Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Espèces hors du commun en haute mer


Suite de cet article.
Entre chaque espèce, bien connue de tous les habitués des sorties en mer, il arrive qu'une en particulier fasse monter la tension, l’excitation et le bonheur sur le bateau. Nous n'aurons pas moins de 5 nouvelles espèces rarement vues ce jour-là.




Le mois de septembre est bien sûr la meilleure période pour apercevoir les perles de l'océan, encore faut-il que nos ciels se croisent. Ces espèces ne sont visibles en mer qu'après la période de nidification, c'est à dire lors des migrations (pire, des tempêtes).

Des inattendues comme une Sterne arctique, un Phalarophe à bec étroit, un Labbe parasite, un Fulmar boréal et puisqu'on y est, allons-y pour un Puffin majeur ! Certains nous font des show exceptionnels au cul du bateau... et c'est le cas de le dire par moment. Il faut cependant être réactif car l'apparition n'est parfois que de quelques secondes.


Une petite Sterne arctique est la première a nous surprendre par son balais qu'elle fait juste devant nos yeux. La migration de cet oiseau est exceptionnellement longue. La Sterne arctique niche en Arctique et hiverne vers l’Antarctique. Autrement dit, elle passe toute sa vie à migrer d'un Pôle à un autre.

sterne arctique            sterna paradisaea 
arctic tern






Comme chez son grand cousin, le Grand labbe, chez le Labbe parasite, harceler les autres pour obtenir ce dont il a besoin pour se nourrir fait parti de son quotidien. Cette espèce niche sur les côtes de l'Arctique et descend jusqu'au Sud des continents américain, africain et australien pour hiverner.

labbe parasite           stercorarius parasiticus 
parasitic jarger





Un Fulmar boréal a quitté ses falaises d'été pour se montrer au milieu des troupes de goéland. La limite Sud de sa zone de répartition semble être, pour la France, comprise entre la Bretagne et le Poitou-Charente. C'était donc notre jour avec lui !

fulmar boréal              fulmarus glacialis
 northern fulmar




Phalarope à bec large          Phalaropus fulicarius
Red Phalarope 

Fiche Oiseaux.net

Le Phalarope à bec large a une distribution circumpolaire discontinue : Islande, Svalbard (Danemark), île aux Ours (Norvège), Sibérie septentrionale (de la Nouvelle-Zemble et de l’embouchure du Ienisseï à la péninsule des Tchouktches, y compris les îles de Nouvelle-Sibérie et Wrangel), côte nord de l’Alaska jusqu'à l’île d’Ellesmere (Canada), Groenland. Son aire de nidification se situe généralement au nord de celle du Phalarope à bec étroit. Les quartiers d’hiver de la population européenne, ouest-sibérienne et de l’est du Groenland se trouvent principalement dans deux zones de l’Atlantique au large de l’Afrique, entre la Mauritanie et le golfe de Guinée, et entre la Namibie et l'Afrique du Sud. La population nord-américaine hiverne au large du Chili. (source ornithomedia)




Le clou de la journée, un Puffin majeur. Personne n'y croit et pourtant il passe et repasse, va jusqu'à poser devant nous, un moment que peu d'entre nous oublieront. Cette espèce n'est visible que sur les côtes de l’océan Atlantique de l’hémisphère Nord à l'hémisphère Sud.

puffin majeur             ardenna gravis 
great shearwater

Et quand je vous disais que c'était parfois au cul du bateau qu'il fallait se tenir, voilà ce que cela donne quand notre puffin y passe. Impossible à avoir à 150 mm, cela donne un mauvais cadrage et une mauvaise MAP.  Mais il ressemble à ça ;-)



Commentaires

  1. Fantastique ces rencontres inattendues !
    Certes, il y a les conditions que tu précises, mais aussi probablement les changements climatiques, les migrations évoluent entre ceux qui disparaissent et ceux qui apparaissent.
    On nous annonce par ici un climat comme celui du sud de l'Espagne d'ici quelques années, alors forcément, cela va modifier beaucoup de choses. Nous allons migrer aussi d'ailleurs, impossible à tenir cette chaleur sur autant de mois et sans faire de pause ;-(
    Très belles photos, je me suis régalée, merci.
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. superbes ces photos d'oiseaux de mer
    bises amicales
    lyly

    RépondreSupprimer
  3. FORMIDABLE oiselle!!!
    J'imagine bien volontiers l’excitation sur le bateau!
    Et quelles images!!!
    Bravo, tu peux en rebalancer d'autres comme ça!! LOL!
    Grosses bises à vous deux :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'autres photos oiselle. Avec eux on décide encore moins que sur terre.
      Bises et bonne soirée à toi oiselle.

      Supprimer
  4. Il y a trop longtemps que je n'avais visité le site et je retrouve toujours ces très beaux clichés de notre avifaune. Encore merci pour cet hommage et la passion que tu nous communiques.

    A bientôt !
    Cédric

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Nath,

    Bravo, une superbe série!! Non seulement des oiseaux que je ne connais pas, mais en plus tu les a vraiment bien photographié, alors qu'ils sont en vol et que ça devait bouger dans le bateau! J'apprécie grandement.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  6. bonjour Nathalie
    merci pour ta réponse, je ne savais pas que depuis chassiron, on pouvait embarquer pour une telle balade. 3ou 4 années de suite nous avons loué un gîte à Chassiron (500m du phare).
    pour revenir au sujet du jour, tu nous offres une magnifique série d'oiseaux de mer, ne les ayant jamais croisé, ils doivent etre difficile a identifier tant la ressemblance avec d'autres est proche...
    bonne journée, bises, maurice

    RépondreSupprimer
  7. Alors là ! je dis chapeau bas !
    mais vous leur lancez du poisson c'est pas possible autrement ! viennent pas comme ça en se disant tient y'a Nath on va aller la voir ... lol
    Quel régal ! mais quel régal !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Françoise.
      On sort en pleine mer à la recherche des chalutiers :). Ensuite on piste celui qui remonte et qui a des oiseaux au cul. Chance ou pas on prend ce qui nous passe sous le nez.
      Bises et bonne soirée miss.

      Supprimer
  8. Bonjour Nath, excellent cette série, je retrouve mais dans une autre ambiance tous mes copains vu en Islande en août 2014 (sterne arctique, labbe parasite, fulmar boréal). On avait raté la phalarope cependant ... elle est superbe sur tes photos. Et bravo pour le puffin majeur, si j'ai bien compris une rareté. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Régine.
      L'Islande dis-tu ? Hum, ça m'intéresse ça ;) Un régal pour les passionnés aussi.
      Merci et bonne soirée. Bises

      Supprimer
  9. OMG. These are fantastic. Absolutely perfect.

    RépondreSupprimer
  10. Fantastiques rencontres ! Et quand on pense aux kms qu'ils avalent par les airs pour migrer, ça me laisse toujours pantoise. Si petits et si résistants !!!
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Wow, beautiful sea birds. I love Artic Tern and Shearwater, fantastic.

    RépondreSupprimer
  12. Salut Nath,
    Quelle série !
    Ma préférée est la 5ème en plein virage.
    Belle soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Nath,
    Tu vas me faire regretter de ne pas être venue avec ces découvertes. Tu as fait de belles rencontres.
    Il me semble que l'année dernière j'ai photographié le fulmar boréal chez moi avec les petits. Je dois rechercher dans mes archives.
    Les photos de la sterne sont superbes !
    La première fois que j'ai remarqué ce labbe, c'était au Portugal, je me demandais pourquoi les goélands fuyaient quand ils le voyaient, j'ai eu ma réponse plus tard en faisant des recherches.
    Merci pour ces clichés et explications toujours intéressantes. Le puffin majeur est beau en gros plan, peu importe la qualité.
    Je te tiendrais au courant pour l'année prochaine, j'espère que je pourrais vous accompagner ;)
    Bises Nath, bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. se rapprocher des chalutiers , une excellente idée qui rapporte ! un grand bravo pour toutes ces espèces rares que vous avez saisies et merci de ce partage .
    tous ces migrateurs qui passent leur vie à parcourir le globe chaque année ...

    RépondreSupprimer
  15. Une superbe série ! Bravo à toi !

    RépondreSupprimer
  16. je ne sais pas s ils sont hors du commun ce que je sais c est qu ils sont magnifiques... bonne soirée

    RépondreSupprimer
  17. bonsoir Nath , merci de partager tes découvertes inattendues , de beaux instants qui font rêver , la nature nous réserve toujours des surprises , à nous de savoir en profiter .
    tu as vu ? le wharf peut être " sympa " lol
    bonne fin de soirée
    biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Stéph. Il faut savoir le mettre en valeur mais ce qu'il y a dedans reste moche 😥
      Bises et bonne journée

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois