Hélicoptères, tireurs d’élite… Apocalypse now sur le massif du Bargy ! ...


Point de photos aujourd'hui. 

Un drame se déroule depuis ce vendredi, un massacre. 
Cela ne doit pas passer inaperçu parce qu'il y en a marre de ce ministère de l'écologie qui n'en fou pas une pour préserver la biodiversité de notre pays. 
Parce qu'il y en a ras le bol que des Préfets soient au-dessus de tout.

À quand la fin de ces préfets ???
Un massacre en période de chasse ? Encore une drôle de coïncidence.


Copier/coller dur site LPO

Hélicoptères, tireurs d’élite… Apocalypse now sur le massif du Bargy ! 
 
Nos associations le redoutaient, le Préfet de Haute-Savoie l’a fait : contre toute attente il a déclenché ce jeudi 8 octobre 2015 une opération massive d’abattage de 200 à 300 bouquetins dont les cabris nés dans l’année. Couvert, semble-t-il, par les décisions de la ministre officiellement en charge de l’écologie, et par le ministre de l’agriculture, l’abattage indiscriminé du seigneur des Alpes, officiellement protégé par les conventions internationales ratifiées par la France, a commencé. Sombre jour pour l’écologie en France.


Dernière minute : d’après nos observateurs qui tentent coûte que coûte d’empêcher le carnage l'Etat a fait appel à des hélicoptères du PGHM (pelotons de gendarmerie de haute montagne) et privés pour rabattre les bouquetins contre une paroi et les tuer.

Nos associations en appellent en urgence au Président de la République pour qu’il ordonne l’arrêt immédiat de ce massacre injustifié.

Cédant à la pression d’une partie du monde rural, sous prétexte de présence de brucellose sur une partie des bouquetins (d’ailleurs introduite par l’élevage domestique), le Préfet de Haute-Savoie s’acharne à vouloir éradiquer la quasi-totalité de la population présente sur le Massif du Bargy. Il a déjà procédé à des opérations massives d’abattage, avec les résultats inverses, à savoir la dissémination de la maladie notamment sur les plus jeunes animaux.

Dès cette nuit et pour plusieurs jours semble-t-il, les gendarmes ont bouclé le massif du Bargy, empêchant tout accès. Les tireurs sont acheminés par hélicoptère. Hier, des dizaines de bouquetins ont été tués par balle. On ne saura jamais combien d’entre eux étaient indemnes de maladie !
Pourtant toutes les études et tous les avis sont convergents, du rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) à l’avis du Conseil scientifique de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) chargé en l’occurrence de cette basse besogne, de l’avis du Conseil national de protection de la nature (CNPN) à celui des différents vétérinaires et spécialistes du bouquetin. Non seulement l’abattage de la totalité des bouquetins est illusoire, mais le risque est grand d’une dissémination à d’autres massifs par la dispersions des quelques animaux qui auront échappé aux tireurs. Les solutions existent pourtant comme l’abattage des seuls animaux malades, la vaccination et le suivi dans le temps des animaux sains.

Non, Monsieur le Préfet, on ne gère pas une épizootie dans une montagne comme on le fait avec un troupeau de 20 vaches dans une étable ! Les expériences internationales en témoignent.
Pire, le Préfet précipite l’abattage sans attendre que soit examiné le recours juridique déposé par nos associations et dont l’audience est fixée… dans 10 jours seulement ! Il précipite l’opération pour ne pas avoir à tenir compte d’une décision qu’il redoute. Que nous restera-t-il si le juge confirme l’erreur d’appréciation que nous mettons en évidence ? Qui ressuscitera les animaux injustement et inutilement abattus ?

Enfin, le préfet veut agir sans témoin : 7 de nos militants présents sur le massif ont été interpellés, menottés et conduits en hélicoptère à la gendarmerie où ils ont dû s’acquitter d’une amende.
Lorsque que des éleveurs prennent en otage le Président et le Directeur du Parc National de la Vanoise, non seulement on satisfait immédiatement à leurs revendications, mais ils ne sont pas inquiétés. Lorsque nos associations se contentent d’observer des pratiques contestables, ils sont interpellés.

Monsieur François Hollande, vous avez déclaré vouloir faire de la France un pays exemplaire en matière de protection de la biodiversité d’une part, et de la démocratie environnementale d'autre part. Prouvez-le. Il est encore temps car il faudra plusieurs jours pour tuer autant de bouquetins. Prouvez-nous que nous ne siégeons pas pour rien dans des instances de concertation environnementale depuis tant d’années.


Plus d'informations

 

Consultez le communiqué de presse
Visionnez l'interview de Jean-Pierre Crouzat, Frapna en Haute-Savoie sur France 3

Partagez sans hésiter ! 

Lien direct

Commentaires

  1. Je connais bien puisque nous habitions dans la région. C'est désolant

    RépondreSupprimer
  2. Oui Nath, j'ai entendu ça hier à la télé, c'est une ignominie de plus mais je ne suis pas étonnée. Nous avons un gouvernement de nuls et quand je dis nuls je mâche mes mots. Les Préfets sont des imbéciles aussi et là aussi je mâche mes mots car ces gens autorisent la chasse partout en ne laissant aux promeneurs, vététistes, familles, qu'un seul jour par semaine pour se balader en sécurité, le vendredi en Isère. Je rentre de balader mes chiens pensant être tranquille en pleine cambrousse à 7 h du matin et bien à peine les chiens sortis de la voiture, arrivent deux voitures de chasseurs qui me somment de "foutre le camp, vous n'avez rien à faire ici avec vos chiens". J'ai fait rentrer les chiens dans l'auto et je suis allée m'expliquer avec eux en leur disant que mes chiens eux ne tuaient pas de pauvres bêtes sans défense, ne faisaient de mal à personne et ne prétendaient pas que la campagne leur appartenait au point de dire à quelqu'un qu'elle n'a rien à foutre ici. J'ai bien cru que cela allait virer au pugilat.
    J'ai relevé leur n° de plaques d'immatriculation et suis allée promener mes trois loulous ailleurs, là où je sais qu'ils n'ont pas le droit d'aller. Mais je trouve ça scandaleux que les chasseurs soient les maîtres du monde et que les Préfets leur donnent 6 jours par semaine de droit de tuer pour un seul accordé aux promeneurs pour se défouler les gambettes. Le lobby de la chasse est puissant et nos gouvernants n'ont pas de couilles, ils ont peur de perdre des voix et écrasent. Je rêve d'un chef de gouvernement qui, un jour, aurait le cran d'interdire la chasse sauf par exemple durant deux mois par an, juste au titre de régulation des espèces.

    Pour ces bouquetins, au prétexte que quelques uns sont malades, on va en massacrer de 2 à 300, c'est lamentable. Courage messieurs les politiques, pour une fois prenez une BONNE DECISION et arrêtez de détruire ou de valider la destruction de ce qui fait la richesse de notre pays, sa flore, sa faune, et aussi ses architectures que vous vendez aux émirats à tour de bras.

    Je vais aller sur ton lien Nath mais sache que je fais partie des gens qui sont contre ces conneries et je n'ai pas peur de le crier haut et fort.
    J'ai appris aussi hier que ma belle Bretagne allait aussi subir de grands dommages si les politiques ne se ressaisissent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie
      Nous suivons et signons tout ce qui concerne l'extraction de sable à Lannion, si c'est à cela que tu fais référence.... Il est bon ce Macon (ah non Macron), quel bon ministre, heureusement qu'un homme comme ça est présent en France, sinon elle irait vraiment mal....

      On attend déjà un dimanche sans chasse.... alors l'interdire, pas un n'aurait le courage.

      Supprimer
  3. Bonjour Nath,
    Je sais cela depuis Jeudi, informée par la LPO et j'ai signé la pétition.
    Que dire si ce n'est que je n'en peux plus de ce pays. Je suis outrée par tout ce qui se passe. Abattage de loups, abattage de bouquetins, destruction de milieux naturels,.. ça n'arrête pas. Je suis révoltée par tant d'indifférence sur la vie des animaux. Je me sens impuissante devant toutes ces horreurs et si triste !
    Je vais partager ton article. Merci pour ce que tu fais.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Nath,
    Ahhhhhhh revoilà ce lien !
    Je l'avais signé avec le mail sur lequel je reçois ces infos, je viens de le refaire avec cette adresse mail.
    On est deux ici de toutes façons, alors deux signatures, na !
    Pas facile de ne pas avoir de montées de sentiments de colère en lisant ces choses là !
    Je viens de partager également sur ma news... avec un nouvel "accident" de chasse d'un chasseur qui a pris un promeneur pour du gibier. Mort à 20 ans, et on parle d'accident, ben voyons !!!!
    Et la saison ne vient que de commencer (cela dit, chez moi, avec les dérogations, c'est toute l'année et tellement plus rigolo quand les enfants ne sont pas dans les écoles !)
    Pour aller promener Gampo en ce moment, faut vraiment être motivé, je te le dis, mais au moins il y a des panneaux "chasse en cours" dans certains endroits.
    Je te fais de gros bisous, et bonne journée malgré tout ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale
      Idem ici, ils paient et peuvent chasser toute l'année.... "Chasse en cours", je suis morte de rire ! Ils prennent toute la route maintenant, aucune précaution pour se garer correctement sur les routes de campagnes. Et ils ne sont pas contents quand en passant à côté d'eux on leur signale qu'ils abusent un peu, juste un petit peu !
      Les accidents ne font que commencer.
      Bisous à toi aussi

      Supprimer
  5. Que dire de plus que ce qui a été dit par les autres commentaires !
    Je trouve ça horrible...
    Mais où est l'intelligence humaine ?
    Et le coeur, n'en parlons même pas...
    Bisous Nath

    RépondreSupprimer
  6. Un abattage inutiles honteuse.

    RépondreSupprimer
  7. Carrément avec des hélicos maintenant !!
    A oui l 'autre , le nul et sa bande ! go home
    çà m'énerve grave tout çà

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Nath, on n'y arrivera pas à la paix pour la nature, je suis actuellement en procès avec les chasseurs de la commune. Ils n'ont rien trouvé de mieux de tirer sur les écureuils. Comme réponse, ils m'ont dit: "il faut bien rentabiliser le prix du permis de chasse". Je pense que ce coup là, le permis va leur couter bien plus cher. Je ne me laisserai pas faire. A suivre.
    Bonne semaine, bises.

    RépondreSupprimer
  9. Moi aussi, j'habite la région et je trouve ça vraiment désolant. De plus pourquoi s'en prennent-il au Bargy et pas aux bouquetins des autres massifs ? Ce ne serait pas plutôt les moutons et autres qui donneraient la maladie aux bouquetins ? Il faut que cela cesse.

    RépondreSupprimer
  10. Cricri12/10/15

    Coucou Nath,
    J'ai moi aussi reçu l'information par la LPO et la télé.
    J'ai signé la pétition il y a deux ou trois jours.
    C'est la période des champignons, mais il devient dangereux de s'y aventurer.
    Bises et bonne semaine.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois