Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Depuis les falaises d'Abidjatta-Shalla




Notre passage sur le Parc National d'Abidjatta-Shalla sera bref pour la simple et bonne raison que son attrait est loin d'être fantastique. Nous y passerons 2 heures à tout casser et comme il a été mentionné dans l'article précédent, peu de conditions, ne seraient-ce que correctes, étaient réunies.  



Le Parc National d'Abidjatta-Shalla, à 200 km au Sud d'Addis-Abeba,  fut crée en 1963. Il s'étend sur une superficie de 887 km² et possède deux lacs alcalins : Abidjatta et Shalla séparés par une langue de terre plus ou moins vallonnée de 3 km. Son altitude varie entre 1540 à 2075 mètres. 





La création du parc national n'a malheureusement pas permis de préserver la nature et la biodiversité de cet endroit puisque de nombreux nomades ont profité de la faiblesse du régime DERG (Gouvernement militaire provisoire de l'Éthiopie socialiste) en place de 1974 à 1987 pour se sédentariser à l’intérieur du parc national, apportant avec eux des milliers de têtes de bétails. La gestion de l'eau fut, ici aussi, un fiasco. Les habitants en auraient pris conscience, nous a-t-on dit !... Mais la nature aura du mal à reprendre ses droits.

Comme dans de nombreux parcs d'Éthiopie, la terre est mise à nue par les pâturages excessifs et grandissants. Ce qui est perdu le sera pour toujours. Quand d'autres pays africains ont compris où étaient les enjeux économiques, l'Éthiopie est malheureusement en train de perdre son plus bel atout...



Aujourd'hui, se promener dans ce parc est le meilleur moyen de se retrouver seul face à soi même.  Et je vous montrerai que ce n'est pas le seul. Croiser des espèces sauvages est une chance ! Seuls quelques oiseaux, dont les Flamants nains et Flamants roses sont encore présents en petit nombre et cela reste un aimant à touristes. 

Les espèces d'oiseaux se comptent sur les doigts des mains. Aucune nouveauté cette fois-ci.

alecto à tête blanche          dinemallia dinemelli

white-headed buffalo weaver



Très intéressé par les graines non digérées dans les bouses d'herbivores, on aura au moins eu deux clichés.


Un Souimanga de Mariqua passera par là, en contre bas, un court instant.

Souimanga de Mariqua        Cinnyris mariquensis

marico sunbird



Une fois au bord du lac, les acacias abritent quelques espèces malgré tout, mais très peu.

gobemouche à petit bec          Melaenornis microrhynchus

african grey flycatcher




Drongo brillant      Dicrurus adsimilis

fork-tailed drongo



Traquet isabelle          Oenanthe isabellina

isabelline wheatear





Autour sombre           Melierax metabates

dark chanting goshawk




Tourterelle masquée         Oena capensis

namaqua dove




Et bien sûr, au bord de l'eau :

Vanneau éperonné         Vanellus spinosus

spur-winged lapwing



Œdicnème du Sénégal               Burhinus senegalensis

senegal thick-knee



Flamant rose             Phoenicopterus roseus

greater flamingo



Flamant nain           Phoeniconaias minior

lesser flamingo




Pour finir, quelques panoramiques prises depuis les hauteurs. Vous pouvez cliquer dessus et profiter du spectacle, mais tout cela dépendra de votre écran. 





Commentaires

  1. C'est bien dommage que l'éco-système ait été perturbé dans ce parc national... Heureusement, vous avez quand même pu photographier de jolis specimens ! Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  2. encore plein d espèces que je ne connaissais pas.... tous trop beaux je ne peux choisir... et ma foi... pourquoi drvrait on choisir ? hi hi... bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. heureusement encore pour un peu de temps de merveilleuses boules de plumes dans cette région

    RépondreSupprimer
  4. Superbe tout ça!!
    Les panos en particulier!
    Mais celui que j'adore, c'est le buffalo weaver.
    J'ai pu le faire bien à Baringo grâce à Titus qui emmené exprès les 3 autres pélerins plus loin! LOL!
    Quel beau voyage vous avez fait en Ethipie!
    Grosses bises les amis et belle soirée :)

    RépondreSupprimer
  5. You always amaze me. Superb photos.

    RépondreSupprimer
  6. Salut Nath
    Merci encore pour la précision. Je n'étais effectivement pas très loin.
    Ton oedicnème doit être un cousin germain de celui présenté chez moi il y a quelques jours.
    Quelle belle couleur du Souimanga !
    Bonne fin de soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  7. Les panoramiques sont superbes. S'il n'y avait pas ce lac, je pourrais me croire dans le Sahara.
    Nous ne sommes guère mieux qu'eux, ici, les oiseaux disparaissent à vitesse grand V. Il faudra s'y habituer, ou pas :(
    Cette tourterelle est trop jolie.
    Bonne journée, Nath, bises

    RépondreSupprimer
  8. Tu dis peu d'oiseaux, mais tu as sorti tout de même une très belle série. C'est vrai qu'à part les arbres qui sont très beaux au passage, c'est vraiment un endroit désertique. En tous cas tes photos d'oiseaux sont très belles et personnellement j'apprécie cette diversité, même si pour toi c'est peu. :-)
    Bises et bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
  9. Hi Nath, you have made beautiful birds, so good. I love each one.

    RépondreSupprimer
  10. Hi Nathalie,
    Some super images from your trip, I am always a lover of Sunbirds, they are such a colourful bird, but catch them in the shade and the sheen all goes.
    The Goshawk likewise but the White-Headed Buffalo Weaver is so different to the all black Buffalo Weaver I have seen.
    But wow it looks a very arid area.
    Super post.
    All the best, John

    RépondreSupprimer
  11. j'ose espérer qu'un jour tout le monde prendra conscience qu'il est important de sauvegarder les espaces et l'eau .
    Tu as tout de même réaliser de superbes clichés , on a l'impression que la vie est abondante.
    bisous

    RépondreSupprimer
  12. Impressionnants, magnifiques et dépaysants ces paysages.
    Peu d'oiseaux.... ben j'aurai bien aimé en avoir autant cette semaine ;-(
    Une bien belle collection sur de très jolis clichés, merci pour ce bon moment passé par ici.
    Re gros bisous

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Nath,

    navrant que la création de ce parc n'est pas servi à grand chose. Tu nous offres néanmoins quelques belles photos. Que ce soit les paysages ou les oiseaux, c'est magnifique. Curieuse cette tourterelle masquée. Quelle beauté intrigante
    bises

    RépondreSupprimer
  14. bonsoir Nath
    je trouve qu'il y en a beaucoup moi d'oiseaux ! l'alecto est superbe et j'aime ces paysages .
    tu ne serais pas un peu blazée des fois ?sinon je prend tout !

    RépondreSupprimer
  15. My most vivid memory of my visit to this area was to note how the resident African Fish Eagles had switched to eating flamingos.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois