Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs et ne sont pas LIBRES DE DROIT. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Ailes de chez nous.


Les mois de mai et de juin sont une période où il faut rester sur le qui-vive. C'est le choix de chacun bien sûr mais nous, nous aimons passer de longs moments à observer les comportements des oiseaux vivant autour de nous. Tous les nichoirs se sont vidés et il y a de quoi observer, il y a aussi de quoi s'inquiéter mais il y a avant tout, tout pour se régaler.



Trois nichoirs de Mésanges charbonnières ont mené à bien les envols. Le nichoir de Mésanges bleues, celui des Étourneaux sansonnets et celui des Sittelles torchepots également. Malheureusement occupés ailleurs cette année, je n'ai pas pu suivre ces envols et compter les jeunes. 

La semaine dernière, seule la nichée de Rougequeue noir était encore au nourrissage. Après l'envol, seul un petit sur les trois a réussi à passer l'étape de la première semaine de vie. 
La nichée se trouvait sous l'entrée de la maison dans un nichoir à hirondelle, alors avant l'envol, depuis une fenêtre ouverte avec filet de camouflage accroché, je pouvais œuvrer sans déranger les parents.


Un mâle Rougequeue à front blanc vient inspecter le territoire. La femelle à front blanc a abandonné le nichoir hirondelle côté sud. Après avoir pondu un œuf et couvé pendant une semaine, nous n'expliquons pas ce comportement. Inexpérience de la femelle ? Nid de remplacement ? Toujours est-il que ces deux là traînent toujours dans le coin et doivent avoir des petits quelque part. 


Chez les autres espèces, les adultes vont et viennent et ont encore, pour certains, les petits sous leurs ailes même si l'autonomie n'est pas loin. 






Les Pigeons ramiers, de plus en plus nombreux en hiver, commencent aussi à nicher ici. Un couple est installé dans un pin à côté de la maison et n'hésitent pas à venir glaner les graines d'herbe coupée récemment sous le banc de pierre. 



Après les envols et à l'exception des jeunes étourneaux que nous ne revoyons jamais, les autres espèces s'enfoncent dans les bois avec leurs progénitures, puis 7 à 8 jours plus tard, reviennent.

Jour d'envol pour les dernières charbonnières. Cette ultime petite chose a atterri dans mes semis de tomates, se remettant de ses émotions avant de rejoindre sa famille en hauteur.

 Jeune Grive musicienne née dans les bois. Bientôt, elle et d'autres grives viendront se régaler de toutes les cagouilles qui me font pester ! Il serait temps qu'elles se mettent à table. 

Après une semaine d'absence la famille des sittelle est de retour. Les jeux, au milieu des arbres, entre les 3 jeunes ne passent pas inaperçus. Elles apprennent ainsi la vie.
Parfois un bain de soleil est appréciable. 


Une nichée voisine de Rougequeue noir s'est envolée et la femelle a ramené ses jeunes chez nous, au milieu de nos tas de bois et de palettes. Les cachettes sont nombreuses et la sécurité est optimale. Cette année encore, le même mâle s'est accouplé avec deux femelles. C'est chose courante chez eux.


Des Serins cinis se sont installés par là. Loin de la mélodie du rossignol ou de la grive, le mâle nous assomme tous les jours de ses gazouillis brouillons. Ici dans un pin, une femelle ou un jeune.


Chez les Moineaux domestiques, c'est le même scénario. Une fois sortis des nids, les jeunes sont ramenés par les parents dans nos chênes et autres buissons bas. 


Cette année nous aurons peut-être une nichée de moineau dans le nichoir Huppe. Ce serait la première et ce serait une merveilleuse chose. Le couple a apporté assez de paille et autre matériau pour s'installer. Affaire à suivre de près. 



Enfin, ce qui nous tient en alerte ces jours-ci est l'arrivée du couple de Huppe fasciée et de ses 3 jeunes. Depuis 3 jours elles tournent sur la propriété et le mâle semble même s'intéresser au coin de la maison, là où notre ancien couple nichait, avec vis à vis de notre présence, le même comportement que les années passées. La coïncidence est bien trop grande. 
Nous pensons donc qu'il puisse s'agir de notre "mâle" et espérons même une deuxième nichée pour cette nouvelle femelle chez nous. En attendant, les jeunes s'aventurent partout. 


Commentaires

  1. Bonjour Nath,

    Une longue série de photos et un vrai régal pour les yeux. C'est génial toutes ces espèces que vous avez et pouvez observer. J'aime beaucoup quand tu fais l'état des lieux de votre refuge et j'ai repéré sur la 14ème photo un bain d'oiseaux qui m'a l'air vraiment bien car sur pied. Pourrais-tu me dire ou tu l'as trouvé? Il me serait bien utile chez moi par rapport aux chats.

    Bises et bonne fin de journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Caro,
      L'abreuvoir n'est pas très haut, j'ai été surprise d'ailleurs en le déballant. Il n'est pas plus grand qu'un tabouret et un chat peut facilement y sauter. Je l'ai acheté à la LPO. Mais encore une fois c'est quelque chose qu'il faut adapter.
      Trop profond d'origine, les oiseaux n'y allaient pas. Il a fallut mettre des pierres plates au fond et JC a taillé une ardoise en rond pour mettre par-dessus les pierres. Ensuite il rouille très vite. Franchement je ne te le conseille pas.
      Bonne soirée. Bises.

      Supprimer
    2. Ok, merci pour ta réponse. Bises et bonne journée.

      Supprimer
  2. Coucou Nath,
    Le carnet rose du refuge est vraiment extrêmement bien rempli, les espèces y sont nombreuses, c'est un vrai régal, et les photos superbes.
    Ce doit vraiment être super de pouvoir observer tous ces passereaux au quotidien, mais je craque totalement pour la Huppe fasciée.
    Merci de nous faire partager ces moments de vie.
    Gros bisous et belle fin de journée

    RépondreSupprimer
  3. Bravo et merci pour ces magnifiques photos 5*

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir Nath et JC, toujours de jolies photos par ici, les oiseaux sont Roi chez vous.
    Bonne soirée, bises.

    RépondreSupprimer
  5. franchement ils sont trop trop biens… on se demanderait presque pourquoi quitter ce coin de paradis… mais je n ose dire ça à une grande voyageuse devant l éternel hi hi… merci pour ce bel article bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien dit Chris ;-))
      Bises et bonne soirée.

      Supprimer
  6. Super joli tous ces pioupious!!!
    Et des photos d'une belle qualité :)
    J'ai toujours eu un coup de cœur pour les Rouge-queue, qu'ils soient noirs ou à front blanc.
    Je viens me régaler des tes piafs de jardin, chez moi c'est exclus que je mette une mangeoire: trop de chats autour et des jeunes qui ne pensent qu'à chasser... remarque ça m'arrange aussi, pas de culpabilité quand je m'absente! LOL!
    Grosses bises les amis et belle semaine à venir :)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Nath,
    C'est super toutes ces nichées qui sont allées au bout sans aucun problème.
    Tu as une belle diversité d'oiseaux, le rouge-queue à front blanc est joli.
    Ce serait bien que les huppes reviennent faire leur nid.
    Ce matin, j'ai trouvé un bébé pinson dans l'herbe, il volette, mais pas suffisamment pour monter dans les arbres et a encore son duvet. Je l'ai remis dans le nid 2 fois, en vain, il retourne au sol. Il est bien déluré et se balade à droite à gauche. Les parents le nourrissent sans problème. Ce soir, qu'est ce que je vois, un deuxième bébé. Je n'y comprends rien et j'espère qu'ils ne se feront pas croquer dans la nuit, mais que faire !
    Merci pour ces belles photos et le compte-rendu des naissances.
    Bonne soirée, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Katia,
      Il y en a comme ça, l'heure est venue pour eux et rien n'y fait ! Nous avons replacé deux RQN dans le nid, bien trop petits, 10 minutes après, ils sont repartis. Dommage, il n'en restait plus qu'un au bout de deux jours.
      Il leur suffit de trouver des herbes hautes pour la nuit.
      Bonne soirée. Bises

      Supprimer
    2. In the Mirror30/5/18

      Je crois qu'ils s'en sont sortis. Le lendemain, je les ai retrouvés dans l'herbe et ils commençaient à bien voler. Ils sont quand même précoces :)

      Supprimer
  8. Hi Nathalie,
    Wonderful set of images of so many species.
    Birds are so busy this time of the year, we have numerous boxes with chicks in all over our land, wonderful to watch as you have been doing likewise.
    All the best, John

    RépondreSupprimer
  9. Thanks for the wonderful photos. Have a great week.

    RépondreSupprimer
  10. Hi Nath, I do love the Black Redstart, that one is magnificent. And the fantastic Hoopoe.

    RépondreSupprimer
  11. merci pour ces nouvelles des petites boules de plumes

    RépondreSupprimer
  12. bonjour Nath
    tout plein de petits ! et c'est sûr que c'est ton mâle huppe qui revient , je te le souhaite .

    RépondreSupprimer
  13. et bien tu en as une sacrée marmaille dans ton hotel Nature !
    je craque complétement sur les rougequeues, j'aimerais tant en avoir dans le jardin
    mais que neni , les bougres ils s'installent plus en ville ?
    superbe série ! je me suis régalée

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour
    Quel plaisir de voir tous ces oiseaux!!
    Tes clichés sont magnifiques!
    J'adore le rouge-queue!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  15. 5* magnifique série de toutes ces espèces ! bonjour Nathalie, cette nouvelle saison vient de voir naître toutes ces différentes boules de plumes pour le plus grand plaisir de la photographe et de ses fans, quel beau travail c'est magnifique à contempler, merci.

    RépondreSupprimer
  16. Salut Nath,
    Et dire que chez moi, il n'y a que moineaux et tourterelles !
    Merci pour toute cette diversité.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  17. Génial , c'est trop craquant !!

    RépondreSupprimer
  18. Hello Nathalie: Great series. We all love our trips to exotic locations but it is our local birds, so familiar and so well-loved that keep our interest in birds alive.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois