Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Retour sur le lac Naivasha


Puis qu'il est aussi facile de passer de la France au Kenya sur un blog, profitons-en. Nous revoilà sur le lac Naivasha, nous embarquons à nouveau avec notre pêcheur et laissons Crescent Island et ses habitants. 



Pollué par l'utilisation à outrance des pesticides dans les serres de roses mais aussi mis en péril par l’agriculture croissante des alentours, le lac Naivasha et toute la vie animale qui l'occupe n'ont pas de beaux jours devant eux. Depuis les années 90 de nombreuses espèces ont déjà disparu, Lake Naivasha Riparian Association met en garde mais les initiatives pour protéger les milieux n’ont pas permis de réduire suffisamment l’impact de l’exploitation des ressources locales par une industrie florissante.... Pourtant classé site RAMSAR, “L’équilibre très fragile de cet écosystème est près d’atteindre un point de bascule, où le lac ne sera plus capable de répondre à la demande en eau” : Lake Naivasha Riparian Association.

Pourtant la vie continue.






Et la menace est toujours présente.








Par endroit on retrouve un groupe de Colobe guéréza avec leur air toujours aussi triste.




Commentaires

  1. Coucou Nath,
    Si j'aime les plumés et les quatre pattes, j'avoue que j'apprécie aussi ces scènes de vies Africaines.
    C'est vraiment très sympa.
    En revanche, la proximité avec les Hippos, je crois que je ne serais pas fière du tout. Je crois aussi que j'aurai moins de crainte avec les fauves.
    Super partage encore, merci ;-)
    Gros bisous et bonne journée à vous deux.

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme2/10/17

    ce n'est pourtant pas faute de faire de la prévention, d'en parler mais les profits à tirer sont plus importants que la préservation de certains espaces ... c'est affligeant

    RépondreSupprimer
  3. Philippe Debiève2/10/17

    J'aime voir dans ton article la vie locale comme elle se déroule...cette espèce de singe est vraiment magnifique, j'ai aimé vos photos à tous les deux. Agréable semaine Nathalie, bise.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Nath,

    Et oui, même quand on sait que ça va mal, on continue encore et encore à "sucer" la nature jusqu'à la moëlle pour le profit. J'en ai marre de voir tout ça, je te l'avoue.
    En tous cas, ces paysages sont magnifiques et vous avez pris de belles photos, même si je préfère les photos sans êtres humains. :-)

    Bises et bon après-midi.

    RépondreSupprimer
  5. Sympa de voir ces moments de vie locale. Et c'est tout aussi intéressant que la vie animale car nous sommes loin de notre propre façon de vivre.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Nath,
    C'est bien aussi de découvrir ces scènes de la population locale au beau milieu de cette savane africaine.
    Bonne fin de soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  7. un air triste peut être mais dieu qu ils sont beaux... bonne journée bizzz

    RépondreSupprimer
  8. ils enlèvent les jacinthes d'eau , quel boulot , en plus avec des hippopotames à proximité , un danger pour eux .
    ces singes sont bien jolis avec leurs poils longs .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'enlèvent rien ils pêchent et au milieu de hippos oui. La nourriture passe avant l'environnement chez eux.

      Supprimer
  9. Les scènes de vie sont intéressantes, j'aime voir l'Afrique et son peuple.
    De beaux paysages et un singe magnifique sous son air triste.
    Les hommes ne changeront pas, ils se moquent de la nature du moment que ça rapporte.
    Très beaux clichés !

    RépondreSupprimer
  10. Hi. Dangerous looking fishing. Great photos.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois