Le plongeon des Fous de Bassan et ses conséquences parfois irréversibles


Oui, le Fou de Bassan est un oiseau très beau, par ses yeux, par sa couleur, par ses mœurs etc.... Mais on oublie souvent de quoi ce si bel oiseau est victime. 
Des filets de pêche.

Sa technique de chasse l'entraîne parfois directement dans les filets avec ce que cela implique.

Tout d'abord il repère sa proie et prépare son plongeon en écartant les pattes qu'il a de bien cachées en vol.





Il amorce ensuite un renversement du corps








Et fini en flèche la tête la première dans l'eau à une vitesse pouvant atteindre 90 à 100 km/h. L'arrivée dans l'eau n'aura aucun impact sur lui grâce aux coussins d'air qu'il possède au niveau des épaules et qui serviront d'amortisseurs. Le fou effectue ses plongeons le bec fermé pour éviter là encore les chocs. Il possède une narine tubulaire. Enfin comme tout les oiseaux marins il possède une glande qui lui permet de filtrer l'eau salée.


Et plouf ! 




Parfois et je dirai même, souvent, on croise des oiseaux avec des restes de filet. Pour certains à jamais prisonniers dans leur bec. Et ce malheur arrive à tout âge.











Voilà une photo prise en juin 2013 au milieu de la RNN Les Sept Îles, où il suffit de regarder de quoi sont faits les nids de ces oiseaux pélagiques. Je l'ai laissée en 1000 px pour agrandissement.



Publication Nath
Photographes Nath et JC


Enfin ce texte que je ne peux m'empêcher de remettre. À lire ou relire sur la page

RÉSERVE NATURELLE LES SEPT-ÎLES


Tu ne demandais rien, juste le droit de vivre,
Gaiement batifoler dans les embruns marins,
Et te laisser tomber tel un grand oiseau ivre,
Sur un banc de poissons pour assouvir ta faim.

Mais ce dernier plongeon, gravé dans ta mémoire,
Fit remonter ton corps dans un magma gluant.
Ton plumage si blanc prit une couleur noire,
Le moindre mouvement devint trop épuisant.

Et tu ne vis plus rien. Tu sentis tes paupières
Lutter pour s’entrouvrir, recherchant le soleil.
Ballotté par les flots, les ailes prisonnières,
Tu sombras doucement dans un demi-sommeil…

Plusieurs heures plus tard, échoué sur la grève,
Tu respirais à peine en écoutant la mer.
Tu ne comprenais pas, sans doute un mauvais rêve
Exhalant alentour comme un parfum amer.

Tu te voyais faiblir, enveloppé de brume.
L’océan ton ami ne voulait plus de toi.
Si tu pouvais toucher la douceur de l’écume,
Repartir tout là-haut, ne subir que ta loi !

Les entrailles en feu, tu n’es plus que souffrance.
Tu appelles la mort qui saura l’apaiser.
L’ultime souffle enfin, encore quelques transes,
Et en guise d'adieu, de la vague un baiser...

L’humanité s’acharne à tuer la nature,
Soi-disant pour mieux faire avancer le progrès.
Mais ce Fou de Bassan, empreint de beauté pure,
N’en profitera plus ! Qu’adviendra-t-il après ?

Texte de Nicole Bouglouan

Commentaires

  1. Magnifiques photos!!Mais le texte est aussi très beau !! merci pour ce partage ; il devrait être affiché plus souvent!

    Bonne journée Nath

    Bizz!!! Michel

    RépondreSupprimer
  2. Bon jour Nath,
    J'aime beaucoup le Texte de Nicole Bouglouan, et son site également d'ailleurs. Une référence en la matière.
    Pour ce qui est de ta série, un grand bravo. Tes clichés sont top et je revis de magnifiques moments encore tous frais dans ma mémoire.
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale
      À chaque lecture de ce texte j'ai le cœur gros et les larmes qui montent.
      Cette femme est une merveille.
      Merci
      Bonne journée

      Supprimer
  3. Magnifique poème accompagnée de superbes clichés forts en émotion.
    je n'avais jamais remarqué que leurs nids étaient autant envahis de filets de pêche !

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, de très jolies photos en plein vols, elles sont magnifiques, bonne journée !

    RépondreSupprimer
  5. OUF oiselle!!
    Que c'est beau! Ils incarnent la liberté et la joie de vivre!
    Je préfère regarder ce côté-là que tout le négatif qui les entoure..
    Je vois que tu te régales! :)
    Grosses bizzzz à vous deux et on se parle bientôt :-)

    RépondreSupprimer
  6. Article très intéressant, merci Nathalie ! on apprends toujours et l'on découvre toujours nos méfaits... très belle série de photos au coeur de l'action, bonne soirée. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Bravo Nathalie pour cette belle séquence de plongeon !

    RépondreSupprimer
  8. chère Nathalie
    Des images de vol étonnantes de nouveau

    RépondreSupprimer
  9. bsr
    Ce n'est pas toujours du poisson qu'il remonte, mais au moins il nettoie certains déchets , en espérant qu'il ne les mange pas !!
    Belle série ! ne te reste plus qu'a investir dans un go pro pour faire des photos sous marines et y retourner !!!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fait pour la Go Pro, depuis un bon moment.
      Merci Pat

      Supprimer
  10. Bonjour Nathalie,
    C'est un très bel article avec les photos qui décomposent sa technique de chasse et à chaque fois avec de belles photos techniquement nickel. Tu vois, c'est la première fois que je vois des morceaux de filets de pêche coincés dans le bec, grâce à toi, j'ai appris quelque chose aujourd'hui. En plus il y en a toute une série et malheureusement pour les Fous la nourriture facile se paie au cher.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
  11. De superbes images mais une fin triste... Ce malheureux oiseau n'y survivra pas...
    Cordialement
    Patrick

    RépondreSupprimer
  12. Belles images et beaux texte ! Et toujours l'empreinte de l'homme, hélas ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois