Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Les Cigognes blanches de l'estuaire de la Gironde


L'estuaire de la Gironde, à la fois sur la Gironde et la Charente-Maritime, retrouve ses Cigognes blanches tant aimées. Elles ont depuis quelques semaines - comme sur une bonne partie du pays - bien ré-investi leurs plateformes ou leurs nids naturels. En longeant l'estuaire rive droite, ces beaux échassiers fleurissent le longs des chemins.


Dans les marais du Blayais, ZPS (zone de protection spéciale) faisant partie des sites Natura 2000, certaines arrivent de loin et l'état des plumes en témoignent. 

Ciconia ciconia, Cigogne blanche

Photos JC











Tonnes à canards et palombières sont aussi nombreuses que les nids de cigognes.

Chasseurs, les cigognes auraient bien des choses à vous dire et très peu catholiques !







Une piqûre de rappel : Espèce protégée en France (article 1 et 5 arrêté du 17 avril 1981), inscrite à l’Annexe I de la Directive Oiseaux, aux Annexes II de la Convention de Berne et de la Convention de Bonn et listée en catégorie C1 de l’AEWA (population du centre et de l’est Europe). 

Souvenez-vous le 17 janvier 2014 !!!
Une Cigogne blanche abattue en vol en Charente-Maritime, la LPO porte plainte contre X
À proximité de Tonnay-Charente, le vendredi 17 janvier 2014, une automobiliste observe un couple de Cigognes blanches en vol depuis plusieurs minutes. Alors que les oiseaux survolent le bois de l'Audonnière, au bord de la départementale 137, un coup de feu retentit, foudroyant l'un d'entre eux qui tombe à pic dans le bois.  Pour lire ou relire l'article  Lien direct
 Souvenez-vous le 12 février 2014 !!!
16 nids de cigognes détruits : la réserve naturelle de l'estuaire de Seine de nouveau gravement vandalisée !
Les associations de protection de la nature viennent d'apprendre que la plupart des poteaux mis en place afin de faciliter la nidification des cigognes, espèce protégée, dans la réserve naturelle de l'estuaire de Seine ont été tronçonnés dans la nuit de mardi à mercredi 12 février. Pour lire ou relire l'article  Lien direct



Commentaires

  1. Elles ont encore quelques semaines pour se refaire une petite santé. En Alsace, les abrutis ne les tirent pas mais on ne peut jurer de rien...
    Bonne journée Nathalie.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour
    Ces oiseaux sont magnifiques!
    C'est bien triste que certaines personnes prennent un plaisir à détruire les nids et à tuer ces oiseaux...
    Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Nath,
    Tu fais bien de mettre cette piqûre de rappel. Tant qu'il y aura des malades, elle sera nécessaire malheureusement.
    En effet, leur plumage est bien dégarni ! Je suis en admiration devant ces oiseaux qui parcourent des milliers de km pour retrouver l'endroit où ils vont nicher, c'est extraordinaire !
    Merci pour ces belles photos.
    Bises, bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. chez nous idem, il y a 2 ans des cigogneaux avaient été massacrés ...
    Elles doivent être épuisées si j'en juge par l'état de leurs plumes et doivent avoir bien faim
    Dame Nature est bien généreuse de les mettre à notre portée !
    bon mardi

    RépondreSupprimer
  5. Tu as une telle quantité d'oiseaux par chez-toi ! Je n'ai jamais vu de cigognes de ma vie ....
    Cette histoire de cigogne (nids détruits et cigogne tuée) est immonde ! Je me demande si les gens sont normaux !!!!
    Bises et belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  6. Bon jour Nath,
    Que du bonheur de les voir de retour au bercail pour la belle saison !
    Superbes tes photos !
    Il y en a une qui est allée prendre un bon bain !
    J'ai halluciné en lisant la fin de ton article, mais comment peut on faire de telles choses ? Sincèrement cela me dépasse totalement et je crois que je ne suis pas équipée pour comprendre.
    Il y a forcément un plaisir là dedans, ce n'est pas possible autrement !!!!!!!!!!!
    Tiens le colère me monte là !
    Bisous et bonne journée, je vais aller respirer un bon coup !

    RépondreSupprimer
  7. L'homme est la seule espèce prédatrice pour toutes les autres !
    C'est affligeant
    Bisous Nath

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour chère Nathalie,
    Ce est tellement triste d'entendre que les gens tirent cigognes.
    Des gens très méchants.
    bisous

    RépondreSupprimer
  9. C'est bien de les voir ailleurs quand Alsace !!
    Belle soirée Biz

    RépondreSupprimer
  10. Chouette ! Elles sont donc de nouveau dans les nids du Teich. Elles manquaient au paysage. Effectivement, leur plumage a besoin d'un bon toilettage. Si seulement c'était dans leurs possibilités de les faire tomber, tous ces affûts de chasseurs !!! Ce ne serait qu'un juste retour des choses.
    Bises, Nath, et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Dans les marais de Brouage elles commencent à se rapprocher des nids
    Toujours fidèles au pylône électrique sur la route de Rochefort
    Bonne soirée
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Nathalie, ton article est très intéressant avec de jolis clichés de proximité, qu'elle n'est pas ma surprise et ma déception de lire plus bas ces nouvelles stupidités humaines... à bientôt, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  13. elles ont l'air bien fatiguées en effet , mais elles sont là pour un moment et vont se refaire une santé .
    je ne comprend pas qu'on puisse les tuer sans raison , elles ne font pas de dégâts dans les cultures .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, mais on fait des réserves naturelles pour les protéger et cela déplait fortement aux chasseurs. Comme tout ce qu'on l'on fait pour préserver la nature !!!!

      Supprimer
  14. Bel article et bravo pour les piqures de rappel!!!

    RépondreSupprimer
  15. Salut Nath
    Nous en avons aussi un max dans l'estuaire de la Seine. Je me demande comment elles arrivent à survivre au beau milieu des gabions...
    Belle soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  16. Bien vues celles qui semblent posées sur le "mirador" de chasse ! Petit clin d'œil en forme de pied de nez, ou l'inverse... Cdlt, M.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois