Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Du lever au coucher des Grues cendrées en Champagne Ardenne




Cette année, nous ne pouvions pas louper le spectacle. Et même si la moitié de la journée du samedi s'est faite sous la pluie, la fin de journée et le dimanche nous ont offert le spectacle que nous étions venus chercher. Nous avons réussi à faire deux levers et deux couchers.

Si les grues ont de tout temps survolé la Champagne, les haltes migratoires y étaient diffuses et brèves avant la protection de l'espèce en 1967. Elles ne se rassemblaient qu'exceptionnellement pas plus de quelques centaines d'oiseaux. Depuis la création du lac de Der-Chantecoq en 1974 et son classement en réserve, ces stationnements sont devenus réguliers et concentrent la quasi-totalité des oiseaux du secteur. 

Selon les années les effectifs vont de 60 000 à 120 000 Grues cendrées. En 2013, le pic est atteint la semaine du 21 au 31 novembre, avec 83 100 ind. Du 11 au 20 février 2014, nous somme retombés à 17 656 ind. 

Mais même 17 656, cela fait du monde dans les airs et au dortoir. 

Samedi matin à 7h15 sur le site (un peu trop tard), les dernières grues prennent leur envol. Elles ont l'avantage d'être accompagnées par les premiers rayons de soleil. On croirait ces images venues d'ailleurs. 


Levé du samedi matin.








Vols en journée le dimanche.




Dans la journée, certains groupes s'attardent à la ferme aux grues. La Ferme aux Grues a été créé en 1990. À l'origine, l'objectif de la ferme était de fixer les grues sur des terres mises à leur disposition pour éviter le dégâts aux cultures. En effet en fin d'hiver, les Grues cendrées de retour de migration, avaient une fâcheuse tendance à consommer les semis mis en place par les agriculteurs de la région du lac du Der. Les partenaires de cette ferme sont le Syndicat mixte du Der, le Conservatoire des Espaces Naturels de Champagne Ardenne, la LPO qui possède l'observatoire et enfin les terres cultivées sont louées à un agriculteur qui paie son fermage en nature, plus précisément en maïs, ce qui permet de nourrir les grues et donc de les fidéliser sur ce site.



Dans tous les cas certaines aiment aussi les chaumes des à côtés. Si vous en apercevez, il est important de rester dans votre voiture pour ne pas les effrayer puis reprenez votre route.









  
Si les grues ne sont pas dans les champs, d'autres rencontres se font sans problème, comme ce Faisan de Colchide.




Commentaires

  1. Les photos a l'aube sont superbes, espérons que ces belles messagères annoncent un printemps pas trop pluvieux .

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne parles pas de la ferveur qui monte parmi tous les observateurs quand on entend le chant des grues qui arrivent... Dans les observatoires, tout le monde se tait, l'émotion est palpable ! Merci Nathalie pour ton beau partage ! Bonne journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce qu'elle n'est pas descriptible ;-)
      Comme tu dis, tout le monde a la banane et observe.
      Bonne journée Philippe

      Supprimer
  3. Anonyme28/2/14

    Bonjour
    Un ciel magnifique pour ces grues cendrées. La seule fois ou j'y suis allé c'était 2 jours de flotte. A voir ces superbes photos vous vous êtes régalées ...
    Si tu en as d'autres n'hésite pas ! Olivier H

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement non, un week-end passe très vite.
      Il faudra attendre un peu :)
      Merci Olivier

      Supprimer
  4. Hello Nathalie, je suis toujours étonné de voir ces grues, faisans ou corbeaux dans les champs labourés à la recherche de petits vers ou autres mets à se mettre dans le bec... jolis ces vols, bravo et merci. Bisous

    RépondreSupprimer
  5. bonjour , c'est toujours un spectacle grandiose ....et sonore.à souhait.....le passage des grues....et en bonus un faisan, que demander de mieux....du soleil du soleil...bigre....Bon we Nath...le bonjour à JC...Lorsque vous venez dans le coin vous pourriez me prévenir...hein .!!!!.
    de gros bisous.Nath.

    RépondreSupprimer
  6. Pas simple de les approcher, Hein oiselle?!!!!
    A Puydarrieux c'est impossible on n'a pas le droit de venir près du lac et dans les champs alentours c'est aléatoire et elles s'envolent rapidement!
    Bravo, un joli reportage! :)
    Grosses biiiizzzzz!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non pas facile.
      La prochaine fois nous allons loué l'affût qui est placé dans le champ de la ferme à la journée.
      Mais on verra ça l'année prochaine maintenant.
      Merci !
      bizzzzzzzz

      Supprimer
  7. Quel magnifique spectacle et quelle chance d'avoir pu faire ces clichés.BRAVO ! Je suis en admiration. Bises

    RépondreSupprimer
  8. Des images du ciel fantastiques Nathalie.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Nathalie
    Une belle série bien commenté j'était loin de penser qu'il y avait une telle concentration.Les trois premières photos sont sublimes
    bises et bon week end

    RépondreSupprimer
  10. quels magnifiques vols dans ce beau ciel . j'aime bien quand elles sont en formation bien formée et aussi par dessous , on dirait des avions ...en nombre !
    le faisan , un plus , il est magnifique .

    RépondreSupprimer
  11. Au delà des V , c'est l'ambiance du ciel qui est aussi admirable
    Bon week end - pour moi , bcp de boulot pour mon job

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Nath, très belle série, quelques vols de grues sont passés au dessus de la vallée de l'Ourbise, mais le temps leur pose certainement des problèmes de vol. Pour le coq faisan lui il s'en moque il fait le beau...!!!
    Bon WE, bises.

    RépondreSupprimer
  13. Une belle procession dominicale !

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, mis à part, la longueur des pattes, les oies des neiges ont le même comportement. même les pattes dans la boue..

    RépondreSupprimer
  15. Bravo pour ce reportage ! Jolis vols et jolis gris ! cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  16. Superbe !!! Surtout celles aux couleurs pastel... Elles sont loin..mais c'est l'ambiance et les formes géométriques qu'elles dessinent dans ce très beau ciel matinal !!
    J'étais sur Troyes le week-end passé et j'ai eu la chance de les voir passer... mais sans apn!!!

    Bravo et merci pour ce beau reportage
    Amicalement Michel

    RépondreSupprimer
  17. De très belles images de cette région devenue si accueillante pour les grues. Des couleurs fantastiques.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois