Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs et ne sont pas LIBRES DE DROIT. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Près du bord ou dans les arbres.



Nous avons quitté le marché aux poissons et ses rives à végétations flottantes où les oiseaux sont rois. Ce midi, nous mangeons dans un restaurant de la ville d'Awassa. La cuisine locale est un régal et la faim en Éthiopie appartient au passé, mais les idées reçues ont la vie dure. Quoiqu'il en soit, le repas fut un vrai bonheur. Nous repartons vers notre site du moment pour un instant repos avant de billebauder sur place.


D'une surface de 129 m², les bords du lac où nous logeons actuellement sont les mêmes que ceux du marché aux poissons et des alentours. Les oiseaux sont certes un peu toujours les mêmes, habitués aux hommes, même si ces derniers les ignorent la plupart du temps. Mais cette fois, un petit groupe de Martin-pêcheur huppé occupe les rochers de la rive. Espèce que nous connaissons du Kenya.


MARTIN-PÊCHEUR huppé - corythornis cristatus  






cormoran à poitrine blanche - phalacrocorax lucidus

Ancienne sous-espèce du Grand Cormoran


OMBRETTE AFRICAINE            SCOPUS UMBRETTA



Quand un cormoran a vu une proie, rien ne l'arrête, il fonce ! 

CORMORAN AFRICAIN      MICROCARBO AFRICANUS 



Et comme tous les oiseaux plongeurs, le retrouver à la sortie de l'eau n'est pas une mince affaire.



Dans les arbres, petits ou grands sont aussi présents. D'abord ce Vautour charognard bien mal placé. 

vautour charognard      Necrosyrtes monachus


Nous retrouvons un Calao à joues argent.

Calao à joues argent  -  bycanistes brevis 



Et le clou de la balade est un groupe d'Inséparable d'Abyssinie, que nous avions bien l'envie de rencontrer. Le mâle possède le front rouge. Cette espèce, nouvelle pour nous, est endémique de l'Éthiopie.

inséparable d'abyssinie - agapornis taranta






Et puis pourquoi mélanger, cette fois-ci, quelques 4 pattes avec ailes ? Conciliant pour une photo ou pas, revoici le Grivet et le Colobe guéréza






Commentaires

  1. bonjour Nath
    si les éthiopiens mangent à leur faim maintenant , tant mieux .
    ce martin au plumage violet est vraiment magnifique et pas très farouche ...comme ça doit être bien d'avoir des oiseaux qui se prêtent à la photographie !
    belle coche avec les inséparables que vous vouliez trouver .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Ghislaine,
      Tu n'imagines même pas combien c'est agréable et passionnant de les voir évoluer chez eux. Avec le temps et lorsque ce sont des espèces que nous commençons à bien connaître, nous nous permettons maintenant de prendre le temps de les observer, comme on le fait tous avec des mésanges par exemple. Et c'est carrément le pied.
      Bonne journée :)

      Supprimer
  2. Bonjour Nathalie,
    C'est toujours aussi plaisant d'aller à la rencontre de tous ces oiseaux, de taille et de couleurs si diverses!Les Martins pêcheurs huppés ont ma préférence!!
    Belle semaine à vous!

    RépondreSupprimer
  3. trop beau
    bises amicales
    lyly

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Nath,

    La découverte continue et à chaque fois en voyant tes photos je me dis "mais quelle chance de les observer dans leur milieu naturel". Les Martins sont superbes et j'apprécie aussi les poilus. :-)
    Pourquoi en parlant du Cormoran à poitrine blanche tu dis "ancienne sous-espèce", ils ont été séparés dans la classification?
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Caro,
      En effet, le Cormoran à poitrine blanche était une sous-espèce du Grand comoran. Le premier a été élevé au rang d'espèce à part entière comme c'est souvent le cas avec les oiseaux en Afrique. Je n'irai pas jusqu'à dire que cela change tous les jours mais c'est un peu comme ça que cela se passe. Petits ou grands oiseaux, la classification évolue très vite à l'inverse des guides. Alors il faut savoir fouiller sur les supports en ligne comme HBW ou Avibase.
      Bonne journée et merci :)

      Supprimer
  5. Coucou Nath,
    Mélange de plumes et de poils aujourd'hui, j'adore !
    Ils sont très beaux ces Martins, et en plus deux d'un coup, déjà avec les "miens" quand j'en ai un je suis contente ;-)
    Les oiseaux sont certes peut-être toujours les mêmes comme tu dis, mais commème, au moins il y en a !!!!! Par ici, cela devient de plus en plus désertique, je vais finir par me mettre au crochet si ça continue comme ça ;-)
    Merci pour ce beau partage qui me rassure tout de même, la vie sauvage existe encore.
    Très jolies les photos.
    Gros bisous et bonne journée à vous deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale,
      Oui, du coup je suis allée rajouter leur petit nom aux deux poilus que j'avais complètement zappé :( les pauvres ;-)
      Aucune hirondelle ici, j'espère qu'elles sont ailleurs. Cette année est la pire de toutes et j'espère que cela fera du bruit car les gens se contentent de hausser les épaules, ils ne se rendent pas compte du désastre que c'est. Mais un piaf, c'est quoi ? Un truc qui vole et qui ne sert pas à grand chose ! Tant que le dernier téléphone est entre leurs mains..... quelles bandes de cons.
      Gros bisous et bonne journée.

      Supprimer
  6. On se régale à chaque fois en vous rendant visite... les poses de nos amis à poils ou à plumes, en l'air ou sur l'eau, sont de toute beauté, bravo et merci de nous faire partager ces moments. Bise Nathalie

    RépondreSupprimer
  7. ouai... tu m as même mis des petits singes... ils sont trop mimis... gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Nath,
    Quel bonheur de voir des inséparables autrement que dans des cages pourries. Ils ont une superbe couleur.
    Belle variété sur ce billet. J'adore tes clichés du Cormoran avec les bulles, il a bataillé pour attraper le poisson :)
    La première photo du Martin pêcheur huppé me plait aussi beaucoup, ainsi que les singes que l'on ne voit pas souvent.
    (c'est quoi les "bouchons du soir de Bordeaux" ?
    Vous m'inquiétez Pascale et toi concernant la quantité d'oiseaux. Je ne pensais pas que les disparitions devenaient si graves.)
    Bonne soirée, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Katia,
      Hihi, les bouchons du soir correspondent à la rocade bordelaise saturée lorsque nous quittons le Teich et que nous devons rentrez chez nous :) La dernière fois, nous avons mis 3 heures pour rentrer pour aucun oiseau.
      C'est vrai que les cages à perroquets ne sont pas du luxe !!!!
      Bisous et merci :)))

      Supprimer
  9. Salut Nath,
    Encore une fois la diversité et la qualité de tes photos est au rdv.
    J'apprécie.
    Bonne soirée.
    Bises.

    RépondreSupprimer
  10. Hi Nath, your birds are scrumptous, they are beautiful. I love the Black-winged Lovebird.

    RépondreSupprimer
  11. Great thanks for the great photos.

    RépondreSupprimer
  12. Que vous avez du vous régaler à les voir évoluer comme nous avec ton article.
    Le Martin-Pêcheur huppé a vraiment des couleurs incroyables. Je craque devant les inséparables que vous avez du être contents de voir. Merci pour ce partage Nath et bon premier Mai.
    Bises tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
  13. de superbes photos et de très belles espèces !!!

    RépondreSupprimer
  14. on a plus l'habitude de voir les inséparables en cage , je ne parle pas de ceux là , puisque visiblement endémiques donc j'espère bien protégés !
    ici avec le temps pourri, on ne voit guère voler .. on profite de la moindre éclaircie pour aller faire vite un tour dans les endroits on l'on est à peu près certains de voir voler.
    Tu nous gâtes toujours avec tes belles photos, avec toi je voyage et j'apprends ,
    merci

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Nathalie!!!... Beautiful set of pictures.. Happy Sunday..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois