Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Prenons de l'altitude.

Éthiopie : jour 4
(Le début de notre quatrième jour est déjà loin, j'ai juste oublié de le mentionner)

Le petit-déjeuner dans le ventre, les oiseaux et surtout les Corbeaux corbivaux en boite, nous reprenons le 4x4 et la route. Notre destination finale reste toujours le massif du Bale à 4300m et avec encore 5h de route. Autant ne pas traîner.




Ne pas traîner car nous voulons aussi profiter des éventuelles occasions sur la route. Pour le moment le prochain grand arrêt sera celui du déjeuner à Dodola, à un peu plus de 2400 m d'altitude. Nous avons environ 2h30 de route. Autant dire quelques paysages à dévorer des yeux. 




Avant de quitter Shashamene, un arrêt banane s'improvise.


Habitations ou vêtements, les couleurs vives et pures sont partout en Éthiopie. 







Les 2000 mètres d'altitudes sont presque atteints, les paysages changent du tout au tout. De grandes plaines agricoles et vallonnées s'imposent devant nous et la vie n'a rien à voir avec celles des étudiants présents autour d'Awassa où les week-end se passent autour du lac et sur l'eau. 

Le travail de la terre et la recherche d'eau deviennent obligatoirement les priorités de tout le monde, quelque soit l'âge. 






Si les jeunes enfants ne sont pas épargnés par le labeur, je ne vous parle pas de celui des ânes !





Commentaires

  1. Bonjour Nath,

    De belles photos de la population locale. On est loin des villes et la vie n'est pas la même. Ah je suis contente d'avoir une machine à laver! Je vois aussi que certains ont des maisons en dur, d'autres des cases, et ces couleurs vives sur les maisons j'adore. J'ai mal pour les ânes, même si je sais que c'est leur outil de travail, j'ai un pincement.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Caro,
      Certaines scènes m'ont donné envie de vomir avec les ânes, chevaux, vaches, zébus et veaux. Nous n'avons pas la même vision des animaux et nos "pbs" ne sont pas les mêmes. De la 4G ou de l'eau ???
      Bonne journée et merci.
      Bises

      Supprimer
  2. Coucou Nath,
    Je souris quand je vois la distance et le temps envisagé (cela me rappelle des trucs épiques de nos voyages ;-) J'adore les habitations peintes, c'est vraiment superbe et cela doit être très agréable de le voir de ses yeux.
    Une série de paysages et de scènes de vies que j'ai beaucoup apprécié, et c'est aussi ça un voyage.
    Le moins qu'on puisse dire c'est que vous vous êtes mêles à la population, et ça, c'est super enrichissant.
    Merci pour ce partage qui encore me donnes des envies, je crois que cela nous plairait beaucoup.
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale,
      En effet on ne peut rien prévoir sur la route et par l'état et par les imprévus, troupeaux, accidents etc...
      Ah tu sais bien que les plages et hôtels au milieu des touristes aux valises Gucci LV et Cie, ne sont pas nos tasses de thé ;-) Nous en fin de journée on est dégueu et on pue LOL !
      Gros bisous et bonne journée.

      Supprimer
  3. Bonjour Nath,
    Le quotidien n'est pas facile, ils font la lessive dans les rivières là où ils puisent l'eau pour boire. Dans les villages nomades, ils n'ont ni gaz ni électricité. Cela relativise les conditions de vie que nous avons en France.
    J'aime ces scènes de vie qui font partie des voyages.
    Très belle série, merci. (je pense bien à vous).
    Bonne journée, bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Katia,
      Oui c'est le serpent qui se mort la queue cette eau ! Toute l'Éthiopie possède un réseau électrique remarquable, bien mieux qu'au Kenya par exemple. Bon à 4300m non !
      Merci et bonne journée.
      Bisous

      Supprimer
  4. Bon jour Nathalie, le dépaysement est vraiment garanti ici ! j'aime lire votre journal de bord mais aussi apprécier les paysages très changeants au cours de ce déplacement. Pauvres ânes qui ont encore "bon dos" pour tirer ses gros blocs de pierre. A très vite, bise.

    RépondreSupprimer
  5. un bien bel article… les paysages sont forts beaux en hauteur… par contre que la vie a l air difficile… bisous

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces superbes clichés pris "sur le vif". En effet, ces charmants petits ânes sont chargés...comme des baudets !

    J 'ignorais que les habitations étaient si colorées !
    Bisous bisous !

    RépondreSupprimer
  7. Quand on voit comment est hablillée cette petite fille, on va de suite que ça ne respire pas l'abondance
    Là, c'est la survie partout .

    RépondreSupprimer
  8. Hello ma oiselle,
    Mais vous ne pensez qu'à vous gaver!! MDR!!!!
    Ca a sacrément un air de Madagascar tout ça!!
    Pauvres ânes si chargés...
    Bon j'attends la suite pour les bestioles ;-)
    Tu me diras si tu as reçu mon mail envoyé à .free??...
    Grosses bises à vous 2 et bel aprem :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que toi, avec 3 graines, tu es nourris lol ! Mais moi j'ai un surhomme à nourrir mdrrrr.
      Oui reçu ton mail et répondu ;-)
      Grosses bises

      Supprimer
  9. Coucou Nath, j'aime bien voir les différents environnements de votre voyage. De belles scènes de vie. Oui l'eau est un véritable problème et cela ne va pas s'arranger.
    Quand je vois comment sont chargés les pauvres ânes, j'ai mal pour eux. Mais je sais bien qu'il n'y a pas d'autre solution.
    4300 mètres, vous ne serez pas essouflés?
    bonne journée et bises tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chatou,
      On ne vit pas pareil à 4300m et surtout on ne court pas après les oiseaux, ni après les lièvres ;-) Ou si on oublie à quelle altitude on se trouve le cœur et la tête nous le rappellent vite !!!
      Grosses bises et bonne journée.

      Supprimer
  10. Un magnifique reportage ! J'aime beaucoup tes photos !!

    RépondreSupprimer
  11. Beautiful people , love them very much Nath.

    RépondreSupprimer
  12. bonjour Nath
    à 2000 mètres la vie est très présente sur ce plateau qui semble bien aride ,mais il y a de grands champs de cultures .heureusement qu'il y a de l'eau pour leur vie quotidienne .
    bien sûr ce ne peut pas être la même vie qu'en bas .
    ces huttes sont très jolies .
    merci pour tes compliments .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois