Retrouvez toutes les publications du site en vous inscrivant par e-mail.


Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Merci de contacter les auteurs.
The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used. For more information, please contact the authors :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Héronnière parisienne en mars - 3

Grey Heron - Garza Real
Ardea cinerea (Linnaeus, 1758) : Héron cendré

Dernière série pour mars, à mon retour les feuilles auront bien poussé, cela sera plus difficile de les prendre dans les arbres... J'ai fait un petit mélange en faisant ressortir les meilleures attitudes, celles qui me plaisent le plus. Ce ne sera peut être pas le cas pour vous. Mais voilà tout de même un petit plaisir partagé en ce week-end de Pâques, que je vous souhaite plein de chocolats ☺

Dur dur de rentrer en entier sur une focale de 856 mm




Aigrettes redressées, héron ébouriffé.




Je confirme que les recherches de branches sont acrobatiques...

Parfois aussi, ils n'hésiteront pas à venir derrière nous, des fois que les branches à terre soient meilleures. C'est le cas de cet individu ce jour là. Dans ce cas, on met les barrières en place, plus personne ne passe, on déclenche.






Taxinomie *

Ordre : Pélécaniformes
Famille : Ardéidés
Genre : Ardea
Espèce : Cinerea

Grive Litorne - 2

Fieldfare - Zorzal Alirrojo
Turdus pilaris (linnaeus, 1758), Grive litorne
 
Alarmes, cris et chant d'un mâle

1ère série en 1 clic





Taxinomie *

Ordre : Passériformes
Famille : Turdidés
Genre : Turdus
Espèce : Pilarus

Espèce monotypique.

Thritemis artherosia - Le Diablotin mâle



Trithemis arteriosa, Le Diablotin


On le trouve à Madagascar, aux Comores, en Afrique et Moyen-Orient. Cette espèce a récemment été observée à Malte (un seul individu).


Un peu avant le guet, en arrivant à hauteur de Bouyouni, la rivière longe le chemin. Suivant l'heure de la journée, les adultes s'éloignent plus ou moins des milieux aquatiques. Les demoiselles osent s'y aventurer et viennent sans problème à notre rencontre. Il est alors fréquent de voir des mâles perchés à 1 mètre du sol, prenant un bain de soleil.


Diablotin lui vient de sa couleur rouge.












Corneilles noires

Carrion Crow - Corneja negra
Corvus corone (Linnaeus, 1758); Corneille noire

Exemples de cris
 

Ordre : Passériformes
Famille : Corvidés

La corneille noire cause des dégâts : consommation de graines et de jeunes plants dans les cultures, prédation dans les élevages en plein air (volailles, gibier), ce qui au niveau départemental français, l'inscrit sur la liste des espèces nuisibles. Mais la perception de ces dégâts est supérieure à la réalité. En fait, le principal défaut de la corneille noire a été de s'adapter remarquablement aux diverses activités humaines, et d'en tirer le meilleur parti possible ! 

Les Corneilles noires savent que la héronnière abrite de nombreux nicheurs, qu'elles y trouveront des œufs et qu'il ne leurs suffit qu' un moment d’inattention des parents, pour piller l'œuf. C'est ce qui est arrivé pour un couple de bernaches l'année passée. Les pauvres cherchaient leurs œufs partout.... 

Comme quoi les Corneilles noires peuvent aisément remplacer les chasseurs ;-). Malheureusement, si nous détruisons toutes les espèces dites "nuisibles" quel prédateur restera-t-il pour que les chaînes alimentaires ne soient plus brisées ????

Les chemises cravates ne peuvent pas réfléchir de cette façon...











Orthetrum stemmale



Orthetrum stemmale


Vous connaissez, maintenant, bien le GR pour se rendre au Gite du Mont Combani, l'intérieur du Gite également. Vous pouvez, si vous le désirez, retrouver toutes ces ballades en cliquant sur le lien Réserve Forestière de Songoro Mbili.

Toujours en partant de Combani il y a un GR qui mérite aussi que l'on parle de lui. Pour les cartes de randos, c'est en général référencé comme étant Bouyouni - Combani. En ce qui nous concerne, nous avons toujours fait l'inverse, Combani - Bouyouni, nous préférons le faire dans ce sens là.

En arrivant à hauteur de Bouyouni, une rivière passe sous un guet. Ce guet offre une multitude d'individus pour qui cherche les odonates de Mayotte et les photographier. 


Voici Orthetrum stemmale, un mâle adulte.
 


À basse altitude, cette espèce est cantonnée aux écosystèmes forestiers. Elle fréquente généralement les milieux ouverts. Elle est peu commune.



Les derniers segments sont plus ou moins foncés en fonction des mâles. À cela, il faut rajouter la différence de coloration dues à l'âge des individus.



Héronnière parisienne en mars - 2

Grey Heron - Garza Real
Ardea cinerea (Linnaeus, 1758) : Héron cendré

Entre dormir, s'accoupler, chasser, l'activité qui occupe le plus de temps dans une journée de héron ces temps-ci, consiste à partir à la recherche de branches. Activité soutenue, pas évidente, parfois acrobatique et surtout incompréhensible pour nous autres, êtres humains. Quel est le critère de choix ? Pourquoi cette branche à la place de celle-ci ? Aucune idée, mais on se régale à les observer.

Un premier essai de branches, déjà pas évidentes à aller chercher. Comme s'il n'y en avait pas à sa portée.... 




???


Finalement, non !!! 



De ce côté là, peut être ... 


La plus difficile à attraper sera certainement la plus solide....




OUI ! C'est parti...



Parfois aussi grandes qu'eux, le spectacle est fabuleux et se dévore des yeux.




 


On l'apporte à sa dame et on voit...


Taxinomie *

Ordre : Pélécaniformes
Famille : Ardéidés
Genre : Ardea
Espèce : Cinerea

Cygne chanteur et Cygne de bewick

Cygne chanteur Whooper Swan
Cygnus cygnus 



Il se distingue du cygne tuberculé, dont la taille est similaire, par son bec jaune et noir, par le maintien plus rigide de son cou lorsqu'il est en activité ou au repos et enfin, par le bruit musical que produisent ses ailes en vol. Son plumage est entièrement blanc, ses pattes palmées sont noires.

Cygnus cygnus peut également être confondu avec Cygnus columbianus (le Cygne de bewick, petit cygne sibérien) dont il est très proche. Deux critères permettent de les différencier : Cygnus cygnus est nettement plus grand avec un cou plus allongé et une tête plus anguleuse, la répartition des couleurs jaune et noir se fait différemment alors que le bec de Cygnus cygnus paraît globalement jaune avec une simple extrémité noire, celui de Cygnus columbianus est majoritairement noir avec la base jaune, au mieux, mi-jaune, mi-noir.

Il fréquente les eaux libres et peu profondes des lacs de steppe, des réservoirs naturels et des étangs de la toundra. En hiver, on le retrouve plutôt dans les paysages agricoles de plaine, soit directement à proximité du littoral, soit à l'intérieur des terres dans des prairies inondables. 

Menacé à cause des dérangements, de la modification de son habitat, de la chasse illégale et de la pollution par le plomb et par les produits agricoles. La collision contre les lignes électriques ne semble pas frapper notablement la population. 

* * *

Un couple de Cygne chanteur est devenu sédentaire au parc. Nous les y retrouvons à chaque visite. Et surprise ... cette année, depuis le 23 janvier, 12 Cygnes de bewick (6 adultes et 6 immatures) étaient présents sur le site. Ils y sont restés au moins jusqu'à notre visite. Nous avons pu les observer, mais encore une fois d'assez loin. Quoiqu'il en soit une première rencontre, loin ou pas, est toujours accompagnée d'un immense plaisir. Finalement, les photos ne donnant pas grand chose et la différence de bec ne se voyant qu'à la lunette ornitho, nous avons opté pour une toute petite séquence vidéo.

Accès direct sur l'article du blog du Marquenterre


Cygnes chanteurs









20 secondes avec les 12 Cygnes de bewick, c'est court mais c'est une première :-)
En grand écran, 1080p si votre débit le permet, sinon 720p.




Espèce monotypique