Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Au refuge, il y a la vie, mais aussi la mort


Ce sont les choses de la nature me direz-vous, mais cela met en colère et attriste.

Commençons par la mauvaise nouvelle. 

Le nichoir à moineau a laissé s'échapper une jeune Mésange charbonnière. Laissé échapper, vous allez comprendre...
Un matin de bonne heure, je fais mon tour et tombe sur une merveilleuse petite boule de plumes. Il s'agit du nichoir à moineau car Pinocchio est vide. (100% d'envol pour ce nichoir, mais nous étions absents). Je pars à la recherche d'autres mésanges un bon moment mais rien... Je sentais venir le coup du départ. La veille nous avons placé le piège photos près de ce nichoir. Bingo, à 7h23 un des parents débute ses allers et retours sans nourrir. Les petits sont invités à sortir du nichoir. À 7h26 notre petite boule de plumes a pris son envol ! 

Plus aucune séquence ne sera prise par le piège photos.... Les choses ne se déroulent pas comme prévu ! Nous dérogeons à la règle essentielle des nichoirs, nous allons ouvrir voir ce qu'il s'y passe..... L'horreur !!! Odeur infecte, 5 cadavres tapissent le fond du nid avec au milieu un tout petit être encore vivant. Ces pauvres petits sont remplis d'asticots. 

Nous récupérons les 5 cadavres et replaçons le dernier oisillon dans le nid, après avoir enlever toutes les vilaines bestioles.

Je pense à une prédation quelques jours avant l'envol. Le seul coupable chez nous pourrait être le Lézard vert. Question sans réponse malgré tout. Oui, la mort est aussi dans notre beau refuge.


Le deuxième oisillon est lui aussi parti vers la vie. Ouf !!! 2 sur 8, c'est un triste bilan pour ce nichoir. Exceptionnellement nous nettoyons tout et passons un coup de chalumeau pour exterminer la vermine. On espère une autre nichée en juin meilleure que celle-ci.


Mais passons aux bonnes nouvelles.
 Je vous parlais d'une jolie petite boule de plumes :
la voilà qui découvre la vie au moment où l'astre jaune s'élève dans le ciel.

Mésange charbonnière - Parus major (juvénile)








 Lors d'une autre sortie, je me fais houspiller par le Rougequeue à front blanc, mâle. 
Je comprends bien que ses petits sont dans les parages. 
Il me tourne autour pour m'attirer hors des bois. En effet je tombe nez à nez avec deux d’entre eux. 


Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (mâle)


Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (juv. 1)




Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (juv. 2)




Comme chaque jour apporte son lot de surprises en tout genre, les Rougequeues noirs qui n'ont pas pu nicher sous la terrasse à cause des Mésanges bleues, ont pu le faire ailleurs. Ils nous présentent leur petite famille !

Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros (juvénile)




Le self service est meilleur chez nous, pensez-vous !

Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros (femelle)





Enfin chez nos Huppes fasciées tout va bien.... enfin j'espère ! 
Les va-et-vient des parents n'arrêtent pas sauf entre 13h et 17h.
Ce doit être leur quartier libre sans les petiots à nourrir  ☺ ☺ ☺

Huppe fasciée - Upupa epops (mâle)


Sachez que le mâle ne nourrit jamais et n'entre jamais sous l'avant toit.
Il se manifeste à son arrivée par un petit gloussement et attend.  Attend ou cherche sa dame. 


Huppe fasciée - Upupa epops (mâle)

Le mâle ramène à 99% des grillons.




Toc toc ? Y'a quelqu'un ?


La femelle arrivée sur le site de nidification, il attendra qu'elle nourrisse d'abord les petits. 
Il lui donnera ensuite son grillon et elle retournera sous le toit.



Huppe fasciée - Upupa epops (femelle)

Une augmentation de la nidification sous les tuiles des maisons (même modernes) est constatée depuis vingt-cinq ans, sans doute à cause d'une concurrence de l'Étourneau sansonnet pour les cavités des arbres et à la disparition des vieux arbres (Atlas des oiseaux nicheurs d'Aquitaine. Éd Delachaux et Niestlé janvier 2015)


Commentaires

  1. Bonjour Nath,
    Qu'est ce que tu appelles "prédation" ? Il y a 2 ans, j'avais un nid de troglodytes mignons, les petits allaient bien et étaient à quelques jours de s'envoler. Un soir, j'ai vu la chouette hulotte dans mon cerisier sans penser à quoi que ce soit. Le matin, je suis allée voir le nid, plus rien ne bougeait sauf 1 petit qui restait et que les parents continuaient à nourrir. Je n'ai pas fait plus attention que ça mais le surlendemain, silence. Les parents ne venaient plus, j'ai senti que ce n'était pas normal. J'ai ouvert le nid, les oisillons étaient tous morts !! Après avoir inspecté le nid pour voir s'il n'y avait pas de parasites, je l'ai brûlé et je n'ai jamais compris ce qui s'était passé.
    C'est à partir de ce moment que j'ai préféré ne plus mettre de nids bien que la mort fasse partie de la vie.
    Tes photos sont superbes comme d'habitude et c'est un plaisir de voir les huppes et les rouges queues. J'ai hâte de voir les jeunes huppes !
    Bon dimanche, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Katia
      Les rapaces nocturnes sont moins spécialisés dans la chasse aviaire. Et le fait que cela se soit passé dans le nichoir et que les oisillons soient toujours là, il pouvait s'agir d'un autre prédateur. Fouine et Martre, mais aussi l’Écureuil roux qui est connu pour piller les nids occupés de multiples espèces d’oiseaux. Il est friand des œufs et de oisillons.
      C'est bien dommage que tu ne mettes plus de nids car les oiseaux en ont quand même besoin et la prédation existe de toutes façons.
      J'espère ne pas louper les jeunes huppes.... moins évident que les parents.
      Merci pour ton commentaire bien apprécie

      Supprimer
  2. Bonjour Nath
    hélas, la nature aussi a ses lois
    la série qui suit est superbe

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme31/5/15

    pourquoi les mâles sont toujours plus beau que les femelles ? pas normal ça
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    C'est vraiment très triste pour ces petits oisillons!
    Pour les autres, je vois que tout va bien et les photos sont superbes!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Tes beaux juvéniles font oublier les mauvaises nouvelles !
    Bonne soirée Nathalie.

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Nath, il y a tout de même de bonnes nouvelles et de bien belles photos c'est réconfortant.
    Bonne semaine. Bises.

    RépondreSupprimer
  7. C'est bien le triste sort de certains !! mais bon au final de belles survies !!
    J'adore la série sur la Huppe !! Un beau petit couple bien organisé !!
    Belle soirée Nath

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Nath,quelle chance d'avoir des Huppes faciées sous votre toit. Tes photos sont superbes et j'espère que l'on va bientôt voir les petits. A suivre...
    Bonne semaine, bises..

    RépondreSupprimer
  9. Dearest Nathalie,
    What a shocking sight to see those fledglings dead because of magots.
    Very sad and after all the hard work... Glad you cleaned it out very well and let's hope for June it is better.
    Lovely other pictures, happy pictures!
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  10. les écureuils !!! ben merdum .. mais comment font ils pour entrer dans le nid ... c'est impossible ?

    RépondreSupprimer
  11. Coucou Nathalie, cela fait partie de la vie comme tu dis... avec tous les chats du voisinage je retrouve régulièrement du duvet sur ma pelouse et j'imagine bien ce qui a pu se passer, j'admire tes superbes clichés qui suivent avec la huppe comme coup de coeur, un régal... excellente continuation, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Nathalie,
    C'est triste pour les oisillons mais c'est la vie, j'ai eu la même mésaventure l'année dernière dans un nichoir. C'est sympa d'avoir deux espèces de Rougequeues chez toi...ton refuge c'est la Samaritaine. Très belles tes photos du Huppe fasciée avec des grillons dans le bec et j'espère que va observer rapidement les petits.
    Je te souhaite une bonne journée,
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Nath,
    Je ne comprends pas pourquoi le oisillons morts sont toujours dans le nid ? que font-ils ces prédateurs s'ils ne les mangent pas ?
    Merci à toi pour le suivi de ce qui ce passe dans ton refuge, c'est un plaisir de te lire et de voir tes belles photos.
    bises, bon après midi

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir Nathalie,
    C'est triste ces oisillons morts dans le nids .... Mais c'est la vie et parfois elle n'est pas bien drôle !
    Toutes tes photos sont belles et certaines attendrissantes.
    J'admire tes clichés. Du beau travail.
    Je t'embrasse et te souhaite une belle soirée

    RépondreSupprimer
  15. Les lois de la Nature.. hélas.
    Mais, quel bonheur de voir tous ces petits.
    Superbes photos, je me régale.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  16. esku2/6/15

    bonjour Nath , la vie en quelque sorte , personne ne fait attention à la famille d'insecte qui se fait becter par les oiseaux mais beaucoup sont touchés par des oisillons bectés par un lézard ;-) , la vie "sauvage" a ses règles ...de très belles fotos , biz bonne journée

    RépondreSupprimer
  17. Salut Nath
    Les 2 dernières du rouge-queue noir sont mes préférées.
    Le ciselé est vraiment extra sur cet arrière-plan.
    Beau temps ce we en charente maritime... pour une fois !
    Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
  18. C'est triste cette nichée perdue ! Navrant ! Je ne savais pas que le lézard vert attaquait les petits oiseaux !
    La petite mésange est trop jolie, quant aux rouge-queue il y en a de plus en plus ici, comme les tourterelles, et pas d'hirondelles
    Bises Nathalie, que de superbes photos encore chez toi !

    RépondreSupprimer
  19. Malheureusement c'est la loi du plus fort!!DE superbes photos! ces huppes fasciées sont sublimes!Je rêve d'en photographier une!!

    RépondreSupprimer
  20. Merci Nath pour tes réponses ! Suis ravie que les moineaux viennent voir le nid. Les miens font leur nid sous la toiture et j'ai un troglodyte qui doit nicher dans ma grange :)
    bises, bon après midi

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois