Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Pelote de réjection du Hibou moyen-duc. Photos Hibou grand-duc (Grand-duc d'Europe)


Long-eared Owl - Búho chico  
Asio otus, Hibou moyen-duc

Ordre : Strigiformes
Famille : Strigidés

Taille : 35 à 40 cm
Envergure : 90 à 100 cm
Longévité : 27 ans

Le hibou moyen-duc est un oiseau de proie de taille moyenne, qui se confond très facilement avec la végétation. En effet, quand il se sent en danger, le Hibou moyen-duc s’enveloppe de ses ailes, colle son plumage au corps et s’étire jusqu'à se confondre complètement avec l’écorce de l’arbre.

Le Hibou moyen-duc se nourrit principalement de micro-mammifères et, en quantité limitée, de petits passereaux. Les insectes figurent de façons accessoires à son menu. Les nombreuses études réalisées sur le régime alimentaire ont montré que 85 à 95% des proies sont représentées par des Microtinés (campagnols) et des Murinés (mulots et souris grise).

Espèce protégée (article 1 et 5 de l’arrêté modifié du 17/04/1981), inscrite à l’Annexe II de la Convention de Berne, à l’Annexe II de la Convention de Washington et à l’Annexe A du règlement CEE/CITES


Avant même de regarder dans un arbre (ou ailleurs) à la recherche d'un rapace nocturne en général, préférez une inspection du sol aux pieds des bois à conifères, vergers avec arbres creux, vieilles maisons, grenier etc en fonction de l'espèce recherchée, pour essayer de trouver des pelotes. Vous gagnerez peut être à découvrir un site de nidification (et du temps).

C'est dans le Parc G. Valbon (93) au-dessus de la héronnière, sous les conifères que nous avons trouvé une pelote. Très seiche, donc vieille, mais plutôt en bon état. Les pelotes du Hibou moyen-duc mesurent 46 mm sur 21 mm.

Une pelote de réjection est une boulette constituée de composants non digérés (plumes, poils, os, restes d’insectes, coquilles, restes de végétaux...), régurgitée par le bec des oiseaux. Il ne s’agit donc ni de vomissements, ni de fientes qui, elles, sont rejetées par le cloaque des oiseaux. Le fait pour un oiseau de régurgiter une pelote est une action normale.
Certaines pelotes peuvent être décortiquées à sec (par exemple celles du hibou moyen-duc), d’autres, très collées comme celles de l’effraie des clochers, doivent être trempées dans l’eau afin qu’elles se disloquent.


Reste de pelote de réjection. Hibou moyen-duc


1 - Détermination de la proie

 Dents aplaties avec une zone de la mâchoire sans dents (la barre) : la proie est un rongeur. 

Crâne et mâchoire supérieure


2 - Détermination du rongeur 

les dents sont en formes d'accordéon et sans racine : le rongeur est un campagnol





3 - Observation du crâne et de la mâchoire inférieure
  
La longueur de la rangée de dents étant inférieure à 8 mm et la longueur du crâne étant inférieure à 31 mm, il peut s'agir d'un campagnol des champs (ou autre campagnol). Mais en aucun cas, un campagnol terrestre (rat taupier) ni campagnol amphibie.

Mâchoire inférieure


crâne


crâne

 Enfin un peu du reste de la proie :





Conseils pour disséquer une pelote

Disposez sur une table le papier journal pour la protéger. Certaines pelotes peuvent être décortiquées à sec (par exemple celles du hibou moyen-duc), d’autres, très collées comme celles de l’effraie des clochers, doivent être trempées dans l’eau afin qu’elles se disloquent. A l’aide de l'une petite pince, séparez les plumes ou les poils des os en deux tas distincts. Vous pouvez ensuite rassembler les gros os entre eux puis les petits sur la feuille de papier noire ou dans l’assiette. Les restes durs d’insectes (chitine de la carapace, pinces...) doivent être séparés. Les crânes des oiseaux ou des petits mammifères sont indispensables pour identifier les proies : mettez- les précieusement de côté. A la fin, gardez uniquement les os : en effet, les poils ou les plumes attirent des parasites. De même, conservez vos pelotes dans un endroit abrité mais, si possible, pas dans votre habitation ! Nombre d’entre-elles contiennent des mites !


 Le travail fini, pensez à soigneusement vous laver les mains au savon !


3 autres pelotes trouvées sur un autre site, dissection et détermination  à venir

sources et aide à la dissection : documents LPO : "Les pelotes de réjections"




N'ayant pas de photos du moyen-duc et pour alimenter également cet article, je vous présente le Hibou grand-duc. 

Eurasian Eagle-Owl - Búho Real 
Bubo bubo, Grand duc d'Europe

Ordre : Strigiformes
Famille : Strigidés


Taille : 60 à 75 cm                      (moyen-duc : 35 à 40 cm)
Envergure : 160 à 188 cm             (moyen-duc : 90 à 100 cm)
Longévité : 21 ans                         (moyen-duc : 27 ans) 


Hibou Grand-duc (Bubo bubo)







Commentaires

  1. Bonjour Nathalie, une publication très instructive comme bien souvent chez toi... on apprend tous les jours, dit-on. Bravo pour le bon déroulé des photos et puis ce Grand-Duc qui apparaît en fin de série est la cerise sur le Gâteau, bravo et merci pour le partage. Congé, je pars de suite sur un parc animalier dans nos Ardennes. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Philippe. Oui l'apprentissage n'est jamais fini, ça j'aime !
      Oh, grande sortie alors :)
      Profites-en bien Philippe
      Gros bisous

      Supprimer
  2. Excellente série, Madame le légiste ! On sent l'accro à certaines séries TV américaines... Bien joué les images, beau travail ! Les photos du Grand Zibou, réalisées en parc animalier ? Bravo encore, cdlt, M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAHAH, non pas du tout, photos prises au salon de la photo 2012.

      Panasonic avait présenté un champion de VTT pour photos et vidéos avec le dernier boitier, à l'époque à peine sorti, et deux rapaces, dont le grand zibou ^^
      Je ne suis pas prête de faire des photos comme ça en nature !!!
      BIZ Mo et merci !

      Supprimer
  3. Cette publication riche en texte et photos est très intéressante ;+)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Raymond, c'est du temps, surtout pour les photos. Comme tu peux le voir, les dents font à peine 3 mm ...
      bises

      Supprimer
  4. Très sympa cette série, j'ai appris moi aussi plein de choses. Merci Nath et bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. Encore un billet très instructif
    Je te laisse ma place pour la dissection :-/
    Belle journée à toi Nath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De ce côté là, c'est tout sec alors ça va ! C'est juste une boule de poils :)
      Bonne journée Kri

      Supprimer
  6. Coucou Nath,
    Nous avons pratiqué cet exercice il y a de longues années alors que mes enfants étaient petits.
    On nous avait porté une jeune chouette tombée dans une cheminée. Michel a construit une grande volière dans le jardin, et nous l'avons soignée et nourrie pendant les mois d'hiver. Elle était blessée à l'aile, nous pensions qu'elle allait mourir. Nous élevions toujours des souris blanches elle aimait bien ! Il y a parfois des miracles.
    Nous l'avons relâchée après l'hiver, elle a bien pris son envol vers le bois voisin.
    C'était il y a plus de 30 ans ! Ce serait maintenant nous la confierions à la Loutre. Mais cela a été utile à Michel pour des cours de sciences Nat...
    La semaine dernière au Marais aux oiseaux, j'ai filmé un Hibou Moyen-duc en train de manger un poussin que la soigneuse venait de lui donner.
    Gros bisous Nath et bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et il y a 30 ans les lois n'étaient pas ce qu'elles sont !
      Ah dans ton jardin, il y a plus que des miracles, regarde la tourterelle !
      Gros bisous Cri :)
      Bon WE

      Supprimer
  7. Passionnant ton article Nath, j'avais déjà rencontré des pelotes mais je n'avais jamais eu l'idée de les décortiquer. J'ai appris plein de choses encore une fois.
    Très belles tes photos du Hibou grand-duc. Leurs yeux sont tellement fascinants!
    merci à toi et belle journée ensoleillée
    bises tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Chatou :)
      Si l'occasion se représente, fais-le. J'adore, c'est une grosse pochette surprise à chaque fois.
      Gros bisous

      Supprimer
  8. J'ai toujours rêver d'analyser les pelotes de réjection mais je n'en ai jamais trouvé dans la nature. Je suis déçu.

    En plus en SVT, les profs n'ont plus le droit de le faire pour des raisons d'hygiène.
    Ton article est très intéressant, j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sam.
      Trouves de bons sites et regarde bien au sol.
      Bonne journée

      Supprimer
  9. Bonjour Nathalie,

    Tes photos du hibou Grand-Duc sont superbes par leur netteté.
    Puis, ton article sur les pelotes de réjection est très instructif. C'est un plaisir de connaitre tout ça et je te remercie pour ce partage que j'aime beaucoup. C'est passionnant cette découverte.
    Je te souhaite une belle journée bien ensoleillée et douce.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Élisa, très bonne journée en montagne :)

      Supprimer
  10. Police scientifique ! une reconversion en marche , çà se sent !!!;-))
    Très bon ton exposé et superbes photos du Grand Duc
    Bon week end , je pars une semaine ...au chaud ! Biz Pat

    RépondreSupprimer
  11. Bon week end alors Nath.. bisous tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
  12. Coucou,
    Superbe cette série très instructive et captivante à la fois.
    Très belle aussi la série d'images, quel allure et regard splendide !

    Merci pour ce très chouette partage, j'en redemande encore et encore !!
    Bizzz Nath.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annie, oh oui, un regard qui émerveille !!!
      Je vais faire les trois autres alors :)
      BIE

      Supprimer
  13. Bonsoir Nath, alors si je comprends bien ce rapace avale tout rond son repas et rejette les os, les poils..... Belle série de photos.
    Bon WE, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu cela oui, c'est même complètement ça :)
      Bises

      Supprimer
  14. Super ton article oiselle!
    Tu aurais pu facilement m'emprunter une photo pour l'imager avec justesse!
    Les rapaces nocturnes font comme les guêpiers et les Rolliers!! LOL!
    Je repasse demain, comme je disais Eric, je passe chez vous en priorité mais en coup de vent!
    Grosses bises et à demain!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, j'y ai pensé mais tu n'étais pas là...
      Grosses bises oiselle et merci pour la priorité :D

      Supprimer
  15. et bien, c est encore mieux que dans "science et vie" ça ;)))
    excellent, j ai appris tout plein de trucs,
    par contre tu dois y aller vraiment doucement car c est quand même fragile les petits os
    En tout cas, j admire ton travail de professeur nature,
    c est du bon boulot, je te donne un 20/20 ;)))))
    bizzouilles

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour Nathalie,
    Très bel article, tu as de la patiente pour déterminer les ossements. Il va falloir un jour que je le fasse également, je me retrouve avec tout un tas d'os de rongeurs et d'oiseaux retirés de pelotes de Hiboux moyen-du et chouette hulotte. Si un jour tu as besoin de photos d'un Hibou moyen-duc ou d'une Chouette hulotte, pour un article ou autres, je me ferai un plaisir de te les donner.
    Cordialement,
    Michel

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois