Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

La Grive musicienne Philomèle


Turdus philomelos, Grive musicienne


Le temps que cette musicienne trouve sa place de chef d'orchestre, je peux vous dire qu'elle avait la bougeotte !















Photos Nath


PHILOMÈLE ET PROGNÉ


Autrefois Progné l'Hirondelle
De sa demeure s'écarta,
Et loin des villes s'emporta 
 Dans un bois où chantait la pauvre Philomèle.
Ma sœur, lui dit Progné, comment vous portez-vous ?
Voici tantôt mille ans que l'on ne vous a vue :
Je ne me souviens point que vous soyez venue
Depuis le temps de Thrace habiter parmi nous.
Dites-moi, que pensez-vous faire ?
Ne quitterez-vous point ce séjour solitaire ?
Ah! reprit Philomèle, en est-il de plus doux ?
Progné lui repartit : Eh quoi cette musique
Pour ne chanter qu'aux animaux ?
Tout au plus à quelque rustique ?
Le désert est-il fait pour des talents si beaux ?
Venez faire aux cités éclater leurs merveilles.
Aussi bien, en voyant les bois,
Sans cesse il vous souvient que Térée autrefois
Parmi des demeures pareilles
Exerça sa fureur sur vos divins appas.
Et c'est le souvenir d'un si cruel outrage
Qui fait, reprit sa Sœur, que je ne vous suis pas :
En voyant les hommes, hélas !
Il m'en souvient bien davantage.

Philomèle et Progné, illustration Gustave Doré


La source de la fable "Philomèle et Progné" est Babrias "Le rossignol et l'hirondelle" .
Chez Ésope, le thème était traité très brièvement. On retrouve chez La Fontaine des éléments du texte d'Ovide (Métamorphoses, livre VI) : Progné (ou Procné) avait reçu de son père Pandion le valeureux Térée comme époux. Celui-ci viola Philomèle, soeur de Progné, et lui coupa la langue pour la faire taire. Elle réussit à avertir Progné en brodant son histoire sur une tapisserie. Progné fit manger à Térée son propre fils Itys pour se venger.
Les dieux sauvèrent les deux soeurs de la vengeance de Térée en métamorphosant Progné en rossignol et Philomèle en hirondelle. Térée fut transformé en huppe.

Commentaires

  1. Philomèle, un fameux Phènomène :)
    De très jolis portraits avec des attitudes amusantes, merci pour la publication de cette fable. Excellente journée, Nathalie. Gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Tes photos sont superbes ! J'espère en revoir dès ce printemps...
    Bonne journée Nathalie.

    RépondreSupprimer
  3. Les deux "Philippe" ont bien résumé ta publication !!!
    Il ne me reste qu'à te souhaiter une bonne journée !!
    Bizz!!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Nathalie,
    Une belle série avec de belles compositions et de jolis bokehs. La sixième photo est une belle réussite et je suis fan des bokehs des photos 5,6,7. J'ai regardé tes articles précédents et l'article sur la Bergeronnette grise contient des photos superbes, notamment celle où la Bergeronnette est sur le tapis de mousse. J'espère que le mauvais temps que vous avez subi n'a pas fait de dégâts dans votre beau refuge.
    Félicitations pour votre travail et je te souhaite une bonne continuation.
    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michel
      Beaucoup de branches au sol, c'est le plus gros dégâts, donc ça va :) Merci
      Pour les photos 5 6 et 7 tu as bine compris que j'avais ajusté ma pdc.
      Bonne soirée Michel et à bientôt
      Amitiés.

      Supprimer
  5. esku4/2/15

    bonjour Nath , de belles grives et un joli bokeh , bravo, biz , bonne journée

    RépondreSupprimer
  6. Coucou Nath,
    Merci pour le partage de la fable, c'est sympa !
    Et cro cro belle cette grive, j'aime beaucoup tes photos, et adorable celle avec le queue relevée.
    Jolie série comme d'habitude ;-)
    Bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Nath
    Elle a un profil bien élancé ... très jolie cette musicienne
    J'aime beaucoup aussi la fable

    RépondreSupprimer
  8. Très très jolie la grive Philomèle, je pense à la chanson jazzy "c'était Philomène, oui" , et à celle de Brassens où on la cite aussi, un prénom original !

    Tu sais ça ne nourrit pas son homme d'élever des ânes pure race, éduqués attelés etc... Ils savent faire beaucoup de choses et sont adorables, on en parle dans la revue 4 saisons au Jardin, j'ai posté l'affiche su GG+ pour que tu la vois, il a des terrains de Natura 2000 qu'ils nettoient, mais malgré ses activités dans l'environnement comme avec Eau Vivante, la vie est difficile par les temps qui courent, il a un beau troupeau pourtant .
    L'associatioin APY
    http://www.anespyrenees.fr/
    Son nom est Xavier Bouchet ( mon second fils )
    Bisous Nathalie

    RépondreSupprimer
  9. Bonsoir Nath, c'est normal qu'elle est la bougeotte, un spectacle n'est pas une chose qu'on fait à la lègère.... lol..... Très belles photos.
    Bonne soirée, bises.
    Le Berger.

    RépondreSupprimer
  10. Il faut dire que pour faire jouer un orchestre, il faut que l'endroit ait une bonne acoustique, donc il faut le chercher ! Elle est bien jolie, cette Grive. Et merci pour la fable et les explications, je ne connaissais ni l'une ni les autres.
    Bises, Nath, et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Nath !!
    Une belle poésie pour l 'accompagner
    Parfaitement on la ressent stressée ! Belle série
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  12. La belle s'est trouvé une estrade, chapeau l'artiste ! Et bien vu la fable, qui est sur le même théme que "Le loup et le chien", de mémoire : les hommes ne sont pas fréquentables ! Cdlt, M.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois