir Nath, belles photos bravo, pas facile il se confond presque dans son milieu. Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils bougent comme de vrais cailloux :)
      Bises

      Supprimer
  8. Bonjour Nathalie,
    Venir sur ton site c'est une leçon de chose ! On y apprend des tas de choses et je découvre des oiseaux merveilleux. Le tout avec de très jolies photos. Merci du partage.
    Belle journée à toi. Bises des Alpes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois