Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Courlis cendré amoché



Eurasian Curlew - Zarapito real
Numenius arquata (Linnaeus, 1758); Courlis cendré

 

Ordre : Charadriformes
Famille : Scolopacidés 


Le Courlis cendré bénéficiait d'un moratoire de chasse jusqu’à cette année.

Le Conseil National de la Chasse et de la Faune Sauvage (CNCFS) a examiné, le 6 juin, le projet d'arrêté ministériel fixant le moratoire de cinq ans sur la chasse de deux oiseaux migrateurs, la barge à queue noire et le courlis cendré. Alors que les autres pays d'Europe protègent ces deux espèces, la France reste le dernier pays qui autorise encore leur chasse.

En raison du déclin généralisé de leurs populations, ces deux espèces sont inscrites sur la Liste rouge mondiale des espèces menacées et, au niveau national, elles figurent sur la Liste rouge française des oiseaux nicheurs avec le statut "vulnérable".

Pour rappel dès 2007, les plans d'action européens en faveur des espèces gibier en mauvais état de conservation ont recommandé la mise en place de moratoires européens sur la chasse de la barge et du courlis.






Le premier moratoire sur ces espèces en France (prévu pour 5 ans 2008-2013) avait été partiellement levé en 2012 sous pression des chasseurs de gibier d'eau.  Cette fois encore les chasseurs ont eu gain de cause. 

Le Courlis cendré est de nouveau chassé en France. 
Encore plus merveilleux, les bordelais, réputés pour être de gros bourrins et de gros viandards, obtiennent une dérogation par la préfecture, pour chasser les gibiers d'eau dès le 1er août, alors que les nidifications ne sont pas terminées, que les poussins n'ont pas quitté les parents, que la mue débute, etc 

Alors, fruit du hasard ou dégâts premiers de la chasse ? 
Voilà un individu pris au Teich, sur le Bassin d'Arcachon, le 25 août, avec une aile en piteux état. 













Communiqué de presse


Gironde (33)

Commentaires

  1. c'est dommage pour ce courlis d'être handicapé ainsi , ça doit le gêner pour voler , s'il vole et échapper à ses prédateurs .
    il est beau , c'est la première fois que j'en vois un . je ne comprends pas la réglementation .

    RépondreSupprimer
  2. A coup sûr, il a du plomb dans l'Aile... bonjour Nathalie, c'est toujours attristant de voir un oiseau blessé. J'ai vu pour la première fois cette espèce la semaine dernière lors de ma visite au littoral belge, quel bec ils ont... bonne journée, profite si tu peux ! Bisous

    RépondreSupprimer
  3. EXTRA cette série de photos !
    MERCI chère Nathalie de partager toutes les beautés de la nature que tu sais si bien observer et prendre en photos !
    BISOUS et bonne continuation !!!

    RépondreSupprimer
  4. Tes photos sont superbes !
    Je ne vais pas exprimer ici ce que je pense des gros cons à fusil. Une nouvelle récente pour tenter de convaincre leurs amis qui fréquentent aussi ton blog : le 04-10-2013, en Ardèche, croyant voir un sanglier, le chasseur tue son fils... Qui sera leur prochaine cible ? Un photographe ? Un cueilleur de champignons ? Un vététiste ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ris (jaune)
      Comme quoi, ils n'ont vraiment rien dans la tronche les pauvres.... Mais ils ne me font même pas pitié....
      Il y a déjà eu, malheureusement, des passants morts sous les balles, leurs chiens y passent, leurs enfants maintenant....
      Bonne journée :)

      Supprimer
    2. Bravo Philippe pour ta prise de position sans équivoque ! La bonne nouvelle, c'est que le nombre de chasseurs diminue d'année en année, c'est déjà ça ! Cela dit, tes images sont superbes, Nath ! Souhaitons à ce pauvre Courlis de s'en sortir ! Cdlt, M.

      Supprimer
  5. Bonjour Nathalie,

    Tu tapes dans le mille! J'adore les courlis, ils font partis de mes oiseaux préférés. J'aime beaucoup leurs morphologies que je trouve très élégantes!
    Tes photos sont superbes.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sam,
      J'ai fais un heureux avec ce courlis. :)
      Merci.

      Supprimer
  6. bonjour , je n'avais encore rien décidé pour le we , mais c'est avec plaisir que nous pourrons nous retrouver samedi à 9 heures devant les grilles du parc...sans garantie pas de pouvoir rencontrer les bestioles..
    lorsque je vois un animal blessé.par l'homme je m'insurge devant le laxisme des autorités "incompétente" et "incapable" de se dresser devant le lobby
    des chasseurs.J'espère que ce pauvre Courlis pourra s'en sortir.mais restera vulnérable , ne pouvant plus voler à cause de son aile ...Gros bisous Nath

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Nath,
    Je trouve navrant de voir encore des animaux blessés par les hommes ! Certains sont vraiment irrécupérables !
    Ce courlis est laissé là ? Il ne sera pas conduit dans un endroit où les animaux blessés sont soignés et protégés ?.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Espérons qu'il s'en remettra très vite

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme8/10/13

    Cela ne fait aucun douce que ce courlis a été blessé par un chasseur!!! je n'y crois pas que l'on puisse encore les chasser!!
    Par contre tu as vu dans les Alpes Maritimes les chasseurs ont été déboutés pour la chasse au Loup... je suis trop contente. Cela leur évitera de tirer n'importe comment et sur n'importe qui! ils ont assez d'occasion comme ça..
    hi hi tu les arranges bien les chasseurs!!! c'est ce que je pense aussi.
    douce soirée Nath
    gros bisous
    chatou
    http://villasavarymonvillage.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Chatou, oui j'ai vu cela !!!! je suis aussi très contente !
      Gros bisous

      Supprimer
  10. Très belle Nathalie. La grêle est également pas facile à photographier, mais vous pouvez le remettre sur la plaque excellente :-) Très belle série!
    salutations,

    RépondreSupprimer
  11. La couleur de son plumage, son long bec, sa démarche .... je suis fascinnée. De très jolies photos

    RépondreSupprimer
  12. Malgré son aile abîmée, c'est un bel oiseau, fin et élégant. J'ai beaucoup de mal également à trouver des "circonstances atténuantes" à ces gros c... de viandards dont certains sont soupçonnés d'avoir abattus des espèces protégées... http://franche-comte.france3.fr/2013/10/07/haute-saone-des-chasseurs-soupconnes-de-destruction-d-especes-protegees-332867.html

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois