Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs et ne sont pas LIBRES DE DROIT. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

D'Addis-Abeba à Ziway.


Éthiopie : jour 1

6 heures du matin. Nous nous posons sur le tarmac d'Addis-Abeba, Nouvelle fleur en amharique, capitale de l'Éthiopie, située sur un plateau compris entre 2300 et 2600 mètres d'altitude. Le soleil se lève sur les montagnes Abyssiniennes. 



Entourés d'une lumière jaune orangée, on ne distingue à peine l'horizon et les crêtes des montagnes qui nous entourent. Les brumes de chaleurs mais aussi la pollution omniprésente nous enveloppent. Une chose est certaine, à 6 heures du matin, nous n'avons pas froid pour un mois de janvier.

Addis-Abeba, où de nombreuses espèces d'oiseaux tentent de survivre au milieu des constructions qui poussent comme du chiendent et assèchent les zones humides, accueille également le siège de l'Union Africaine depuis 1963. Des espèces d'oiseaux, nous n'en verrons pas tant sur la capitale car la route nous attend et la route, ici comme au Kenya, c'est du temps ! Alors juste le temps d'un café, nous apercevons notre première et nouvelle espèce. 

TOURTERELLE  à  poitrine  rose               streptopelia  lugens

dusky  turtle  dove





Un Milan noir "des villes" observe son environnement depuis un bâtiment désaffecté, comme le ferait un de ses confrères ailleurs. En fait quand on réfléchi, il n'existe pas de villes africaines sans milan. 

Milan  noir           milvus  migrans

black  kite





Notre point de chute, Ziway, se trouve à 160 km de la capitale, soit à peu près 3 heures de route. Le compteur de notre 4x4 affiche 352 445 kilomètres. Nous faisons une halte près d'Alem Tena, au bord du lac Koka. On y trouve donc de l'eau, des pêcheurs, des têtes de poissons panés à la poussière et donc, des Marabouts d'Afrique ^^. 

Marabout d'afrique        leptoptilos crumenifer

marabou stork



La crème solaire pour pattes, fabrication artisanale de marabout, est ici aussi bien utilisée. Quant au sac d'air qui pendouille disgracieusement sous le cou, on verra ça plus tard si vous le voulez bien.







Commentaires

  1. Et voici les premiers oiseaux. Connus ou pas, on se régale tant vos clichés sont superbes. Quel relief! On s'y croirait!
    le marabout
    toujours debout
    a-t-il mal aux genoux?
    :)
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Nath,
    Dans cette série j'avoue avoir un gros coup de coeur pour les portraits de marabouts, je trouve que ce sont des oiseaux très touchants, même si beaucoup le trouvent vilain.
    Franchement ils sont mignon non ;-)
    Gros bisous et bonne journée à vous deux

    RépondreSupprimer
  3. Coucou ma oiselle, eh bien moi je les aime bien, ils ont un aspect particulièrement préhistorique passionnant qui permet d'imaginer les ancêtres des oiseaux plus aisément.
    Comme les hyènes, ils sont majoritairement charognards et sont pour ça les les mal-aimés de l'Afrique! Très sympa vos photos, j'attends la suite avec impatience :)
    Grosses bises à vous deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À sa tête, il fait plus dinosaure que oiseau tu as raison ;-)
      La bise chez toi.

      Supprimer
  4. Bonjour Nath,

    Et nous voilà reparti sur les routes africaines, hi hi. J'adore les milans et c'est un premier plaisir que de le voir ici. Quand au Marabout, c'est un oiseau que j'aime bien même s'il ne rentre pas dans les critères de beauté faits par l'humain.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  5. Ainsi donc la pollution et les zones humides que l'on assèche sont au programme dans cette contrée également !
    j'ai pas compris les têtes de poissons panés à la poussière ni la crème solaire des pattes des marabouts ? mais je vais me creuser la cervelle doit y avoir une explication qui m'échappe !
    Quant aux marabouts , à chaque fois que j'en vois, je ne peux m'empêcher de penser à ces médecins de la peste du XVII et leurs gros becs ! en plus ils doivent peser une tonne ,je me demande comment ils font pour ne pas basculer vers l'avant avec tout ce poids ! LOL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reviendrai sur la crème solaire des marabouts ;-)
      Pour le poisson, les pêcheurs laissent les têtes au sol après la pêche. Avec le temps, elles finissent panées à la poussière présente partout ;-). Les marabouts se disputent les plus fraîches lol

      Supprimer
  6. les pauvres marabouts je les trouve vraiment laids... et pourtant ils n y sont pour rien je ne sais pourquoi j ai cette réaction.. enfin bon... ils sont très utiles... bisous bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que tu restes sur tes critères d'humains. Crois-tu que chez les animaux il y ait ce genre de critères ? Alors oui, chez certains oiseaux la couleur et la beauté joue son rôle de sélection pour les reproducteurs, mais c'est quand même rare dans le règne animal.

      Supprimer
  7. Bonsoir Nath,
    352 445 km au compteur, whaou, de quoi se demander s'il va aller loin, quel 4x4 aviez-vous ?
    Le Marabout a un très beau pelage vert irisé, peu importe sa tête (j'ai l'impression qu'elle a été brûlée), je l'aime bien et comme dit plus haut, il me fait penser à un oiseau préhistorique.
    Ses pattes sont bien enduites hi hi.
    Un petit mot pour cette très jolie tourterelle, même si on ne voit pas trop sa poitrine rose.
    Quant au milan noir, ça fait plaisir de lire qu'il fait sa vie dans les villes.
    Bises, bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Katia,
      C'était un Toy comme la plupart des gros 4x4. La tête nue du marabout, aux touffes de plumes éparses est, en fait, une parfaite protection contre le soleil.
      Bonne soirée :)

      Supprimer
    2. In the Mirror15/2/18

      Merci Nath. C'est vrai qu'on ne pense pas aux brûlures du soleil. Si pour les pattes, les fientes les protègent, c'est plus difficile pour la tête lorsqu'ils n'ont pas la possibilité de se mettre à l'ombre.

      Supprimer
  8. Fantastic photos. Have a nice evening.

    RépondreSupprimer
  9. Your birds are something else, they are precious. I love the Stork but, Black Kite is wonderful Nath.

    RépondreSupprimer
  10. Ils ont vraiment une drôle de tête, ces marabouts, pas antipathiques pour autant. Juste étrange. Alors, on attend pour ton explication à propos de la poche.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Nathalie, c'est reparti pour de nouvelles aventures photographiques en d'autres lieux, que du bonheur à parcourir avec ces rencontres ailées... moi c'est le Milan qui observe qui m'a particulièrement plu, merci. A bientôt, bise.

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Nath,
    Belle entrée en matière avec cette jolie tourterelle. Peut-être l'avais-tu présentée au Kenya mais je ne m'en souviens pas. J'adore le milan, voir des animaux en ville je trouve toujours cela fabuleux, de voir comment il s'adapte à notre univers si peu naturel. Les marabouts sont excellent, je ne les savais pas suffisamment sociables pour rester en groupe. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Régine.
      C'est la première fois que nous croisons cette tourterelle. Quant aux marabouts, je publierai des héronnières de marabouts, je n'avais jamais vu ça.
      Bises

      Supprimer
  13. bonjour Nath
    des marabouts dans leur environnement naturel ! j'adore celui en vol , encore du jamais vu .avec toi , c'est scoup toutes les fois .

    RépondreSupprimer
  14. Salut Nath,
    Et bien voilà, ça commence très bien.
    Qu'il est laid ce marabout !
    De belles prise en tout cas, mais ça tu nous as habitué !
    Bonne soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  15. I visited Lake Ziway and was enthralled by the stunning array of birds. The Marabou Stork is probably not a favourite of anyone, but in flight it is a picture of grace and elegance.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois