Rougequeues à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) et Huppes fasciées (Upupa epops) au refuge.


Les premières nichées du refuge arrivent à leur fin. Cette année les nichoirs ont été pris d’assaut et gardés jusqu'à l'envol des jeunes. Les nichées ont été tellement nombreuses que nous n'avons eu aucun petit en photo. Ah si, un et pas des moindres... Le réseau téléphonie mobile étant quasiment inexistant, nous n'avons pas pu recevoir un seul sms pour nous prévenir de leur départ ;-)) Mais finalement cela importe peu quand on connaît les résultats, on est plus que ravis. 
Côté nichoir à huppe, il y avait bien une nichée de Mésanges charbonnières. 7 oisillons et 7 envol. Encore du 100% pour la cinquième nichée arrivée à terme. Malheureusement ils ont choisi un mauvais jour pour partir. Les deux nuits et les deux journées qui ont suivi cet envol ont été très mauvaises : grosses rafales de vent et gros orages. Je suis très peu optimiste quant à la résistance de ces petits juste après le départ... C'est ainsi.
Pour les Rougequeues à front blanc, cela nourrit toujours et l'emplacement du nichoir à hirondelles sous l'entrée est impeccable. Depuis une fenêtre ouverte, filet de camouflage à la place des rideaux, je peux suivre et inventorier les proies apportées aux jeunes. Les piquets en acacia placés au milieu du seringua en fleurs sont des postes d'affûts très appréciés des parents.
Notre couple de Huppe fasciée multiplie les allers et retours en s'éloignant de moins en moins de la nichée. Cela sent le départ !  Les jeunes becs ont de la voix et oh surprise, cette année ils sont trois. Voyant un petit mettre la tête dehors, j'ai cru à leur envol. Ne voulant pas le louper cette année, j'ai vite sorti la tente camo et j'ai attendu. Pas d'envol pour hier, mais allez savoir si au moment où vous lisez cet article ils ne sont pas partis ? 
Un petit nouveau s'est présenté au refuge, un Pipit des arbres en nidification dans le coin. Bonne nouvelle.

 Pipit des arbres - Anthus trivialis 


Super trou d'entrée de 70 mm pour les charbonnières, les 7 jeunes avaient un loft en guise de chambre. Ont-ils survécu à ces deux jours d'orages ?

Mésange charbonnière - Parus major




Les petites hirondelles sont enfin nées et les parents animent nos journées par les chasses aux insectes qui sont très nombreux heureusement dans notre petit hameau.







Inventaire des proies pour jeunes Rougequeues à front blanc. 

Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus



Une grosse fourmi et un vers...




Une chenille et un vers...




Une araignée...


Des chenilles et larves...


Et un grillon sans tête... 





Nous arrivons à nos Huppes fasciées qui ne viennent pas nourrir si un ou plusieurs étrangers sont au refuge. La confiance se serait-elle installée entre nous 4 ?
Sur la photo ci-dessous vous pouvez apercevoir un petit bec sortir de la deuxième tuile.

Huppe fasciée - Upupa epops










Et voici mon petit cadeau. L'aventurier de la bande qui ose mettre la tête dehors. Les deux autres préfèrent la sécurité du toit. 





À bientôt pour de nouvelles aventures au refuge :) 
Après une coupure de réseau, je passe voir vos publications dès que possible. 
Merci et bonne journée à vous tous. 


Commentaires

  1. bonjour Nath ces huppes fasciées sont de toute beauté et tes photos très réussies
    je n'ai pas bien compris ta première phrase les concernant ?
    Jamais pu mettre de com sur l'article précédent
    bonne journée bises Cathline

    RépondreSupprimer
  2. De très belles photos de différents oiseaux bien aimé les dernières
    a bientôt
    lyly

    RépondreSupprimer
  3. Oh que c'est agaçant ces coupures de réseau!!
    En même temps tu as pu profiter plus amplement d'observations passionnantes!
    Pour les Rouge-queues, tout insecte semble bon, au vu de la variété que madame rapporte à la nichée :)
    Tes huppes sont extras, 3 petits c'est un super résultat.
    J'aurais rêvé que des hirondelles et des chouettes s'installent dans le garage, je ne comprends pas ce qui manque?!!
    Grosses bises à vous deux et belle journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh ben non pas 3 .... Figure toi que nous avons vu le quatrième sortir la tête !!!! 4 oui 4, c'est trop FORT !
      Tu avais tous les arbres voulus chez toi, pourquoi les chouettes seraient venues ? Quant aux hirondelles, je ne sais pas ? Pourtant l'emplacement était top.
      Grosses bises oiselle.

      Supprimer
  4. Coucou Nath,
    Alors l'orage n'a pas laissé trop de dégâts ? Vous voilà revenus dans la civilisation moderne ;-)
    J'ai vu ton titre, et au début je me suis dit, elle a une grosse fatigue Nath ;-)
    De superbes photos, et c'est vraiment génial de pouvoir observer ainsi les nichées.
    Que du bonheur !
    Merci de partager ces instants privilégiés.
    Gros bisous à vous deux et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale,
      Pourquoi grosse fatigue ?
      À part quelques pousses de pins et des vieilles branches, tout est debout.
      gros bisous à vous deux.

      Supprimer
  5. Hello. I watched rapturously these photos. Amazing.

    RépondreSupprimer
  6. Superbes photos des Huppes.(et tes gouttières sont bien plus propres que les miennes)

    Bizz a tous les 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Slt Jean,
      Et elles brillaient même. Cette année je les ai lavées avant leur arrivée. Elles sont crados à l'entrée des huppes mdrrrr !
      BIZ

      Supprimer
  7. Anonyme24/5/16

    Tout ce petit monde est mignon !
    Bravo pour la collection
    Olivier H

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Nath
    Tu as fait de très belles images encore. Les huppes sont vraiment extra; les hirondelles, différentes de celles que j'ai chez moi sont magnifiques avec leur gorge et face rouges; Et ce ne sont pas les rouge-queues qui mourront de faim.
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Nath, une splendide série pleine de vie ou diverses espèces nourrissent leurs progénitures....les plans sont superbes et tout particulièrement ceux de la Huppe fasciée...Gros bisous .

    RépondreSupprimer
  10. Il est vraiment craquant ce rouge-queue avec sa petite chenille, et toutes les autres proies, il fait des mimique épatantes !
    Quant à la huppe fasciée quel oiseau remarquable, j'adorerais la voir avec sa nichée d'aussi près !!!
    Mon fils Xavier Bouchet élève des ânes Gascons, il les prépare pour divers usages, randonnées, attelage, travail de maraichage, etc... mais c'est beaucoup de travail de leur donner une bonne éducation bien ciblée !
    Bises Nath

    http://www.anespyrenees.fr/eleveur/124/asinerie-de-la-teulere#.V0Qu7WSLRFQ

    RépondreSupprimer
  11. Superbes,comme d'hab. Jamais vue de huppe sous les tuiles, ni de jeune huppe d'ailleurs, très sympa! belle collection d'oiseaux dans ce refuge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Michel,
      Cela fait une dizaine d'années que ces lieux sont adoptés par les HF pour leur nichées. Les cavités naturelles et vieux arbres manquent à l'appel !
      Merci pour ton passage.

      Supprimer
    2. Bonjour Nathalie,
      J'ai regardé avec grande attention toutes tes photos et chacune est un petit bijou. Je ne peux dire ma préférence je reste scotchée devant. j'aime les petites mimiques et tous ces insectes comme nourriture .... j'en suis certaine les petits avec un tel régime vont devenir forts et beaux.
      Je te souhaite une belle fin de journée. Bravo une nouvelle fois pour la qualité de ce billet. Je t'embrasse

      Supprimer
  12. quel bel article et le dernier oiseau est splendide... un régal pour les yeux... bizzz

    RépondreSupprimer
  13. quelle bonheur de pouvoir observer les huppes fasciées , ici je les entends et c'est tout ..
    par contre , si je devais en avoir et qu'un petit devait sortir comme le fait le tien, je ne donnerais ps cher de lui, les corneilles et les pies m'ont massacrées des portées de merles et de sansonnets ! j'ai rien pu faire à chaque fois
    Merci pour ces jolis instantanés de nourrissage c'est génial !
    bon mardi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un couple de pie est sur le hameau, mais pour le moment elles ne touchent à aucune nichée. L'année dernière un épervier est venu "se fournir" au refuge sur une nichée de RG noir.... deux sont passés par les serres du rapaces. C'est ainsi.
      Bises

      Supprimer
  14. Bonjour Nath,
    Magnifiques toutes ces nichées, c'est que du bonheur pour les yeux.
    L'année dernière nous avions une huppe au Barcares, cette année rien.
    Trop belle la ptite bouille de la dernière
    Bizzz du Nord où nous sommes très très occupés avec pas mal de rendez-vous pris il y a plusieurs mois et aller sur Lille avec la pénurie des carburants c'est assez folklo, sinon c'est vélo et marche pour les autres déplacements, heureusement la météo n'est pas trop moche.
    Bon retour à la civilisation, bizz et bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  15. Nous sommes gâtés aujourd'hui, tes photos de tes invités sont très belles, j'adore !
    Bonne journée Nathalie.

    RépondreSupprimer
  16. superbe post, bisous d'amitié

    RépondreSupprimer
  17. Je craque pour les huppes et les jeunes si mignons.
    Ce n'est pas tous les jours que l'on voit des photos de ces oiseaux même si le rouge-queue à front blanc n'est pas courant chez moi.
    Merci Nath.
    Bises

    RépondreSupprimer
  18. Que c'est beau, tout cela !!! Et comme je vous envie, tiens, sur le coup, de pouvoir faire de telles observations ! Toutes ces photos sont superbes.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  19. Oh la la Extra !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  20. Dearest Nathalie,
    Incredible photos and especially for capturing them with insects to feed their young! Wow, and the final ones are adorable. Birds are intelligent too for finding special spots to rear their young.
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  21. bonjour Nath
    des photos extra pour le nourrissage des petits rougequeues et ces huppes qui m'ont fait courir en Ardèche tellement elles sont sauvages et fuient à 100 mètres de toi .
    c'est une belle chance de les avoir chez toi et de pouvoir faire ces photos avec les petits .
    en revenant de l'Ardèche nous sommes passés sur le plateau saint Laurent voir les vautours . je connaissais l'endroit sans savoir qu'il y avait des vautours ni le monticole d'ailleurs , et en voyant le nom du plateau je me suis souvenue de tes photos des Barronies .

    RépondreSupprimer
  22. Coucou Nath,
    Je me suis dit que tu étais en grosse fatigue car sur ton titre tu notes "Rougequeues à front blanc (Phoenicurus phoenicurus) et Huppes fasciées (Upupa epops) au refuge." et qu'en descendant, je vois un Pipit, une mésange et une hirondelle ! hihihi
    Mais ensuite Rougequeues et Huppes sont arrivées, ouf, ça va mieux ;-)
    Très contente pour les nouvelles de Doudou, ça fait super plaisir de savoir qu'il recommence à trottiner ;-)
    Gros bisous à vous deux.

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour Nathalie,
    Superbe reportage dans ton refuge, l'animation ne manque pas ! Le Pipit des arbres je ne connais pas, c'est chouette comme nouvelle. Les bébés Huppes sont vraiment trop mignons (j'ai aussi regardé le 2ème article que tu leur as consacré). La série du Rougequeue à front blanc avec description du menu est extra, belle réussite photographique et documentaire. Je me demande juste ce que fait le papa pendant ce temps ? Et l'Engoulevent vous l'avez retrouvé ? Sympa d'avoir une espèce aussi mystérieuse près de chez soi. Bises.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois