Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Les Crabiers blancs du Lac Kariani.


Nous voilà donc au milieu du lac bien à sec de septembre à décembre. "Vivement la saison des pluies de l'hiver austral" doivent-se dire les oiseaux d'eau. Voici le lac au mois de mai avec sa couverture de nénuphars et ses Crabiers blancs en plumage nuptial : tout blanc avec de longues plumes qui ornent toute la tête jusqu'à l'arrière du cou, formant une longue crête. Il possède des plumes ornementales sur la poitrine et au niveau des scapulaires ce qui lui donne un plumage plus gonflé et plus vaporeux. Le bec est bleu vif à pointe noire. Les lores jaune verdâtre se confondent avec une zone de peau orbitale de la même couleur. L'iris est jaune. Les pattes sont roses :

Photo mai 2012


Crabier blanc
Ardeola idea, Malagasy Pond heron

Lire sa fiche Oiseaux.net rédigée début 2016

En octobre, peu ou aucun individu ne possède de plumage nuptial, immatures et adultes se confondent facilement. 
Le Crabier blanc est endémique de Mayotte, Madagascar, Europa et Aldabra. Il ne se reproduit que dans ces 4 îles.
Le soleil de fin de journée ne nous a pas aidé à sortir ces oiseaux blancs sur la boue noire.














Le Crabier blanc est une espèce classée en danger critique d'extinction. Espèce particulièrement étudiée et protégée sur Mayotte, elle représente 10% de la population mondiale. Le Groupe d'Étude et de Protection des Oiseaux de Mayotte suit de très près la reproduction en kayak, par ULM et enfin à l'aide de drones. Cette nouvelle technologie permet de découvrir de nouveaux sites de nidifications sur l'île. Dès 2010, un plan partenarial d'action est mis en place avec différents partenaires financiers et techniques (DEAL, Agence des Aires Marines Protégées). En 2015 un Plan National d'Action pour le Crabier blanc a été établit par le GEPOMAY. Malheureusement, les nichées encore peu nombreuses sont la plupart du temps braconnées (pillage d'œufs et de poussins), les villageois n'hésitant pas à détruire les mangroves pour accéder aux nids. À ces faits de braconnages s'ajoutent la modification de son habitat pour l'agriculture et la concurrence avec d'autres hérons sur les sites de nidification.

Accédez à l'article consacré au Crabier blanc de Mayotte paru dans le dernier Oiseau Mag que j'ai scanné pour les non abonnés.




Commentaires

  1. Coucou Nath,
    Il est vraiment splendide ce Crabier. Ils sont aussi beaux en blanc qu'avec leur plumage inter nuptial ou que les jeunes.
    Très belle ces photos et un environnement que j'apprécie beaucoup également.
    Pas trop de moustiques dans ce genre d'endroits ?
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. bonjour Nath peux pas mettre de com sur les rouges queues ! commentaires modérés ? pourtant il y en a qui y arrive en mettre pourquoi pas moi !
    belles photos de cet oiseau que je ne connaissais pas
    bonne journée bises Cathine

    RépondreSupprimer
  3. 5* un super article très bien documenté tant en images qu'en informations, à bientôt Nathalie.

    RépondreSupprimer
  4. Avec tout ce que l'on peut entendre sur Mayotte , je crains pour eux dans quelques années hélas !
    un oiseau endémique que personne ne respecte c'ezt quand meme dommage , les iliens devraient en être plus conscients
    en tenue nuptiale il est somptueux mais plus visible ...
    Merci pour toutes ces infos que j'ai partagé .. bises du vendredi

    RépondreSupprimer
  5. Le changement de plumage est impressionnant!

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique article! j'adore++++ quel magnifique oiseau je ne connaissais pas du tout!!

    RépondreSupprimer
  7. Ce sont de beaux oiseaux, merci Nathalie pour tes jolis portraits.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  8. petit coucou du week avec ce bel animal.. bizzz

    RépondreSupprimer
  9. j'aime bien sa couleur en période normale et bien sûr en nuptial avec ses plumes il doit être très beau aussi .
    j'espère qu'il va pouvoir être sauvegardé .

    RépondreSupprimer
  10. Il adapte la longueur de son cou en fonction du besoin
    Bon dimanche Nath

    RépondreSupprimer
  11. Il doit être superbe en nuptial. Son allure générale est vraiment identique à celle de son cousin le Bihoreau gris et en plumage habituel il me fait penser à un Bihoreau juvénile.
    Merci pour ton identification de la photo. Je l'ai transmise à qui de droit.
    Oui, pour le massacre des poussins d'Avocettes par les Mouettes rieuses, je l'ai vu sur la page FaceBook de la Réserve fin de semaine dernière. C'est bien triste. Pourvu que la lagune ne soit pas trop désertée à cause de ça ! Ça va devenir plus difficile de les observer. J'espère pouvoir y retourner assez vite, si le temps me le permet un dimanche et suivant les horaires de marée, comme d'hab.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  12. Superbes photos. un sauvetage difficile dès lors que l'homme est le principal prédateur de l'oiseau.

    RépondreSupprimer
  13. Son plumage nuptial lui va bien, il est magnifique.
    L'homme ne mérite pas cette faune, ils sont tellement lamentables ! Quand il n'y en aura plus, ils braconneront quoi ?
    Tristesse !
    Bonne soirée Nath, bisous

    RépondreSupprimer
  14. Encore une très belle série et une nouvelle découverte avec ce crabier blanc, j'aime beaucoup. Bravo !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois