Retrouvez toutes les publications du site en vous inscrivant par e-mail.


Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Merci de contacter les auteurs.
The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used. For more information, please contact the authors :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Les oiseaux de Saint Pierre. La Réunion



Quittons Saint Pierre mais pas la Réunion avec un petit mélange des rencontres en plein centre ville. Des rencontres donc toutes plus communes les unes que les autres.


Pigeon de Madagascar
Nesoenas picturata - Malagasy Turtle Dove



Géopélie Zébrée
Geopelia sriata - Zebra dove
Je lui ai demandé de me pardonner de lui avoir coupé la queue. Ce qu'elle a immédiatement fait ! 



Foudi rouge
Foudia madagascariensis - Red Fody
 







Zostérops des Mascareignes
Zosterops borbonicus - Reunion Grey White-eye
Cette nouvelle espèce endémique de l'île se rencontre en petit nombre en ville.
Mais en allant dans les hauts ce sont de véritables colonies que vous découvrirez bientôt.





Puis une fois n'est pas coutume. Observons un coucher de soleil sur Saint Pierre avec un superbe temple derrière nous.












Le Tisserin gendarme (Ploceus cucullatus)



Tisserin gendarme
Ploceus cucullatus - Village Weaver


Fiche Oiseaux.net créée la semaine dernière. Une de mes plus complète, je vous la conseille
et laisse donc les plus mordus d'ornithologie aller la consulter. Les mœurs de cet oiseau sont vraiment très intéressants.


Ploceus cucullatus ♀



Le tisserin gendarme est originaire d'Afrique Sub-saharienne. Il a été introduit en 
République Dominicaine, Haïti et Martinique, au Portugal, à Porto Rico, à Maurice et à La Réunion.

Ploceus cucullatus ♂



Le mâle possède deux couleurs dominantes, le noir et le jaune. Le noir de la tête varie en fonction des régions. Dans le nord de son aire de répartition, le noir de la tête est plus ou moins bordé de roux châtain foncé. Certains individus ont la nuque totalement rousse. Dans le sud, ces deux couleurs ont tendance à diminuer. Enfin les mâles de la sous-espèce méridionale ont seulement la face et la gorge noire. Dans sa zone d'introduction, comme sur l'île de la Réunion, la couleur noire ne concerne que les parotiques, le menton et la gorge. La calotte et la nuque sont alors jaunes.








Publication d'une nichée de Souimanga de Mayotte ce jour ICI
RDV sur Mayotte
Bonne visite




Une nichée de Souimanga de Mayotte sur Dzaini Dzaha


Finissons la série de ce joli petit nectariinidé sur Dziani Dzaha par la découverte d'un site de nidification.

Souïmanga de Mayotte
Cinnyris coquerellii - Mayotte Sunbird

Ayant rédigé la fiche de l'espèce sur Oiseaux.net, je n'ai eu aucun doute sur la découverte de ce nid. Il s'agit du Souïmanga de Mayotte.

Le nid en forme de boule ovale de 13 centimètres de long et 8 de large possède une ouverture latérale. Il est fait de brindilles sèches entrelacées entre elles et est suspendu à faible hauteur du sol. La femelle construit un second nid à moins d'un mètre du premier, parfois même un troisième. Alors j'en cherche un deuxième, inévitablement nous le trouvons à moins de deux mètres du premier. À bonne distance et sous la végétation, nous observons.

Premier nid


Remarquez l'intérieur du nid qui est recouvert de kapok. La douceur même pour les oisillons.

Deuxième nid




Puis la femelle arrive. Loin d'avoir la qualité des précédents clichés, nous avons surtout fait là des photos d'étude de site qui pourront aider le  GEPOMAY




Un brin de toilette, puis elle se rend au nid. Elle choisi bien le premier nid.
Les rares données de cas de nidification étudiées sur l'espèce se confirment par nos observations.





Un cadrage plus important permet de voir que le kapok tapisse entièrement le nid.



Une femelle Souimanga de Mayotte en vol stationnaire (Nectarinia coquerellii)


Nous sommes toujours sur le Dziani Dzaha.



 Souimanga de Mayotte
Nectarinia coquerellii, Mayotte Sunbird


Appelé à tort colibri (oiseau vivant en Amérique) le souimanga de Mayotte en diffère par sa biologie qui le rend inapte au vol en marche arrière ainsi qu'au vol stationnaire prolongé, même si à l'occasion il peut le pratiquer sur une courte durée. Nous avions déjà observé un mâle en vol stationnaire devant une fleur de lantana il y a quelques années. 
On remet ça avec une femelle cette fois-ci. J'ai bien souris en préparant ces photos, je me suis remémorer la scène. JC avait récupéré le 300 mm, j'étais occupée avec les criquets. Arrive cette femelle qui commence à se mettre en stationnaire devant une toile d'araignée. Elle semblait vouloir piquer les petites araignées sur la toile mais sans réussite. Je l'entends grogner, il ne parvient à faire aucune mise au point ! 





La femelle se pose sur une branche au dessus de sa tête comme pour le narguer.



Puis elle file se nourrir du nectar des lantanas cette fois-ci, en stationnaire encore une fois. Quel moment !!! Mais JC est à deux doigs de jeter le boitier et l'objectif dans le lagon ☺ ☺ ☺.... Quelle colère pour faire, au final, de superbes clichés !  




Photos JC 

Criquets jardiniers ou criquets voyageurs ?


Publication à voir :  Le Souïmanga de Mayotte vous attend à nouveau sur Mayotte ICI



* * * 


Le jardinier s'est fort intéressé aux pots de fleurs du refuge cet été. 









Une belle proximité est formidable pour examiner le monde passionnant des insectes. Ce criquet est magnifique, ses yeux tout autant mais personnellement je ne suis pas fan de ce genre de macros qui effacent toutes traces d'esthétismes dans la photo. Je préfère de loin faire les photos qui vont suivre.

Quand d'autres préfèrent le sol bien aride pour se camoufler.







Le voyage de ce petit criquet sera certainement long, mais passionnant.  







Les petites bêtes sur Dziani Dzaha


La petite faune vivant dans la forêt sèche de Dziani Dzaha est multiple. Les journées où les alizés sont forts les papillons restent discrets et volent au ras du sol.
Mais les autres sont là.


Le Criquet nomade, 
Nomadacris septemfasciata

Il fait partie des criquets ravageurs en Afrique australe. En colonie il très dévastateur mais inoffensif dans sa forme solitaire.








Un individu de la même espèce que je soupçonne être au stade larvaire.



Les belles et grandes Nephilas

Araignée géante à toile dorée 
Nephila comorana


Rien n'a changé, elle est toujours inoffensive et belle.





Le Scinque des Comores
Mabuya comorensis

Il n'existe que trois espèces de scinques sur Mayotte, dont une endémique.




Celui-ci se régale des graines de ce jacque, le fruit du jacquier.