Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Inventaire de nos orchidées, l'Orchis bouffon


Anacamptis morio, Orchis bouffon

Avant que les lapins n'en coupent certaines à la tige, je suis partie les recenserArrivés dans une propriété inoccupée il y a un an, aucune tonte de ne les avait fauchées. Elles ont pu naître et se multiplier à souhait.

Fleurs de couleurs variées du violet au pourpre au lilas rose voire au blanc, elles nous avaient accueillis à notre arrivée, j'avais hâte de les revoir cette année. Elles sont encore plus nombreuses que l'an passé. Les orchidées font partie intégrante de la biodiversité de la région et nous nous devons de les protéger.

À l'heure où les micro-tracteurs grondent dans le hameau, moi je lui fais la guerre. On attendra que les orchidées ne soient plus là pour tondre certaines parcelles. Alors parfois, elles se mélangent aux herbes et graminées, il faut aller les trouver. D'autres fois, elles sont bien dégagées ou se multiplient jusqu'à former une belle prairie sauvage. Il y en a une qui a même trouvé refuge au pied d'une bruyère cendrée.

Au 18 avril elles étaient 105, 
Le 22 il y a 151 pieds.




























Commentaires

  1. Bonjour
    Vraiment splendide!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Tu as bien raison de préserver ta prairie de la tonte, ces belles le méritent. Bravo Nathalie pour tes portraits !
    Chez moi, elle sont encore en boutons. Bon dimanche :)

    RépondreSupprimer
  3. bonjour Nath
    Effectivement il faut les protéger chez mes parents 2 orchidées qui ont poussées dans le gazon j'ai mis des tuteurs au pied des orchidée pour ne pas les tondre et j'espère qu'elles vont fleurir (la photo 10 et 11 sont mes préférées)
    merci pour ce beau partage

    bises et bon dimanche

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Nathalie,
    151 pieds d'Orchidées...le rêve !. La 11ème photo est pour moi la mieux réussie grâce aux tâches jaunes et pourpres et l'herbe qui est bien floutée avec en plus du mouvement, ce qui met l'Orchidée en valeur. Sur la Dhuys, l'Orchis pourpre sera en fleur la semaine prochaine. Sur l'article précédent, je me rends compte à quel point ton étang beau...un vrai petit paradis.
    Je te souhaite un bon dimanche.
    Amicalement,
    Michel

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Nath,
    Elles sont très belles ces orchidées sauvages et photographiées avec talent.
    Je déteste cette tondeuse qu'il faut pourtant bien passer de temps en temps, mais je joue les chefs et j'obtiens que les fistons me laissent quelques îlots de fleurs sauvages. Là, ce sont des marguerites, plus tard ce seront les achillées. Beaucoup d'insectes viennent s'y régaler.
    Les pâquerettes auront vite fait de repousser !
    Je vais me reposer un petit moment, ce soir "arrivage" de notre "ex" belle-fille et de Marie notre petite-fille (16 ans en mai). Deux compagnies très agréables. Le fils est reparti ce matin. Il a bien travaillé au jardin.
    Gros bisous à vous deux. Vous ne passez plus en Limousin ?

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour chère Nathalie.
    Hou La La. Belles images et superbement encadrée.
    Produire de grandes gravures pour vos murs. Superbe.
    bisous

    RépondreSupprimer
  7. Bonsoir Nath, quelle chance et quel ravissement ce jardin aux fleurs sauvages, des orchidées, c'est vraiment merveilleux ! Et tes photos superbes comme d'habitude... Dans mon jardin de campagne, des fleurs poussent toutes seules aussi au printemps, narcisses, jacinthes et bien d'autres encore. Chez nous aussi, pas de tondeuse tant que ces dames se prélassent au soleil ! Il est bon de préserver la biodiversité là où on se trouve... Ici en ville, ce sont les orties qui s'en donnent à coeur joie ! Passe une belle semaine dans ton domaine, bises amicales de Shuki

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Nath, et oui elles arrivent et sont bien là nos orchidées sauvageonnes, l'orchis bouffon n'est pas très fragile mais il déteste la tondeuse comme ces cousines d'ailleur. Belles photos.
    Bonne semaine, bises.

    RépondreSupprimer
  9. J'adore la photo avec les boutons d'or que l'on devine en fond. Elles sont bien belles, ces petites orchidées sauvages.
    Bises, Nath, et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Une orchidée que j'aime beaucoup.... Grrr les tondeuses!
    J'aime beaucoup le fondu des photos. Du vert, au bleu, au jaune..... puis la géométrie aussi s'invite dans tes clichés. Fond zébré d'herbe.... un régal.
    Bisous de belle soirée Nath.

    RépondreSupprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Nathalie,
    nous sommes déjà dimanche soir...
    j'ai découvert la diversité et la complexité des orchidées en 1977; j'en garde un souvenir précis et trouve dans ton partage un écho sympathique = encouragements pour ta défense et illustration de cet indicateur de richesse floristique !

    RépondreSupprimer
  13. Salut Nath
    Et bien dis donc, je ne viens pas pendant 3 jours et tu en profites pour nous publier 3 séries de haute volée.
    Bravo, les 3 sujet sont absolument extra.
    Bonne semaine.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  14. Dearest Nathalie,
    Oh and in a way those orchids ware rather delicate. We used to have 3 in our wood garden but we only could find 2 back... They never multiplied; sadly.
    Excellent photos of these beauties.
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  15. Magnifique. Je me régale de bien jolies photos. Bises Nathalie et bonne semaine

    RépondreSupprimer
  16. Une merveille ... rien à voir avec celles du fleuriste
    Bonne journée Nath

    RépondreSupprimer
  17. Très très belle série de photos, et ces orchidées sauvages sont vraiment des merveilles !

    RépondreSupprimer
  18. J'ai vu un champs de ces orchidées en Bretagne, des blanches, des roses et des violettes absolument magnifiques !
    Très belles photos Nath.

    RépondreSupprimer
  19. Les orchidées font partie des bonheurs du printemps. C'est une chance que de les avoir dans son jardin!
    Ici, nous ne rencontrons les Morio qu'en altitude.
    Laisser une partie de la propriété vivre sa vie permet de très belles découvertes!
    Bravo pour les superbes photos!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois