Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Buses variables et Milan royal


Partis faire quelques affûts de rapaces dans la propriété de Noushka, nous n'avions que peu d'espoir vu la météo. Très beau, mais tellement chaud, 15°C. Vous allez me dire que c'est tout relatif oui, mais en janvier c'est chaud.... Forcément l'agitation n'est pas à la recherche de nourriture. Les micros mammifères sont dehors et nos oiseaux de proies rassasiés se font rares. 

 
Buteo buteo, Buse variable

Après 2h d'attente, enfin une Buse variable décide de stationer 2 peut-être 3 minutes sur une branche. 



Mais celle-ci se fait chasser par une deuxième qui restera, elle, un peu plus longtemps. 
JC avec le 14-140 a un peu de mal mais s'en sort pas mal du tout. 



Voilà la deuxième.



Avec le 300 c'est un peu mieux mais elle est encore loin et ne s'approchera pas.



1h15 h plus tard, la première buse revient pour stationer une petite demi-heure.
Mais très peu d’activité encore une fois. Elle surveille les hauteurs car les Milans royaux tournent.
Les arrêts des oiseaux sont très courts, rares
et il faut aller les chercher au milieu des petites branches.










Entre temps un Milan royal, immature premier hiver, ne fait que passer lui aussi.
Décidément les rapaces ne sont pas à la photo !

Milvus milvus, Milan royal






Le temps de regarder mes photos, comme s'il allait passer la journée sur cette branche, je loupe l'envol.
Et oui, forcément !
JC assure avec le 14-140.



Ce jour-là, le seul cadeau que la buse nous fera,
est de se poser furtivement au sol avant de retourner sur ses branches.
Nous prenons avec joie évidemment.




Publication Nath
Photos JC et Nath

* * *
Quelques données sur le suivi du Milan royal.

- 20% de l’effectif national suivi en 2014 (486 couples)
- Le succès de reproduction 2014 est médiocre (2013 était catastrophique)
- La moyenne 2014 est de 1,31 juv/couple
- Les meilleures régions de reprod. Haute-Loire, Lozère, Ardèche, Loire et Aveyron. Les Pyrénées sont dans le peloton de fin.

Infos disponibles sur  rapaces.lpo.fr

Commentaires

  1. Comme ils sont fiers ces beaux oiseaux..je les adore !!!
    Très belle série..
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. ah! Là je vois bien le V inversé de la queue !
    quelle puissance dégage ces rapaces !
    hier au soir à 7 à 8 , j'ai vu des mongols et des aigles pour la chasse .. c'était triste à mourir, la pauvre bête est encapuchonnée pendant 10 ans sauf au moment de la chasse

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Nath,
    C'est super !
    Hier matin, en allant faire les courses, nous en avons vu plusieurs, énormes sur des piquets au bord de la route mais le simple fait de ralentir la voiture, elles se sont envolées...
    Gros bisous et bonne semaine, je me mets en pause quelques jours, je ne tiens plus le rythme !

    RépondreSupprimer
  4. Ma priorité dans la défense des rapaces réside dans la lutte pour le développement d'alternatives aux biocides chimiques et autres perturbateurs endocriniens...
    En bout de chaines alimentaires, ces oiseaux prennent encore de plein fouet les conséquences au plan de la fertilité !
    Encouragements pour cette coopération Noushka/Nat !!
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement la courbe des cas d'empoissonnements est comme celle du chômage....
      Mes amitiés Hervé

      Supprimer
  5. Coucou Nath,
    Superbe série pour ces magnifiques oiseaux a protéger à tous prix, et je partage le point de vue d'Hervé sur le sujet.
    Chacun de nos actes a des conséquences, et parfois nous refusons de voir jusqu'où elles portent.
    J'aime beaucoup tes photos une fois encore pleine de vie bien que les photos figent l'action.
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Nath,
    Quelle belle série ! ces oiseaux dégagent une telle beauté que tes gros plans me font un énorme plaisir à voir. Et tout y est, netteté, finesse, cadrage, bref, tu l'auras compris elles sont parfaites. Bravo !
    Je crois que dans les Pyrénées, ils sont souvent tirés d'où leur nombre de diminution.
    Bonne journée, bises

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Nathalie,
    Tes photos sont très belles et nettes (peux-tu me dire avec quel objectif tu opères ?)
    Ces oiseaux je peux les voir chez-moi très souvent mais surtout en vol. ils planent après les coupes de foin.
    Je ne savais pas ce que dis Hervé Martin les biocides chimiques. Il ne me semble pas que le problème de fertilité soit encore dans ma campagne ....
    Bonne fin de journée. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Élisa
      Malheureusement tes petits yeux ne voient pas tout j'en ai bien peur. Avec certes des niveaux plus élevés de mortalité dans certaines régions, le problème d'empoisonnement est bien national.
      Pour l'objectif c'est écrit dans l'article et nous sommes sur des hybrides.
      Merci et bonne soirée

      Supprimer
  8. bon jour Nath, voila des photos que j'aimerais bien faire , mais dans notre coin il est rare de les rencontrer....de temps en temps il y en a qui passe au loin....un jour peut-être..!!
    Une série malgré tout que j'apprécie même sans l'objectif adapté a ce genre de photos .Je ne suis pas retourné au parc de Rentilly depuis l'inauguration, trop de mauvais temps et de plus j'ai une tendinite au pied gauche ce qui n'arrange rien pour me déplacer...Je vous espère en pleine forme....Gros bisous Nath..et franche poignée de main à JC.

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Nath
    Pour moi, toutes tes photos sont cadeau!!
    J'admire

    RépondreSupprimer
  10. C'est merveilleux .Quelle émotion ce doit être , d'être en situation de faire de telles photos !
    A bientôt !

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir Nath l'affût récompensé , de bien belles images , surtout qu'il faut rester concentré , bravo , bonne soirée

    RépondreSupprimer
  12. Un nouvel affût payant ! Bonjour Nathalie, la longue attente apporte quand même son lot de belles surprises, n'oublions pas que les rapaces sont aussi très méfiants. Excellente continuation, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  13. je vous félicite tous les deux pour ces belles prises car ces rapaces n'aime pas qu'on les approche , et pour l'affût , il faut les repérer avant !
    chez moi il y a beaucoup de milans royaux et de buses qui tournent dans les ascendances dès qu'il fait beau , mais toujours trop haut ou trop loin .

    RépondreSupprimer
  14. Super série, surtout si l'on tient compte des conditions de prises de vue. Les dernières au sol sont géniales ! Et super, la photo de l'envol. Les rapaces sont vraiment des oiseaux magnifiques.
    Bises, Nath, et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  15. De grands moments que l on savoure pleinement
    Bein tu en auras du bois pour ta cheminée
    Bonne semaine Biz

    RépondreSupprimer
  16. J'espère en effet que vous avez passé de bons moments chez nous...
    Vous êtes hélas a tombés au moment où les agriculteurs retournaient la terre et tous les rapaces les suivaient...
    Ils sont de retour en masse à présent, j'ai compté un vingtaine de royaux hier ici.
    Bravo, belle images

    RépondreSupprimer
  17. Bravo, malgré des conditions pas optimales ! La dernière buse que j'ai vue était aplatie sur le nez d'un TGV, la pauvre, elle aura moins souffert qu'avec les pesticides... Cdlt, M.

    RépondreSupprimer
  18. Chez moi il y a des buses, mais je croyais que le milan étit plus foncé, au fond le plumage se ressemble, je sais qu'on en voit aussi dans le coin
    Superbes rapaces et bravo d'arriver à les photographier

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois