Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs et ne sont pas LIBRES DE DROIT. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Au revoir Amboseli




Le poste de rangers se traverse sans encombre bien qu'il faille expliquer par où nous étions passés à l'aller... Et oui, nous sommes arrivés par le Nord-Ouest et nous repartons par le Sud-Est. Ils sont gentils mais un peu longuets pour comprendre certaines choses.


C'est sur Nairobi que nous rentrons pour peut-être effectuer notre dernier bird trip avant le retour chez nous, en France. 


À 14h, il fait très chaud et une pause sous un arbre s'impose. Nous n'aurons pas d'eau mais l'air est tellement humide que nous dégoulinons. L'ombre se cherche mais c'est toujours ça. La piste, de ce côté également, est une horreur, une tôle ondulée comme on ne supporte pas. Et si nous croisons, ôh miracle, un employé pour racler la piste, l'état est tellement minable que cela ne change pas grand chose.


Nous avons la chance de passer non loin de vrais villages Masaï. Loin de ceux que des locaux reconstituent, parfois des Masaï eux-même, pour profiter de la crédulité des touristes et de leur argent en leur faisant croire qu'ils voient de l’authentique. 

L'authentique est là.


Quand enfin nous arrivons sur une route carrossable, notre surprise est grande. Une famille de Girafes masaï traverse juste devant nous ! Ce seront les dernières girafes de notre séjour. Bye bye les filles. 

__________________________________________________________________________________

ERRATUM 

J'ai modifié l'ID de la rousserolle en question dans cet article. Après publication de la photo sur le forum de Oiseaux.net (partie membres donc non visible sur la toile) j'avais mentionné l'idée d'une Rousserolle effarvatte malgré moi et sans grande certitude car certains détails ne collaient pas. Puis notre grand ornithologue Jean est finalement revenu sur la discussion confirmant mes doutes et ajoutant une espèce de plus sur notre liste du Kenya.
Certains d'entre vous l'ayant prise également pour une effarvatte, voici quelques infos bonnes à prendre, même si cette espèce ne se rencontre qu'en Afrique.

Le croupion est peut-être un peu trop roux, mais cela doit venir des conditions de lumière.
Si on fait abstraction de ce caractère qui m'a obnubilé, le reste colle pour une gracilirostris comme tu l'avais bien noté.
La projection primaire très courte, la queue plutôt longue et étagée, peu couverte par les sous-caudales courtes, le patron et la couleur de la tête et du bec, la couleur des pattes, tout ça cible la "bec fin".

Voici les photos en question. 



Commentaires

  1. Bonsoir Nath,

    Qu'est-ce que c'est beau tout de même, j'adore la couleur de la terre. Les buissons que l'on voit autour du village, c'est pour protéger le bétail et les villageois des prédateurs nocturnes?
    Magnifiques aussi ces girafes, là aussi de très belles couleurs.
    Bises et bonne soirée Nath!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Caro,
      Le bétail est plutôt libre d'aller où il veut, pour les zébus en tout cas. Les chèvres sont en effet dans un enclot entouré de branches mortes avec de toutes façons des masaï qui gardent la nuit. Mais autour du village c'est plutôt pour marquer la... comment t'expliquer... le clan. C'est notre clôture à nous quoi ;-)
      Merci Caro et bonne soirée.
      Bises

      Supprimer
  2. You took the Giraffe with so beautiful, and the little bird, is it a Whitethroat?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Bob, thank you.
      Oh no, it's a Lesser Swamp Warbler. it's true that the morphology is almost identical. Identification was not easy, especially in the middle of the reed beds.

      Supprimer
  3. Bonsoir Nath, un article très dépaysant, entre la piste qui en effet a l'air bien pourrie, les girafes qui traverses sur le bitume (ont-il le panneau "attention aux girafes" là bas ?) et l'authentique village Masaï. C'est ce que j'ai regretté au lac Titicaca, les célèbres îles flottantes sont maintenant exploitées pour le tourisme, c'est un peu gênant malgré la gentillesse des personnes rencontrées. D'ailleurs ce n'est même pas l'ethnie d'origine qui y habite mais des Aymaras venu du bord du lac. Si je comprends bien on arrive à la fin du voyage ... Ça nous manquera ! Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Régine,
      Et bien figures toi que oui lol ! Les girafes sont passées après ce panneau et sur le coup nous avons bien rigolé, pensant que c'était une chose absurde. Et bien non, 1km plus loin ces girafes traversent. Instant plutôt marrant je dois dire ;-). Nous n'avons pas le panneau, dommage ^^
      Il reste un site à faire...qu'il aurait été dommage de ne pas faire (surtout pour les anecdotes !)
      Bises et bonne semaine

      Supprimer
  4. Effectivement, l'état de la piste laisse bien à désirer !!! Aîe aîe mon dos !!! Génial, ces Girafes qui traversent la route !!!
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique !! Merci de partager.....

    RépondreSupprimer
  6. Salut Nath,

    Ah les pistes.... En Namibie, 80% des voies de circulation sont des pistes alors, ça me parle.
    Tu as eu la chance avec ces girafes traversantes.
    Bonne soirée.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  7. Et 1 de plus bravo rentres belles photos

    RépondreSupprimer
  8. bonjour Nath
    très beau ce ciel orageux sur la piste défoncée , je comprend que les girafes préfèrent passer sur la route goudronnée !
    cette pseudo effarvatte lui ressemble beaucoup .
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Nath,
    Alors ça y est, cette fois le séjour se termine et le retour en France approche.
    Eh oui, toutes les bonnes choses ont une fin mais d'autres projets aussi ;-)
    Et puis avec tous ces trésors rapportés, vous pouvez vous y replonger sans problème.
    Bon, en tous cas, aucun doute que les pistes en taule ondulée ne vous aurons pas laissé de bons souvenirs hihihi
    Malgré les ciels chargés, je trouve les photos superbes, et ces nuages donnent une véritable profondeur aux paysages.
    Pour le passereau, il faut avouer qu'il y avait matière à se fourvoyer !
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
  10. Ca c'est l'aventure.. ah si j'étais jeune comme cela me plairait.
    Il ne faut pas avoir mal au dos pour parcourir ces pistes.. une vision de rêve quand on voit les girafes traverser devant nos yeux. Magnifique.
    Merci Nath, hbon début de semaine et bises tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En position 4 roues motrices tu ne sens pas grand chose et la vitesse minimum est de 60km/h, sinon tu te fais secouer un max. Mais il faut savoir maîtriser la voiture et pour ça j'ai mon pilote ;-)
      Bisous Chatou. !

      Supprimer
  11. Elles sont venues pour vous dire au revoir, savent recevoir y'a pas !
    enfin pas pour tout le monde, j'ai lu ce matin, que des touristes avaient été écrabouillés par un éléphant parce qu'ils voulaient le photographier de trop près ... Ben j'ai bien pensé à toi et à ta mésaventure avec la ouature .. dur dur ! comme quoi ça arrive !
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui ça arrive ! Il faut toujours garder à l'esprit que tu es chez eux et que la carrosserie ne te protège en rien. Les coups de pattes de girafes dans les portières aussi ça fait mal ;-).
      Le calme, le silence et la prudence restent les attitudes gagnantes d'une bonne journée de photos là-bas, même si tout paraît plus proche et plus facile. Mais il y aura toujours des imprudents.
      Bises

      Supprimer
  12. quel beau séjour tu nous as offert... c était fabuleux... et pour vous ça a du être formidable aussi... tu penses refaire ce genre de séjour un jour ? c est tout le mal que je te souhaite...bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de fortes chances oui Chris ;-).
      Merci et bonne soirée.

      Supprimer
  13. Merci pour ce dépaysement Nath, c'était agréable de te suivre au Kenya.
    Je garderais en mémoire le nom de certains oiseaux, pas tous, il y en avait tellement.
    Fin du voyage, mais le prochain sera tout aussi merveilleux.
    Bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois