Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Sur N'Gouja, il y avait un ponton





N'Gouja, pas très loin d'où nous étions la semaine dernière, sur la Baie de Bouéni.

Ah .... N'Gouja, 
la plage aux tortues, la plage au ponton. 
Le ponton que vous pourrez voir sur toutes les photos commerciales ou touristiques de Mayotte. 

D'ailleurs, essayez donc de faire une recherche d'images sur N'Gouja, vous y verrez ce ponton : 


Pris en 2010




Voilà ce qu'on peut lire sur le site de l'hotel de N'Gouja :

_____________________________________

Depuis le 10 juillet 2011, le ponton de N’Gouja n’existe plus. Après avoir représenté l’emblême de ce site exceptionnel et souvent servi à véhiculer l’image de Mayotte à l’extérieur pendant plus de 20 ans, nous avons été obligé de le démanteler, à contrecoeur. Suite à un stupide accident survenu à une personne extérieur à l’hôtel il y a quelques années et pour lequel nous ne sommes pas responsables, nous avons du, sur les conseils de notre assureur, démanteler cet ouvrage, seule façon d’être certains qu’il n’y aurait plus d’accident. Nous mettrons encore du temps avant de remplacer toutes les photos de ce site et de nos brochures où apparaissent le ponton, car outre la nécessité de refaire de nouvelles prises de vues, nous avons un peu l’impression de le faire encore exister à travers nos différents supports.
_____________________________________


 Un hôtel qui est venu s'implanter sur cette plage. Un hôtel qui s'approprie cette plage, un hôtel pour qui la lois du littoral est un vent. À marée haute, la plage est inexistante car ils ont construit leur bungalow (soit disant ecolodges) et en ont rendu l'accès interdit. Enfin un hôtel qui s'est donné le droit (encore un) de détruire ce ponton si cher à Mayotte.

Ah oui, mauvaise publicité pour cet hôtel, pour ce Jardin maoré, mais comme partout dans le monde où ces promoteurs se croient tout permis et s'imagine qu'on fait tout avec l'argent .... je ne supporte pas. Alors non, je ne vais pas leur faire de la bonne pub comme j'ai pu en faire avec le Gîte du Mont Combani (que vous pouvez retrouver avec plaisir ici) ! 
Leur seul soucis aujourd'hui est de remplacer leurs brochures publicitaires..... c'est pitoyable ! 


Aujourd'hui, le ponton, c'est ça : 



Après cette sinistre histoire voilà les photos que je vous propose de cette plage






Au loin les roches de basaltes




Un baobab présent sur cette plage et partout ailleurs.
J'en profite pour vous montrer la lune, qui de là-bas se voit à l'envers par rapport à chez nous.




Un fruit de baobab 




Une fleur de baobab

Commentaires

  1. dingue cette histoire d hôtel et de ponton, en plus ils auraient pu l enlever complètement et ne laisser aucunes trace à y être, c est n importe quoi, et quitte à enlever le ponton, l hôtel aussi, ouste ;)))))
    sinon joli endroit en dehors de ça, des jolis photos qui vont avec, et pour ta lune à l envers... oui, mais c'est toujours la même face lol
    bon, je retourne la photo et c est comme chez nous ;)))
    bizouilles, merci ma louloute

    RépondreSupprimer
  2. en voyant cette magnifique carte postale je me suis dit : que c'est beau ! et puis j'ai déchanté en lisant le reste .
    finalement on comprend les corses quand ils font sauter ce qui ne leur plait pas ! même si c'est extrémiste .
    magnifique fleur de baobab . mon rêve c'est de voir un baobab à Madagascar .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il n'y en a pas qu'à Mada ;-)

      Supprimer
  3. J'ai passé du temps en Afrique mais je n'avais jamais vu de fleur de baobab.
    Bonne journée Nathalie :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Nathalie, tu me rappelles mes vacances au Sénégal... c'était il y a bien longtemps mais le baobab, son fruit et sa fleur je n'e l'avait pas oublié... j'aime beaucoup la composition dans les branches avec la Lune... Bien bel endroit, gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'océan est plus calme à Mayotte =))
      Merci Philppe.

      Supprimer
  5. La plage est encore plus belle sans rien de construit!
    Tes photos font me font encore rêver!
    J'ai un gros coup de cœur pour les baobabs que nous ne pouvions voir qu'en remontant vers le Zimbabwe.
    Sa fleur est somptueuse!
    Grosses bises ma oiselle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces arbres sont gigantesques.
      Quant à la fleur on dirait de la porcelaine.
      Bises Oiselle

      Supprimer
  6. Anonyme29/10/13

    Ta première photo est si belle que j'ai du mal à imaginer que le ponton ait disparu.. cela me révolte aussi tous ces promoteurs qui ne respectent rien et qui interdisent l'accès des plages. Je me suis régalée avec ta série de photos, je n'avais jamais vu le fruit du Baobab, on dirait un Kiwi et la fleur est somptueuse, une belle découverte pour moi. Amusant que l'on voit la lune à l'envers...
    Bonne journée Nath et mille bisous
    chatou
    http://villasavarymonvillage.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien plus gros qu'un kiwi, et même qu’une pomme !
      Bonne journée Chatou :)

      Supprimer
  7. la plage peut-être privée? c'est triste.
    Ça ne rend pas de bonne humeur cette info, heureusement que ta photo de la lune à l'envers fait rêver et que la fleur du baobab étonne..
    je suis allé regarder cet endroit sur google earth.. on y voyait le ponton..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'osent rien dire si des gens extérieurs à leur hôtel viennent sur la plage et heureusement !
      En effet on bien bien le ponton sur Earth, je pense que survoler à nouveau Mayotte n'est pas à l'ordre du jour pour Google. ;-)

      Supprimer
  8. Coucou Nath,
    Enfin un petit passage, de retour du sud mais juste pour une dizaine de jours.
    De belles images qui me font rêver avec le temps que nous avons dans le nord depuis notre retour.
    Ianek boude de ne pouvoir gambader comme il le voudrait.
    Bizzzz et bonne semanine Nath.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois