Photographes Nathalie et Jean-Claude Tichit. Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Loup y'es-tu ?


Je ne vais pas jouer les cachottières plus longtemps, oui, nous allons parler loup aujourd'hui mais toujours accompagné d'autres espèces. Lesquelles ? Les oiseaux bien sûr et des p'tites bêtes poilues et très furtives qui se réfugient vite sous terre.
Sur cet article il y a du texte pour les plus intéressés, des photos pour les autres. 


Dans cette région d'Éthiopie, si vaste, l'argent n'est pas roi. Enfin si, pour certains friqués qui viennent aux trophées ! Mais côté passionnés de nature et de photos animalières, l'argent ne changera rien pour vous.

Si en Ouganda on peut payer 600 dollards les deux heures pour voir et photographier des gorilles habitués aux hommes et qu'on incite à rester dans la même zone pour être certain que les rangers les trouvent, ici c'est tout autre chose.

Des rongeurs, il y en a des tas, mais les voir est différent. Des loups, il y en a, de moins en moins mais il y en a et les avoir devant soi ou même à proximité c'est, là aussi, bien différent.
Il faut tout simplement avoir de la chance ce jour là. Passer une semaine sur le plateau de Sanetti augmente à coup sûr le taux de réussite des rencontres, sur une journée c'est au petit bonheur la chance. Et l'argent ne fait pas tout ici. 



Nous sommes remontés dans le 4x4 et nous nous dirigeons maintenant vers un haut plateau pour y pique-niquer. Ce sera la pause de midi pour nos estomacs et notre rythme cardiaque. Sur la seule piste qui grimpe, les rencontres y sont toujours fortuites et donc très appréciées.

Un cochevis est à nouveau visible sur une pierre en bord de piste. 

COCHEVIS DE THÉKLA  - GALERIDA THEKLAE
THEKLA'S LARK


Tout comme notre afroalpin.

TRAQUET ALFROALPIN   -   PINAROCHROA SORDIDA
MOORLAND CHAT



En poursuivant doucement, la vie souterraine se dévoile. Telles des mégapoles, les galeries de rongeurs sont partout sous nos pieds. Côté biomasse, ces petits rongeurs représentent plus de 2500 kg au km². On rivalise largement avec les zèbres du Masai Mara.
Proies principales du Loup d'Abyssinie, il y en a partout. Là encore, il faut prendre le temps de s'arrêter et de les attendre. Une fois rentrés, ils ressortent obligatoirement pour se nourrir si, selon eux, le danger est écarté. Deux espèces de rats de prairie font partie des plus nombreux. 




Plus facile à voir et à photographier, une nouvelle espèce de passereau se présente sous nos yeux. Un Serin à tête noir. Endémique du pays.

serin à tête noire  -   serinus nigriceps
ehtiopian siskin



Puis en sortant d'une vallée en forme de cuvette, des aboiements nous arrêtent. Des aboiements de chiens ? Impossible, car les chiens sont interdits à cette altitude pour la préservation des loups. Leur présence est normalement gérée par les rangers. Oui mais voilà, ce jour-là chien, il y a ! Et nous sommes en plein dans le problème de la sauvegarde du Loup d'Abyssinie, le canidé le plus rare au monde et aussi le plus menacé.

Les photos sont "merdics" mais je vous expose la situation.

Les agriculteurs montent leur troupeaux de plus en plus haut. Trop nombreux, ils n'ont quasiment plus rien à brouter plus bas. Voilà qu'on apporte à notre ami le loup, sur un plateau d'argent, de la nouvelle viande à se mettre sous la dent. Malheureusement cela déplait aussi. On met donc des chiens pour garder les troupeaux.


Chiens qui fragmentent le territoire d'une meute de loup, chiens qui bouleversent le rythme de vie du loup, chiens qui redeviennent sauvages et qui peuvent s'hybrider avec le loup (donc perte des gènes de notre canidé), et enfin, chiens porteurs de la rage et de la maladie de Carré. Un loup contaminé et la meute disparaît.

"Dans la vallée de la rivière Web, qui constitue l’habitat optimal du loup dans le Parc national des Monts Balé, au cours des années 2003 et 2008, jusqu'à 75 % des loups sont morts de la rage. En 2010 la maladie de Carré a touché cette population dont les effectifs s'étaient reconstitués. Puis deux épizooties successives de maladie de Carré et de rage, 2014 et 2015, ont conduit à la perte de 52 % des loups adultes. 
Pour faire face à ces menaces sanitaires, des campagnes de vaccination à grande échelle ont été entreprises, visant les loups mais aussi de nombreux chiens vecteurs de ces maladies, à l’intérieur et en périphérie du parc : 5 264 chiens dans 46 communautés villageoises furent vaccinés entre avril 2015 et mars 2016. Ce type d'action exemplaire est efficace à court et moyen terme" Extrait du COURRIER DE LA NATURE n° 305

Avec tout ça, notre gentil petit loup doit essayer de survivre !

Un coup d'œil sur le plateau, au 14mm, pour se rendre compte de la distance qui nous sépare de notre loup. Il y a une petite tache blanche au-dessus du S de Santa. C'est lui !






Après avoir observé cette scène qui se répètera malheureusement de nombreuses fois, nous continuons notre montée en 4x4. Nous poserons nos fesses derrière des rochers pour se protéger des vents assez froids et grignoter en espérant voir des rongeurs sortir de leur trou.

 
Panorama à visionner en grand format.

Après manger, JC ne refuse pas la difficulté et s'en va chercher "le loup". 



Il sera même récompensé par l'apparition d'un Rat taupe géant. Espèce de rongeur emblématique des Monts Balé.




Moi, je vais au plus facile ;-). Les oiseaux.

COCHEVIS DE THÉKLA



serin à tête noire




TRAQUET ALFROALPIN



Pour les personnes que cela intéresse, un article paru dans Terres Sauvages : SAUVER LE LOUP D'ÉTHIOPIE. Cliquer sur l'image pour lire l'article que j'ai scanné.


De nombreux autres articles sur la faune afro-alpine d'Éthiopie sont couramment publiés dans LE COURRIER DE LA NATURE. Les informations ne manquent pas non plus sur la toile. 


Commentaires

  1. Coucou Nath,

    Ouah j'imagine l'émotion avec cette rencontre.... C'est vrai qu'il a une tête de renard ce loup d'Abyssinie mais un animal si rare et vous l'avez vu! Ca doit être quelque chose de rencontrer un loup en liberté, j'aurai été toute folle. :-)
    Les oiseaux sont superbes eux aussi et j'aime particulièrement la série du Traquet.
    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
  2. C'est Beau quand même... bonjour Nathalie, je pense qu'ici j'aurais fait comme JC, le loup, les rats m'auraient attiré même si ta série d'oiseaux est encore très réussie avec ces plans bien nets et à bonne hauteur, un loup c'est pas tous les jours et ce rat géant incroyable... bon lundi dans la joie, bise.

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Nath,
    je ne vais pas te cacher, tu le sais déjà, que cela faisait des mois que je les attendais ceux là ;-)
    Oui, bien sur, il y a de superbes oiseaux, mais j'étais tellement impatiente ...
    J'ai pris le temps de te lire bien évidemment.
    Trop mignons ces rats de prairie, j'adore.
    Que c'est compliqué de préserver les animaux en danger... voir en extinction ;-(
    L'Homme se répand de plus en plus et mange le territoire de la faune sauvage, et ce n'est pas fini, cela va être de pire en pire puisque nous ne savons pas nous arrêter ou nous limiter dans cette procréation alors que la planète ne parvient plus à nous nourrir tous.
    Difficle aussi de jeter la pierre à ceux qui doivent trouver des solutions pour survivre car parfois, il n'est même plus question de simplement vivre.
    Je suis vraiment heureuse que vous l'ayez rencontré, pinaise, j'en ai les poils qui se hérissent de les voir ne serait-ce que sur ces photos.
    Un grand merci pour tout ça, les photos (toutes) et les explications, même si je m'étais déjà informée sur ce magnifique animal.
    Gros bisous et bonne journée à vous deux.

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme18/6/18

    Très intéressant ton article . la vie sauvage devient de plus en plus compliquée même dans ces contrées . Les troupeaux montent haut je trouve ça ne doit pas être facile pour eux non plus . Le chien qui les garde qui le nourrit ?
    tu parles de vaccination de la rage pour les loups , tu peux expliquer comment ils font ?
    Vraiment super ton article et les photos qui l'accompagnent bien sûr ! c'est rarissime

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Nathalie, je me régale à te lire et à regarder tes photos. Vraiment difficile la sauvegarde de notre ami le loup. Je ne pensais pas qu'il y avait des chiens pour garder les troupeaux... il faut pourtant bien que le loup vive! j'aime bien les petits rongeurs et ce rat taupe est bien un géant.. impressionnant.
    Les terres sont bien arides.. tu as fais de belles rencontres d'oiseaux mais je m'imagine les difficultés à respirer plus vous monter.
    Bon début de semaine et merci pour ce bel article.
    Bisous tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Nathalie,

    C'est bien triste, que le loup d'Abyssinie se meure... Que faire pour que chaque espèce conserve la primauté sur son propre territoire? :(
    Comme tu le soulignes si justement dans ton article, la proximité d'avec les chiens n'a rien de bon et une maladie pourrait effectivement leur être fatale... Gros bisous !

    RépondreSupprimer
  7. ce serait effectivement dommage qu il disparaisse il est si beau et… un rat taupe … tu nous auras tout fait hi hi… encore une découverte pour moi… bizzz

    RépondreSupprimer
  8. Hi Nathalie,
    Unfortunately where ever you visit to observe Wolves, they are persecuted sometimes almost to eradication.
    Such a shame for such a wonderful creature, you only have to look at Yellowstone for an example.
    Super post with some super bird images.
    All the best, John

    RépondreSupprimer
  9. Thank you very much for the wonderful and interesting post. Greetings.

    RépondreSupprimer
  10. Salut Nath,
    Ils sont étonnant ces loups d'Ethiopie.
    Je n'aurai jamais imaginé qu'il y avait des loups là-bas!
    Merci pour la découverte.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir Nath,
    Je suis peinée de lire ton article sur les loups.
    C'est impressionnant le déclin avéré ces dernières années en Ethiopie, d'ici peu il n'en restera plus dans cette région du monde.
    Que ça doit être magique de les apercevoir, même au loin.
    Superbe article, les passereaux semblent tous te regarder et je comprends le qualificatif du rat taupe, il est énorme !
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Nath,
    Lorsque j'ai regardé ta première image, il m'a semblé voir un Coyote, je ne pensais pas au loup d'Abyssinie.
    Je ne sais pas quoi dire, j'ai le même avis que toi à 100%.
    Les lois sont bafouées partout, c'est ce qui fait la perte des animaux, quels qu'ils soient.
    C'est bien triste de le voir s'éteindre à cause de la transmission des maladies (entre autres).
    Ils sont superbes.
    J'espère que la campagne de vaccination sera bénéfique à leur survie.
    Merci pour ce beau reportage, souhaitons qu'un jour, les hommes comprennent combien il est nécessaire de préserver la faune et la flore.
    Bises, bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. The pictures are so good, Nathalie, I think you are all set to illustrate (and write) a Guide to Ethiopean Wildlife. I will, of course, buy the first copy, but you have to deliver it to me, sign it - and then I will take you birding here and show all our wonderful species!

    RépondreSupprimer
  14. Beautiful photos Nath, my favourite is the Wolf, standing alone.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour
    Tes photos sont un régal pour les yeux!!
    Je suis particulièrement touchée dans ton post par le loup d'Ethiopie qui est menacé!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  16. Dearest Nathalie,
    What a fate for the almost extinct Wolf of Abyssinia, a very elegant looking species too.
    You also captures the birds very well.
    Hugs and good luck on your endeavors.
    Mariette

    RépondreSupprimer
  17. Un fabuleux partage aujourd'hui ! Ce loup est magnifique ! et toutes ces superbes espèces d'oiseaux que du bonheur !!!

    RépondreSupprimer
  18. c'est difficile de faire comprendre aux gents que les troupeaux sont montés sur le territoire des bêtes sauvages et cela déjà chez nous et comme tu dis , les chiens qui accompagnent les troupeaux font pas mal de dégâts sur les animaux sauvages .
    très mignon ce rat de prairie et une chance d'avoir vu le rat taupe .
    le loup est beau dans cette version marron , on le prendrait pour un chien .quant aux oiseaux , ils sont tous merveilleux .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois