Quand la migration résonne chez les oiseaux.



Cet été, comme 2015, a été marqué par de fortes chaleurs, toujours d'actualité d'ailleurs. Pas de pluie depuis deux mois et demi, une matinée d'averses, point. Si ce ne sont les nichées du refuge et des bois qui nous offrent leurs jeunes, les adultes sont rares dans ces moments là, ou simplement de passage le temps de quelques minutes. Mais après le 20 août, les oiseaux ont en eux quelque chose qui résonnent.  La migration se réveille au plus profond de ces petits corps plumés. Plumés mais en mue, le désordre côté plumage est aussi d'actualité et nos tendres petits cœurs sont bien ébouriffés. Les migrants purs se mélangent aux résidents et cet attroupement m'a donné envie de refaire quelques affûts. Si l'hiver j'y vais en bonnet, écharpe, gants et trois paires de chaussettes, c'est en tee-shirt et claquettes que je tente d'y rester au mieux une heure. Le sauna me sort vite de l'affût en bois.

Les Rougequeues à front blanc se regroupent avant leur départ pour l'Afrique. Les mâles en mue sont tout fouillis.
Les Rougequeues noirs sont tous fous. On se croirait au printemps, personne ne peut supporter la présence de l'autre. Ces migrants ne vont pas très loin. L'estuaire leur convient très bien pour l'hiver, ils nous quitterons d'ici la fin octobre pour revenir fin mars.
Les Pipits des arbres sont sur le départ. Après une apparition brève cet été pendant la période de nourrissage, un bref passage et zouuuu plus personne encore une fois...
Les Rougegorges familiers refont aussi leur apparition. D'abord les chants puis leur mignonne petite trombine, ils sont deux. Sédentaires ou migrants, seuls eux pourraient nous le dire. 
Enfin les Gobemouches noirs au nombre de 3 ou 4 font du rab. En 2015, il a fallu les attendre pour ne les avoir qu'une journée au refuge. Cette année depuis trois semaines c'est l'éclate au bain !

 Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus Type ♀


 Rougequeue à front blanc Phoenicurus phoenicurus Type ♀



Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros ♂


Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros Type ♀











Pipit des arbres - Anthus trivialis





Rougegorge familier - Erithacus rubecula n° 1 avec deux tiques comme cadeau d'arrivée




Rougegorge familier - Erithacus rubecula n° 2 en mue



Gobemouche noir - Ficedula hypoleuca

















Commentaires

  1. Bonjour Nathalie, c'est toujours plaisant de regarder tes photos avant de commencer la journée. Certaines dans la série me plaisent particulièrement d'un point de vue photographique et esthétique : en particulier le Gobemouche noir sur la branche torsadée et le Rougequeue noir sur la branche couverte de lichens avec les graminées sur la droite, de vrais petits tableaux. C'est sympa cette halte prolongée de Gobemouches noirs, ce n'est pas un oiseau que l'on voit souvent ! J'en ai aperçu un dans mon refuge le 21 août, heureusement qu'on en avait vu une famille pendant toute une soirée à Glaise dans les Alpes cet été, ce qui m'a permis d'étudier l'espèce, car sinon je ne l'aurai pas identifié ! Dans un de tes articles tu expliquais de toujours prendre des photos même moches lorsqu'on a un doute sur une espèce, c'est une très bonne méthode pour progresser dans l'identification, en plus de passer le plus de temps possible sur le terrain. Chez nous les migrateurs commencent à passer aussi, on m'a signalé un beau groupe de 150 Cigognes (blanches), et dimanche on a croisé des Traquets motteux et un Chevalier guignette. Sur ce belle journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Régine,
      Nous ne voyons le Gobemouche noir (chez nous) qu'au mois d’août, lors de ses passages migratoires. C'est en effet bien sympa de les avoir depuis quelques semaines. Un peu comme les Tarins des aulnes cet hiver qui sont restés un bon mois avant de repartir. C'est mieux que chez Total voilà tout mdrr !!!
      La première photo est tjs importante, surtout si c'est une espèce nouvellement rencontrée.
      Bonne journée et belles obs chez toi !

      Supprimer
  2. Merci à toi de nous donner toutes ces superbes photos de ces oiseaux!!!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Nath, pour les papillons le choix et encore de mise , mais pour les oiseaux c'est autre chose , moins de diversité comme il y a une dizaine d'années et surtout moins de passage , la migration doit emprunter d'autres couloirs....et c'est bien dommage pour moi et les autres chasseurs d'images .J'attends le retour de mon rouge gorge (toujours seul)et c'est, le même car il a une marque a la naissance de son bec. Gros bisous à toi... et amities a JC.

    RépondreSupprimer
  4. AHA!! On tombe dans les mêmes espèces en ce moment!!
    J'ai un article prévu avec ce petit monde aussi!
    Super ton RQ noir mâle et trop mimis les GM noirs qui prennent leur bain!
    L'avant dernière m'a bien fait rigoler!!!!!
    Grosses bises ma oiselle, et à très bientôt!

    RépondreSupprimer
  5. Très belles photos d'oiseaux ravissants qui doivent souffrir, comme nous, des fortes chaleurs. C'est vrai que les bois sont silencieux, les mésanges ont disparus et sont sans doute parties entraîner leurs nichées au loin seuls, le soir passent encore les guêpiers en criant dans le ciel. Une bonne pluie (mais pas trop...) ferait du bien!

    RépondreSupprimer
  6. une tendresse particulière pour le rouge gorge bises

    RépondreSupprimer
  7. Si petits et si grande qualité d'images ! Je suis impressionné.
    Bravo.
    Bonne soirée Nath.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  8. Hello. Just wonderful little birds. You've shot some great photos. Robin is one of my favorite birds. Greetings.

    RépondreSupprimer
  9. Quel plaisir de les voir de nouveau ! Ici, ils sont encore timides mais je commence aussi à les revoir : Moineaux qui avaient complètement déserté mon horizon depuis un mois, Tourterelles qui avaient aussi disparu, chassés sans doute par la chaleur, un Rouge queue au travail, mais pas encore de Rouge gorge ni de Pipit. J'adore la première photo du Rouge queue tout ébouriffé et la dernière du Gobe mouche qui s'ébroue.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Magnifiques images chère Nathalie.
    Comme je l'ai mentionné à Noushka, que vous obtenez toutes nos migrants d'été en passant par maintenant.
    hugs.

    RépondreSupprimer
  11. des photos toutes plus belles les unes que les autres et idem pour les oiseaux .
    je crois n'avoir jamais vu de pipit ni de gobe mouche par chez moi .
    j'aime particulièrement ceux qui sont sur les branches mais je les aime tous , le pipit caché dans les fleurs , c'est extra .

    RépondreSupprimer
  12. Tes photos sont si belles qu'on se croirait en vrai parmi ces oiseaux
    Septembre est encore bien beau, les oiseaux retardent ils un peu leur voyage?
    Bon mercredi Nath

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kri.
      Ils peuvent en effet ouï. Aujourd'hui le 7 tout le monde est encore là.
      Bises et surtout merci.

      Supprimer
  13. Ah oui on se régale en ce moment ... ils passent tous boire un coup à l'auberge et bientot ils repartiront
    Excellente série !! j'adore
    bises du mercredi

    RépondreSupprimer
  14. When I contemplate this beautiful series of images, Nathalie, I know that your time in the sauna was well spent! What an incredible array of birds and all so wonderfully captured. GREAT JOB!! Gros bisous, David

    RépondreSupprimer
  15. Magnifique série de portraits encore sur cet article, je me suis régalée.
    Bravo, et j'en redemande hihihi
    Merci pour ces partages et gros bisous déposés de nous deux à vous deux.

    RépondreSupprimer
  16. Les rouges-queues noirs sont magnifiques ! Je n'en ai jamais vu en réel.
    J'aime beaucoup lire tes informations. La fin de l'été approche, un de plus, le voyage va être long pour certains.
    J'ai une légère préférence pour les 2 dernières mais toutes tes photos sont comme toujours magnifiques.
    Merci Nath
    C'est bien sur une coque de bateau. Quand pars tu ?)
    Bises, bonne soirée

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois