Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Le tour des nichoirs du refuge "Les Rougequeues"


Avant toute chose, je tiens à préciser que les photos sont faites en affût (tente de camouflage) que je déplace selon les besoins. J'attends que les adultes soient partis "faire les courses" pour entrer et sortir de la tente. Le printemps ayant été très dur pour nos tendres oiseaux, les abandons de nichoirs répétés, il n'est en aucun cas acceptable aujourd'hui de faire échouer d'autres couvées. 

Et oui, malheureusement le nichoir Refuge LPO a été, lui aussi, abandonné par les Mésanges bleues. Le troisième. Le 1er était celui des Rougequeues noirs, suite aux dérangements incessants des Mésanges bleues. Le 2ème, nichoir à huppe, abandonné par les Mésanges charbonnières. Chez un voisin du hameau, les Mésanges bleues se sont faites expulsées par les Rougequeues à front blanc. Dur dur la vie des nichoirs. Je me console en me disant que nous vivons au milieu des bois et que les cavités naturelles ne manquent pas. 

Mais enfin, il y a quand même quelques bonnes nouvelles.

Le nichoir Pinocchio est en pleine forme. 


Mésange charbonnière - Parus major






Le nichoir à Moineau domestique, bien occupé par les moineaux en passant, 
est lui-aussi en bonne forme. Cela piaille et les allers et retours sont nombreux. 





 


Enfin notre rescapée, la Huppe fasciée (sauvetage en cliquant ici) va bien. 
Le couple est revenu à l'endroit même de l'accident. Les petits aussi se font bien entendre.

 Le mâle arrive avec un criquet, repas favoris ! Mais il ne nourrit pas. Il le donnera à la femelle qui elle le donnera aux petits.

(Ah, ah, ah, les avant toits sont bien crados, mais l'arrivée en avance des huppes 
nous ont stoppés dans les activités de nettoyage. Ce sera pour septembre ! )

Huppe fasciée - Upupa epops.

La femelle, sort de son petit nid douillet. 



Plus petite et aux couleurs moins vives, je la reconnais aussi par ses plumes abîmées suite à son accident.



Le mâle revient, mais n'entre pas. Je vois arriver la femelle. Je me dis "chouette le couple en même temps". Hé hé, sauf que le cadrage était beaucoup trop serré et que j'ai tout loupé. La femelle sur le toit, le mâle lui a comme prévu donné un autre criquet pour les petits.

 



Il nous faut surveiller tout ça de près, car certains départs sont imminents.



En parlant de photos trop serrées et floues, j'en ai d'autres dans le même style, décidément.... 
Je ne voulais pas les mettre, et puis bon. 

Les Hirondelles rustiques ont boudé notre nichoir et sont allées chez le voisin. 
Mais leur perchoir favoris est chez nous.










Heureusement il y a quelques photos acceptables.









Commentaires

  1. Anonyme24/5/15

    Beau temps beaux oiseaux bons photographes et très bonne synthèse !
    Tout peut faire oublier la diminution des hirondelles dans nos campagnes.
    Tu as beaucoup de chance !
    Olivier H

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Nathalie,
    Tout le monde connait ton sens de la déontologie et j'imagine les précautions que tu prends pour ne pas déranger tes hôtes. Ce printemps a été pourrie avec des variations de températures importantes et beaucoup d'humidité et ça tu n'y peux rien. Dis toi que le nourrissage que tu as effectué cet hiver a sans doute sauver la vie à beaucoup d'oiseaux. Je suis toujours aussi fan du Huppe fasciée et ta photo même imparfaite du transfert de nourriture entre le mâle et la femelle reste un beau document. Maintenant c'est à toi de rectifier ce qui n'a pas été pour réaliser une superbe photo.
    Passe un agréable dimanche,
    Amicalement,
    Michel

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Nathalie,
    Ta série est superbe et toute tendre. Tu as su faire de très belles photos comme toujours.
    PS/L'histoire de ta perruche qui déchiquète du papier à côté de toi et qui s'arrête en écoutant les grillons m'a fait sourire. C'est bien qu'elle puisse sortir.
    Les miennes beaucoup plus grosses que ton ondulées deviennent bien familières (surtout lorsque j'apporte fruits et légumes) je rentre dans la volière et elles sont à côté de moi très curieuses et elles trouvent toujours que je ne vais pas assez vite pour faire le service !!! Quant-à les laisser à l'extérieur ce n'est vraiment pas possible car ce sont vraiment des destructrices. Elles bouffent tout, mais absolument tout.
    Bonne fin de dimanche à toi et aux tiens.

    PS/As-tu l'idée de redonner un compagnon à ta "fifille" à plume ?

    RépondreSupprimer
  4. Une série d'instants bonheur superbe
    Les jeunes mésanges ont pris leur envol chez moi mais j'ai été surprise que le nichoir est nettoyé, plus de nid :-O

    RépondreSupprimer
  5. Toutes ces séances de nourrissage sont un pur bonheur ! J'adore le protocole des Huppes. J'ai bien pensé à vous deux aujourd'hui : je suis restée à l'affût 11 plus de trois heures et c'est le vent qui faisait des courants d'air pas possibles qui a fini par me chasser car j'avais froid. La raison de tout ce temps passé là ? L'Echasse que l'on a vu qui niche tout près de l'affût a un œuf qui a éclos presque sous mes yeux et il y en avait un autre avec un trou qui s'agrandissait lentement. Le poussin né du matin est sorti tout doucement du chaud abri du ventre maternel pour faire ses premiers pas branlants et hasardeux autour du nid, revenu se réchauffer sous le ventre douillet, ressorti entre les ailes de sa mère pour laisser apparaître sa petite tête duveteuse sur le dos, retourné se réchauffer, ressorti, etc ... C'était trop craquant. Il devrait y avoir d'autres naissances incessamment chez les Avocettes, ça couve dur de ce côté là et les Mouettes ont des poussins au nid mais trop loin pour moi, dans le fond de la lagune. Il y avait aussi deux poussins Echasses sur le côté gauche qui se promenaient sous le regard vigilant des parents. Tout ce joli monde fait un raffût du diable, surtout quand un Milan vient tourner au-dessus de la lagune (c'est arrivé deux fois pendant que j'étais là). Si vous y allez dans la semaine, vous allez vous régaler.
    Bises à vous deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. le passage de nourriture des huppes est fantastique !je pense que tu as du bien marronner avec ce cadrage serré , mais c'est beau quand même et tu as bien fais de nous montrer ces photos ainsi que celles des hirondelles, j'aime beaucoup la première .

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Nathalie, un affût qui rapporte son lot de jolis clichés; j'adore la huppe que je n'ai jamais vu... pas facile la vie de parents tous les jours :)
    Excellente continuation, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  8. Un régal ces photos! j'adore ces huppe fasciée!! bravo pour ce très beau sauvetage et mille merci pour ces photos fabuleuses!! L'animalier les photos les plus difficiles à réussir!

    RépondreSupprimer
  9. très belle compagnie .. on n'a pas l'occasion de voir les hirondelles de près alors j'en profite, ici ce sont plutot les martinets que l'on entend et voit voler au dessus du jardin

    RépondreSupprimer
  10. Bonsoir Nath, le refuge est tout de même bien fréquenté d'après les photos. Une question me "turlupine", qu'elle est la différence entre l'hirondelle rustique et celle des fenêtres???
    Bonne semaine, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Pierre Denis,
      Sans te raconter un bouquin, cela commence par la couleur et profil aérien puis leur façon de nicher (lieu et forme du nid)
      Bises

      Supprimer
  11. Bon ben si le perchoir Pinocchio va... tout va!! LOL!
    Génial les huppes, quelle bonne chose que la femelle ait niché malgré son accident.
    Formidable de pouvoir photographier le nourrissage du mâle à la femelle en plus de les observer, un bien bel oiseau à protéger à tout prix!
    Ne t'en fais pas trop pour les échecs aux autres nichoirs, dans la nature ça arrive bien plus souvent qu'on ne croit, comme les échec d’émergences des odonates ;-)
    Déception pour nous à propos des Rolliers, les agriculteurs ont coupé les vieux arbres creux ou alors toute la végétation autour et les oiseaux ont de moins en moins d'endroits où nicher. Quant aux guêpiers, la plupart sont partis vers des sites à talus bien plus loin, heureusement la colonie repérée est assez importante. A suivre pour l'an prochain!
    Grosses bises à vous deux et j'espère à bientôt ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Salut Nath
    Je ne savais pas que les hirondelles avaient la tête bleue...
    Ce WE, dernière descente sur LR et Rochefort.
    Bonne fin de soirée.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  13. Je suis émerveillée par tes photos de la huppe, heureuse aussi de voir qu'elle a bien récupérée depuis son accident, c'est formidable. J'attends les photos des jeunes.
    La nichée de mes pinsons s'est bien passée, il n'y avait que 2 petits et le nichoir naturel (sous ma toiture) des mésanges a été squattée par les moineaux.
    Bonne journée Nath, bises

    RépondreSupprimer
  14. Trois espèces magnifiques, la belle huppe retient l'attention par sa rareté, ici en tout cas, on a peu l'occasion de la voir ou alors très furtivement... J'admire !
    Merci pour ces images Nathalie

    RépondreSupprimer
  15. Vraiment géniale cette série, que de bonheurs dans votre environnement.
    Merci Nath pour ces partages magnifiques.
    J'essaie de rattraper mes news laissées en attente ;-)
    Bisous gros

    RépondreSupprimer
  16. Unas fotografías magníficas, me han gustado mucho. Ya tienes un nuevo seguidor desde España.
    Saludos desde http://faunacompacta.blogspot.com.es/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois