Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs et ne sont pas LIBRES DE DROIT. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Entre Adamogne et Dodola.



Adamogne est un petit village d'agriculteurs en bord de route, l'endroit est opportun pour certaines espèces d'oiseaux. Plus nous avançons dans notre parcours, plus nous montons en altitude. Les espèces alpines de ces coins affluent.




Souvenez-vous, Adamogne c'était ce village.

L'endroit est propice aux corvidés. Ici des Corneilles du Cap trouvent en plus des céréales cultivées et des micros mammifères, les restes de nourritures humaines. On les rencontre au-dessus de 1800m en milieu ouvert, parfois désertique, sur les terres agricoles avec des acacias éparpillés sur le territoire.

corneille du cap  -  corvus capensis
 cape crow







Quasiment au même endroit, sur les fils et poteaux électriques, comme à leur habitude, des rapaces traînent.

faucon crécerelle  -  falco tinnunculus
common kestrel




Nous reprenons la route en lacet qui serpente au milieu des vallées alpines. Heureux comme tout, nous voyons enfin nos premiers Pigeons à collier blanc, espèce que l'on trouve principalement au-dessus de 2400m. En ce qui nous concerne, pour le moment, rien d'anormal si ce n'est les oreilles qui se bouchent et se débouchent sans cesse.

pigeon à collier blanc  -  columba albitorques
white-collared pigeon


Un peu avant Dodola, des villageois ont planté, en guise de haies, des cactées pouvant atteindre 3 mètres de haut. De bons supports à oiseaux encore une fois, et j'y trouve encore une nouvelle espèce : le Serin à trois raies, endémique de la Corne de l'Afrique (Érythrée, Somalie, Éthiopie)

 serin à trois raies  -  crithagra tristriata
brown-rumped seedeater




Nous voilà arrêtés à Dodola pour un repas bien typique. Une Injera qui se déguste avec la main droite, accompagnée d'une des bières locales (nous aurons gouté les 5 bien sûr).




Nous y retrouvons aussi deux espèces déjà connues. On ne peut pas faire que des nouvelles rencontres non plus. :)

calao de hemprich ♂ - lophoceros hemprichii
hemprich's hornbill



tourterelle à poitrine rose - streptopelia lugens
dusky turtle dove


Il est 12h30, après 4 heures de route et 9 nouvelles espèces nous pouvons nous régaler à notre table au milieu du brouhaha éthiopien.


Commentaires

  1. Que d'espèces il existe tu n'as pas fini d'en découvrir
    j'ai mis la tour à patates (qui ont déjà bien poussé) sur mon blog
    bises Cathline

    RépondreSupprimer
  2. Quelle matinée bien chargée, encore ! Vous avez du vous régaler jusqu'à la dernière miette !
    Il est beau, ce serin à trois raies, perché tranquillement sur son "petit" cactus ! ^^

    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Istariel,
      Oui nous nous sommes régalés et avec les oiseaux et à table.... Huuummmm que c'était bon LOL.
      Bisous et merci.

      Supprimer
  3. encore de jolies découvertes…. gros bisous bonne soirée

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Nath,
    Oui, je me souviens, j'avais beaucoup aimé les photos dans ce village.
    J'adore la seconde photo de la Corneille du cap, toute gonflée.
    Le Faucon crécerelle est très beau aussi sur son piquet, le Serin excellent sur ton cactus...
    Mais ils sont tous beaux ces oiseaux et je comprends bien la passion qui est la votre pour ce monde de plumes, il est vraiment fascinant.
    Super si le soleil semble se montrer, parce que cela commence à devenir déprimant, et en plus, il fait presque frais pour une fin mai.
    Gros bisous et belle fin de soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale,
      Oui, ils sont tous beaux :)
      On a failli rallumer le feu, imagines... Mais on tient bon, le soleil réchauffe un peu tout ça.
      Gros bisous et bonne soirée. Et merci ;-)

      Supprimer
  5. Thanks again for the great birds. Superb.

    RépondreSupprimer
  6. Beautiful series, and there was a Crow, standing showing itself with bushes on the necks.

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Nath, très beau panoramas de la faune d'un village de montagne. Je retiens surtout les Pigeons à collier blanc, le déjeuner et les bières, aussi le petit Serin. La montée en altitude ça me rappelle le Pérou, l'enthousiasme de la découverte nous fait penser que tout va bien et puis au bout d'un moment notre corps nous rappelle à l'ordre ... J'espère que vous n'avez pas trop souffert de ce côté là. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Régine,
      Avec les oiseaux on oublie vite où on est. Jusque là tout allait bien. À 4300m, le corps nous a en effet rappelés à l'ordre, ça fait bizarre et on n'a pas d'autres choix que d'attendre que cela passe, plantés là où on est tombés.
      Bises et bonne soirée.

      Supprimer
  8. bonjour Nath
    elle est super cette corneille toute gonflée !
    le petit serin sur son cactus montre ses raies blanches sur sa tête et j'aime bien cette tourterelle rosée .
    le repas a pas l'air mal ( c'était tout bon ?) et la bière , tu as aimé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Ghislaine,
      Le repas était super. Nous nous régalons de la cuisine d'ailleurs épicée, surtout épicée. Certains disent que cela enlève le gout des aliments mais posons-nous la question de savoir alors pourquoi tant de pays mangent épicés ?!
      Quant à la bière, un régal. Elles ne le sont pas toutes là-bas. Entre les bières de Mayotte, La Réunion, le Kenya ou l'Éthiopie, j'hésite entre le Kenya et l'Éthiopie.

      Supprimer
  9. Que du bonheur ce Voyage ! bonjour Nathalie, j'aime ces souvenirs-anecdotes que tu relates... la diversité de ces nouvelles espèces rencontrées et photographiées est incroyable, nous en profitons aussi maintenant, merci. A bientôt, bise.

    RépondreSupprimer
  10. Que de belles rencontres , et superbes photos !!

    RépondreSupprimer
  11. Magnifiques tes photos du jour ! Que du bonheur pour les yeux! bisousssss

    RépondreSupprimer
  12. ah mais c'est super appétissant tout ce que vous avez dans votre assiette, ça me plait bien !
    la corneille est très fine par rapport à celle d'ici.
    Finalement les oiseaux sont partout ou presque , parce que 2400 m ça commence à faire haut

    RépondreSupprimer
  13. Coucou Nath,
    Je ne peux qu'aimer ces oiseaux que tu nous présentes.
    Je vois que vous vous êtes régalés, un peu comme la corneille hi hi
    Je me demande ce que peuvent se raconter les pigeons à collier blanc ;)
    Merci pour la présentation de ces nouvelles espèces.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois