Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Du lever des Grues cendrées au petit-déjeuner.




Après le Tichodrome échelette (Tichodroma muraria muraria), ce sont les Grues cendrées (Grus grus) qui nous ont appelés. "Passés à côté" en 2015 à cause d'un mois de janvier exécrable, il n'était pas question de les louper cette année encore. Partis sous des trombes d'eau, l'arrivée sur la Réserve d'Arjuzanx s'est faite au sec mais sous la brume. Moins bien pour les photos (quoique....) le lever des grues est encore plus magique à vivre dans cette atmosphère mystérieuse.




Bien caché au milieu de la forêt Landaise et donc bien différent du Lac de Der, vivre le lever des grues sans les centaines d'ornithologues et de photographes est encore plus beau et plus marquant. Le 27.12.2015 elles sont 28000 sur Arjuzanx, le 4 janvier 2016 elles sont 27000 et pourtant 5 jours après on pourrait croire qu'elles sont encore plus nombreuses.



Deux juvéniles entourés d'adultes




Dans les champs, cris, bavardages ou histoire d'amour vont bon train. Chez les Grues cendrées, on se regroupe par famille, les jeunes apprennent des adultes et la saison 2015 a été bonne, les juvéniles sont nombreux. Ils resteront unis jusqu'à la fin de l'hiver, le couple est lui uni pour la vie.

La « queue » en panache qui donne beaucoup d'élégance aux grues lorsqu’elles sont au sol, n'est en réalité que l’extrémité des rémiges (rémiges tertiaires) qui dépassent.
La véritable queue est très courte et n'est visible que lorsque l'oiseau est en vol ou au sol les ailes écartées.
















Le jeune né dans l'année est entièrement brunâtre. Il faudra plusieurs mues (3 ou 4 ans) avant d'obtenir le plumage basique définitif. Les différences entre les plumages juvéniles sont bien visibles.






Photos JC et Nath


Pour une observation de Grue cendrée baguée, le site ICORA (Internetbased Crane Observation Ring Archive) après inscription bien sûr, vous permet d'enregistrer vos observations et de suivre l'historique des grues depuis leur baguage. Toutes les dates et lieux où elles sont vues sont enregistrés. La comparaison des dates du voyage aller/retour par individu est très intéressante. 

Celle-ci par exemple, code couleur BuRBu-BuBkW (BlueRedBlue-BlueBlackWhite) fut baguée au nid à Brandenburg en Allemagne le 23.06.2002 (nestling or chick, unable to fly freely, able to be caught by hand) Le code couleur de la patte correspond au pays. Les observations de cette grues sont très parlantes. 
2004 : dernière obs le 08.02
2006 : dernière obs le 09.02
2013 : dernière obs le 16.02
2014 : dernière obs le 09.02
2015 : dernière obs le 26.01
À part en 2015 où effectivement la réserve d'Arjuzanx nous avait annoncé que les grues étaient parties de très bonne heure, on peut voir qu'en 2004, 2006 et 2014, cette grue semble partir le même jour. C'est en tout cas la dernière observation notée avant le retour quelques mois plus tard. Étrangement, elle n'est vue en France qu'à partir de 2004 alors que les jeunes suivent normalement les parents lors de la première migration. Le baguage, bien utilisé, nous en apprend tous les jours ! 

Commentaires

  1. Bonjour Nath, entre toi, Pascale et Flodarom, je suis gâtée car ces oiseaux sont superbes et je n'en vois pas dans mon coin. Un plaisir de les voir ailleurs qu'au Kenya où j'ai pu les voir il y a quelques années. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie
      Ce sont les dernières photos avant qu'elles ne filent, alors on en profitent ;-)
      Bises et merci

      Supprimer
  2. Oublié de te dire. J'ai adhéré à la formule Premium d'Eklablog et mon url a un peu changé car j'ai pris un nom de domaine pour mon site Focales : http://focalesphotography.com
    Mon site Bretagne reste inchangé

    RépondreSupprimer
  3. Bon jour Nath,
    J'adore, elles sont splendides, et les jeunes n'ont rien à envier aux adultes avec leur petite tête rousse.
    Tu as fait de magnifiques approches et je sais que ce n'est pas toujours facile tant elles sont farouches.
    Je me suis offert au moins quatre fois cette très belle série photographique.
    Merci et bisous à vous deux
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Pascale,
      Les approches ne se font pas autrement qu'en voiture. Tu ne peux faire autrement si tu ne veux pas qu'elles s'envolent.
      Dans les champs de la zone elles sont habituées aux voitures et aux engins agricoles. Cela nous aide.
      Bisous et bonne journée.

      Supprimer
    2. Coucou Nath,
      Et oui, voilà le lien de la news reçue ce matin, raison de mon passage sur cet article : https://bay182.mail.live.com/?tid=cmgZn4H-C85RGPCRBgS7IDaA2&fid=fltrash
      cette news a bien pour titre "Les derniers papillons".
      En effet, les voies de la toiles sont impénétrables ;-)
      Du coup, je me suis offert tes photos de Grues cendrées une fois de plus, na !
      Gros bisous et bonne journée à vous deux

      Supprimer
  4. Bonjour Nathalie,
    Quelle belle façon de nous faire commencer cette journée par une visite chez les grues. Je suis toujours impressionnée par ces oiseaux si grands et majestueux. Le temps brumeux reflètent bien l’atmosphère des champs à cette saison ! Après Arjuzanx, elles partent en Espagne ?
    Bises. Régine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Régine,
      Après Arjuzanx, elles repartent chez elles. Dans le Nord. Certains migrent jusqu'en Espagne, d'autres s'arrêtent en Champagne-Ardenne, celles-ci passent l'hiver dans les Landes.
      Bises et merci

      Supprimer
  5. OUi oui oui, j'en avais jamais vu autant, le ciel , les champs en étaient remplis
    c'est vraiment un spectacle à ne pas louper et j'ai bien fait d'en profiter moi aussi en décembre lors de mon séjour sur la cote basque
    que du bonheur ! on en a vu beaucoup dans les champs du coté de Solférino
    bises bonne journée

    La toux est hélas toujours tenace, j'ai du mal à faire surface !

    RépondreSupprimer
  6. Wouah superbes , t'as pu te rapprocher super près dit donc !! très intéressant le suivie de l'oiseau bagué

    RépondreSupprimer
  7. Belle approche de ces beaux oiseaux !
    Voiture indispensable, ça ne m'étonne pas...
    Bisous Nath

    RépondreSupprimer
  8. Wow, beautiful Common Cranes, they are excellent to watch. Well done Nath, a photographer of the best.

    RépondreSupprimer
  9. Superbes photos comme d'hab...

    RépondreSupprimer
  10. En vol ils sont très majestueux !
    Compter les mésanges je ne m'y essaye pas elles sont trop furtives et brouillonnes
    Bises Nath

    RépondreSupprimer
  11. une très belle série de ces grands oiseaux de passage .
    tu me demandais s'il y avait des jeunes grues en Champagne , oui , on en a vu beaucoup et ils sont très jolis avec ce plumage différent sur le cou et la tête .

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour chère Nathalie. Un merveilleux ensemble d'images
    Quel privilège d'être témoin
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir Nath et JC, voilà tout ce que j'ai loupé, ce sera pour une prochaine fois. Question: c'est les mâles qui ont du rouge sur la tête?
    Bon WE, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas forcément, mais tu auras la réponse la semaine prochaine ;-)
      Oui, on se fera ça ensemble une prochaine fois.
      Bises et bon dimanche

      Supprimer
  14. Bonsoir,
    J'ai pris tout mon temps pour voir et revoir ces photos .Je découvre , aidée de tes explications .et c'est passionnant .Merci pour tout cela !
    Amicalement .

    RépondreSupprimer
  15. C'est tout simplement magique !!! J'entends d'ici le bruit que ça doit faire. La météo semble avoir changé d'avis pour demain et annonce du temps gris. Mais tant pis, je vais à l'étang de Cousseau en espérant les voir et qu'elles ne seront pas trop éloignées pour mon APN.
    Bises à vous deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  16. Cette fois tu n'as pas raté ce beau spectacle et c'est un bonheur pour moi qui n'ait pas l'occasion de voir ces oiseaux.
    Merci pour ces belles images, ces oiseaux sont très fins en plus d'être fidèles.
    Bises Nath, bon dimanche

    RépondreSupprimer
  17. Merci pour votre gentil commentaire chez moi :)
    à mon tour de découvrir ici un bien bel univers ... vos photos sont superbes ...
    Très bon dimanche

    RépondreSupprimer
  18. Coucou les ami(e)s de la Nature, l'heure de la reprise à sonner. Bonne semaine, bises.

    RépondreSupprimer
  19. Un superbe article avec de magnifiques photos! bravo à toi!

    RépondreSupprimer
  20. Salut Nath
    C'est la 4 ma préférée.
    Bonne semaine.
    Biz

    RépondreSupprimer
  21. Dearest Nathalie,
    What excellent photos of these majestic Cranes. Love that bird. As a child, my Dad did point out when they flew over and I remember that always.
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  22. A quand une publication ? là j'adore et c'est ce genre de livre que j'aime lire, relire pour m'inspirer... magnifique du début à la fin, merci Nathalie. Bisous.

    RépondreSupprimer
  23. Autant de grues à un même endroit. Chanceuse toi. On a en beaucoup moins au Québec. Au max, c'est deux couples visibles.

    RépondreSupprimer
  24. Quelle chance que les grues aient décidées de passer l'hiver dans ces zones accueillantes! Comme quoi l'homme peut aussi aider les oiseaux et y trouver son compte!
    C'est un spectacle auquel il faudra qu'on se décide un jour à assister dans votre beau Sud ouest!
    J'en avais vues en Lorraine, le spectacle est toujours fantastique!

    RépondreSupprimer
  25. bonjour Nath , instants magiques et magnifiques , merci , bonne fin de journée sur le bassin ;-)

    RépondreSupprimer
  26. Fantastic photos!
    Roos

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois