Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Un clin d'œil aux familles Rougequeues noirs (Phoenicurus ochruros)



Phoenicurus ochruros, Rougequeue noir


Côté Nord sous l'entrée tout va bien, moi qui pensais trouver une famille de 4 petits comme l'an passé,
 ce sont 5 petits qui occupent le nichoir hirondelle. Ah, il aurait été dommage de ne pas l'installer celui-ci :))
Le piège photo nous rend bien service !




Pour les proies, ça grossit, ça grossit ! Et le piquet d'acacia est toujours bien aimé.











Côté Sud, sous la terrasse, la femelle nourri depuis hier. 
Mais pas de mâle ? Drôle de situation, à surveiller.
C'est un poirier mort qui lui sert de point d'observation.


Observez les plumes du bas ventre de la femelle. Les plumes d'oiseaux étant un formidable isolant, ils ne peuvent pas transmettre la chaleur aux œufs. Quelques temps après la ponte les femelles (parfois les mâles) perdent leurs plumes pectorales et font apparaître une plaque incubatrice. Cette partie de peau très vascularisée permet aux oiseaux d'être en contact direct avec les œufs, ainsi faciliter le transfert de chaleur.





Commentaires

  1. superbes photos
    Bon dimanche et a bientôt
    lyly

    RépondreSupprimer
  2. Magnifique ! de superbes photos !
    J'adore ces oiseaux, ils viennent par chez moi, viennent dans le jardin chercher fourmis, insectes, ils nichent aussi,
    une tentative de nichée en Avril, sous l'appentis à bois, mais hélas, je crois bien que maman Rouge-queue a été dévorée par un chat. (restaient 4 oeufs..)
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. De splendides photos et merci pour toutes ces explications! moi qui adore la nature je suis comblée avec toi!! bisous et très beau Dimanche!

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Nath,
    Tes informations sont toujours intéressantes.
    Merci pour ces belles photos ! Quand on voit le nombre d'insectes qu'il faut pour nourrir tout ce petit monde, il est vraiment grand temps d'arrêter les pesticides.
    J'espère que depuis le jour des photos tu as vu le mâle.
    Bonne semaine, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Katia
      Non pas de mâle.
      Bien que les Rougequeues soient monogames, il arrive qu'un mâle ait deux femelles. Je crois que c'est le cas. Ou alors, il est mort. Elle doit nourrir la nichée toute seule, dur dur.
      Bises et merci

      Supprimer
  5. Superbes photos. Le mâle est d'un noir resplendissant. Il rendrait presque jaloux un Merle.
    Ce soir, en surveillant Caline qui se baladait en bas de l'escalier extérieur, j'observais les allées et venues d'un couple de Moineaux. Je les ai vu disparaître l'un après l'autre, le bec bien plein, sous les tuiles du toit qui couvre la terrasse. Il y a donc très certainement un nid à cet endroit. Mais trop haut pour que je puisse en apercevoir plus.
    Bises à vous deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. Dearest Nathalie,
    Looks like this bird family made it safe and sound for raising their young. Lovely photos, especially the one with the five hungry beaks!
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  7. De magnifiques observations. Je ne vois plus guère les rougequeues en cette saison!
    Hier soir j'ai suivi le manège d'une petite famille de Fauvette mélanocéphale: les parents et deux jeunes volants qui se nourrissaient dans le jardin et le prunier! C'était un beau spectacle!
    Belle semaine à vous!

    RépondreSupprimer
  8. Bravo pour tes Rouge-queues oiselle!
    Tu les dorlotes comme une mère poule!! LOL!
    Le mâle est magnifique et qui sait les 2 femelles font partie de son harem!!!!
    Super ces 2 posts :)
    Grosses bises à vous deux

    PS: on doit faire changer la boite de vitesse de la voiture cette semaine, elle a pas mal trinqué avec les routes de montagne, à 195.000 bornes c'est un peu normal, mais grrrrrrr, juste au moment ou j'aimerais aller au Teich!
    On visera un autre créneau météo bientôt, je te tiens au courant et espère vous y voir!!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour,
    Grâce à toi j'ai appris quelque chose aujourd'hui avec l'histoire de la plaque incubatrice et ce détail est bien visible sur la photo. La cinquième photo est très belle avec un bokeh esthétique. Bon c'est cool si les couples peuvent nourrir correctement les oisillons, c'est une bonne chose.
    Je te souhaite bonne continuation et de belles observations,
    Amicalement,
    Michel

    RépondreSupprimer
  10. Les rouge-queues je les adore et ils reviennent tous les ans, hélas les hirondelles ne viennent pas à la grange...
    Très jolies photos com dab !
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour Nathalie, ce sont des oiseaux que je vois parfois dans le dépôt de matériaux voisin mais là pour l'instant je pense qu'ils ont changé d'endroit pour se reproduire. Toujours des clichés que j'apprécie grandement vu le peu de distance et la belle qualité photographique, merci. Bonne semane, gros bisous.

    RépondreSupprimer
  12. J'adore .De telles séries vous regonflent le moral! Et j'apprends , à chacun de mes passages .J'ignorais tout de cette plaque incubatrice !
    Amicalement !

    RépondreSupprimer
  13. De très belles photos , et bien documentées , c'est un plaisir de les parcourir ...
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  14. bonsoir Nath , instants nature superbe , personne ne plaint les insectes qui se font becter ;-)

    possibilité le lundi , les autres jours j'ai école
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Salut Nath
    De retour d'un WE dans la Loire, je reprends le rythme des visites.
    La 5 est de très loin ma préférée.
    Bonne soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  16. Coucou Nath,
    Me voilà de retour après ce petit break d'une semaine.
    Magnifique tes photos, que ce soient les petits ou les adultes, ils sont vraiment beaux ces oiseaux, et... superbes photos.
    Bisous, et je vais continuer ma route par ici.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois